LA HALDE, LE LOGEMENT ET LE FOOT

« Des « testings » menés par la Halde dans plusieurs régions révèlent, sans grosse surprise, l’ampleur des discriminations dans l’accès au logement locatif privé, mais ne mettent pas en lumière, de façon significative, le phénomène dans le recrutement des grandes entreprises.
Ces premiers testings de la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations), publiés mercredi, ont été rendus légalement possibles par la loi sur l’égalité des chances.
Ils font apparaître qu’à ressources et conditions d’emploi égales (CDI), les candidats au logement locatif privé ont 35 % de chances d’obtenir une visite d’appartement s’ils sont blancs contre 20 % pour le candidat d’origine maghrébine et 14 % pour le candidat originaire d’Afrique noire »
.

Cette dépêche de l’AFP me met une fois de plus en colère , tout en me faisant sourire . J’avais déjà publié sur ce même site un article sur les statistiques de la Halde , statistiques qui permettait de démontrer que le prénom était discriminatoire !!!, statistiques qui ne tenaient aucun compte des candidats , du niveau d’études parental et de la maitrise de la langue française !!!

Nous avons maintenant , dans le même ordre d’idée une statistique sur la discrimination dans l’accès au logement .

Ces testings de la Halde me font penser à un article désopilant que j’ai lu dans un journal français voici quelques mois sur une enquête faite sur le métro Londonien . Je ne sais plus quel organisme avait fait une enquête à l’entrée du métro de Londres et de certains lieux dits « sensibles » , pour voir si les contrôles de police étaient discriminatoires . La conclusion était positive puisque les policiers Londoniens contrôlaient plus les gens de couleur que les vieilles anglaises à cheveux blancs portant des sacs remplis de bonbons à la menthe . Il y avait donc discrimination évidente .

L’auteur de l’article rappelait avec beaucoup d’humour qu’entre la recherche d’efficacité de la part des policiers et l’égalité des droits devant les contrôles , il y avait des objectifs totalement contradictoires que les policiers en question avaient bien du mal à gérer . Devaient-ils contrôler de manière totalement équitable les cabas des vieilles anglaises remplis de bonbons à la menthe, assez rarement remplis d’armes à feu ou d’armes de poing, et perdre ainsi un temps assez considérable dans l’exécution de leur mission , ce qui revient à perdre l’argent du contribuable .. ou devaient-ils s’appuyer sur d’autres statistiques, carcérales par exemple , pour cibler leurs contrôles… Choix Cornélien si il en est !!!

Le nouveau rapport de la Halde vient compléter la panoplie des rapports pervers, se basant sur des statistiques incomplètes , sans aucune analyse des causes , rapports pouvant provoquer des erreurs majeures d’appréciation dans la manière de remédier aux problèmes constatés .

Il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour savoir que l’accès au logement locatif est plus difficile pour les candidats d’origine maghrébine ou africaine .. Je crois même qu’on pouvait le savoir sans « testing ». Cela permettrait de faire des économies d’argent public , économies dont nous avons furieusement besoin .. Encore une fois , d’autres statistiques parfaitement politiquement incorrectes créent elles –mêmes ce genre de discrimination . Elles n’en existent pas moins .

De plus en plus nombreux sont les propriétaires qui demandent aux jeunes candidats à la location de leur bien immobilier , des cautions parentales .

Bien souvent les jeunes candidats apportent ces garanties car leurs parents cherchent avant tout à les aider . Les parents fournissent donc dans les dossiers , pour étayer leur caution , des feuilles d’impôts , des bulletins de salaire qui précisent l’emploi exercé , l’ancienneté, le salaire . Statistiquement et sans testing , je pense qu’il est beaucoup plus difficile à un candidat issu de l’immigration de fournir un dossier aussi solide que celui dont les deux parents travaillent depuis plus de 30 ans dans des entreprises ayant pignon sur rue . Statistiquement encore les niveaux des parents, donc les salaires correspondants , le fait que les deux parents travaillent , leur taux d’imposition , est plus élevé que dans les familles issues de l’immigration . Ce constat a beau être interdit par la loi , il n’en est pas moins évident pour qui veut bien se donner la peine de regarder les faits .

Une autre statistique encore plus politiquement incorrecte vient aggraver ces comportements . Elle est tout aussi réelle . La plupart des « territoires perdus » de la république sont des communes ou des quartiers dans lesquels le taux des populations issues de l’immigration est largement supérieur au taux moyen de la population française … Bien sûr cette statistique est induite puisqu’elle est officiellement interdite . Mais lorsqu’on sait que la Courneuve compte aujourd’hui moins de 10% de population de souche Européenne , on peut se dire qu’elle n’est pas totalement infondée bien qu’interdite . L’entretien , l’état de ces « territoires perdus » l’état des cités qui les composent n’est sans doute pas totalement étranger à cette crainte de la part des propriétaires récalcitrants .

Un appartement dévasté , une cage d’escalier à repeindre , un ascenseur à faire réparer , des parkings à faire nettoyer , sont des charges et une perte de temps très lourds pour un propriétaire . Les propriétaires ne sont pas tous des rentiers oisifs dignes d’Harpagon. Leur bien immobilier est bien souvent une garantie sur l’avenir , leur propre avenir , garantie pour laquelle ils sacrifient une partie de leurs ressources , de leurs loisirs , garantie contre l’incurie de l’Etat à leur garantir un avenir et une retraite correcte . Ils s’endettent , ils travaillent , ils prennent des risques de marché pour acheter ces biens . On peut comprendre qu’ils en aient le souci et le soin . Et quand ils voient l’état de certains habitats de quartiers sensibles , ils n’ont pas forcément envie de voir leur cage d’escalier devenir identique .

Alors si l’état veut voir cesser la discrimination chez les candidats au logement , il y a une méthode très simple :
Que l’Etat commence par entretenir ses parcs de logements de quartiers défavorisés , qu’il punisse les fauteurs de troubles , qu’il punisse les parents de ceux qui dégradent , comme cela se fait dans les logements privés !!! De plus ceux qui vivent dans un environnement soigné ont tendance à en prendre soin . L’exemplarité aura certainement plus d’impact que les « testings » de la Halde .

De plus et là oublions la Halde , la notion même de Logement social est à revoir intégralement dans notre pays . Nous entendons parler de plus en plus de « Droit au logement » , de logements trop petits , malsains , insuffisants .

Comment donc faisaient nos parents et nos grands parents ? Il n’y avait pas de « logement social » à cette époque . S’en portaient-ils plus mal ? Cela empêchait-il les enfants de faire des études ? A en croire les statistiques sur le niveau d’alphabétisation de la France il y a 60 ans , la réponse est NON .

Dans mon esprit très primaire , le logement social est une aide qui doit être avant tout accordée aux plus défavorisés , à ceux qui ont des coups durs , à des situations particulièrement précaires , comme le chômage , la maladie ou la vieillesse avec des retraites très insuffisantes . En aucun cas , ce n’est un dû , et encore moins un dû à vie . Sa conception même doit être précaire sauf pour la vieillesse . L’obtention d’un logement social devrait être limité dans la durée de manière à fluidifier le parc et à éviter la ghettoisation , en particulier la formation des « bandes » .

Un jeune couple qui débute dans la vie n’a pas besoin d’un logement social si les deux conjoints travaillent . Leur double salaire , même faibles , leur permet de trouver un logement par leurs propres moyens sans aide de l’état . Ce jeune couple trouvera bien sûr un petit logement dans les premiers temps , mais il attendra un peu , raisonnablement pour faire son premier enfant . Il aura alors les moyens de s’agrandir et il attendra pour faire le deuxième enfant d’avoir encore un peu plus de moyens , il pourra alors s’agrandir encore plus . Ensuite , il accédera à la propriété ..

Ce n’est pas au contribuable , et donc à l’Etat de financer les choix de vie de certains . Dans un pays ou l’égalité des droits entre hommes et femmes existe , même si il n’est pas parfait , ce n’est pas à la société de financer ceux ou celles qui refusent de travailler . La politique familiale existe déjà au travers des allocations familiales , il n’est nul besoin d’accorder des logements en plus , car lorsque l’Etat français privilégie les assistés aux dépens de ceux qui travaillent et qui attendent pour faire leurs enfants d’avoir la possibilité de les élever , il privilégie l’irresponsabilité et les mentalités d’assistés et il provoque la naissance de cette classe de « jeunes » particulièrement incontrolables que nous avons vus à l’œuvre en Novembre dernier

De plus, les Offices HLM refusent l’accession à la propriété à ceux de leurs locataires qui le demandent . Encore une erreur monumentale de notre Etat . Cela permettrait de résoudre partiellement les problèmes de ces cités ghettos dans lesquelles plus personnes ne veut habiter . Les biens qui sont la propriété de particuliers sont beaucoup mieux entretenus , les parents beaucoup plus rigoureux avec leur progéniture , que les biens qui sont entretenus par l’Etat . Allons même plus loin . Avec le produit de ces ventes , l’Etat pourrait même trouver le financement de nouveaux logements , plus soignés , dans des endroits ou le foncier est plus cher , donc favoriser ainsi la mixité des populations , éviter la ghettoisation et la formation des bandes , en un mot , favoriser l’intégration .

Mais pour cela , il faudrait changer les mentalités , y compris les mentalités de nos politiques…
Il faudrait envisager que la propriété privée ne soit pas l’exclusivité de certains rentiers oisifs , mais que c’est un droit inaliénable comme le précise d’ailleurs notre Constitution . Il faudrait oser penser que ce n’est pas à l’Etat de financer les modes de vie de certains . Il faudrait respecter la notion de propriété , et refuser de penser comme dans une URSS dépassée que le droit au logement est un droit absolu et imprescriptible, supérieur au droit de propriété . Il faudrait à la limite accepter de regarder les Chinois , dont le « droit de faire des enfants « est réglementé par l’Etat .. , ce qui facilite la croissance du parc de logements sociaux , par la suite .
Essayons de nous sortir de ces spirales infernales qui ne font qu’entraîner des gouffres financiers supplémentaires de nos dépenses publiques .

Soignons les causes au lieu de mettre de mauvais pansements sur les effets… Nous aurons beaucoup plus de chances d’arriver à un résultat , et encore plus de voir changer les mentalités en ce qui concerne la discrimination dans les logements locatifs !!!! Non l’Etat français n’a pas forcément besoin de multiplier son parc de logements sociaux , il a surtout besoin d’en vérifier les conditions d’obtention et d’attribution et de sanctionner les excès ou les dégradations .. le reste suivra !!!
N’en déplaise à la Halde , ce n’est que du bon sens… Il n’est même pas besoin de « testing » ou de statistiques sur les prénoms pour y réfléchir…
La rumeur persifleuse laisse entendre qu’une future éventuelle candidate à la Présidence de la République aurait des liens tout à fait privilégiés avec l’actuel Président de la Halde . Ne voyons là qu’une rumeur , et surtout pas une tentative électoraliste de remplir les blancs dans les vides d’un programme qui se cherche , permettant de proposer de nouvelles lois sur les conditions d’accès au logement, lois qui ne pourraient qu’entraver un peu plus les libertés qui restent et dont l’absence ont asséché le marché du logement locatif , tout ceci dans le but non avoué de récupérer des voix dans une certaine frange de la population française .

Enfin , en ces temps de finale de coupe de monde de foot , alors que les Français viennent de battre le Portugal , j’ai envie de dire à la Halde que l’un des meilleurs moyens de lutter contre la discrimination , que ce soit dans l’attribution de logements ou de prénoms , vient de la victoire d’une équipe très colorée qui représente la France… car ceux là, quelle que soit leur couleur et leur origine , viennent de redonner un peu d’espoir aux français … et en cela , ils sont , par leur courage , leur ténacité , leur talent , les meilleurs vecteurs d’intégration et de lutte contre la discrimination … Espérons simplement que ces succès ne se limiteront pas au football .

8/7/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

718 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.