Liban : l’amnésie française

Et ce n’est pas tout : comme le note Rudy Salles (voir article) en 1985 quatre français furent enlevés : Marcel Carton, Marcel Fontaine, Jean Paul Kauffmann, Michel Seurat. Ce dernier fut exécuté.
En 1986 six français sont enlevés dont quatre journalistes d’Antenne 2, etc.
Le 21 décembre une attaque contre des soldats français de la FINUL fit 10 morts dont un français.
On le voit, on le sait, le Hezbollah a du sang français sur les mains… Aussi on ne comprend pas la diplomatie française, et on ne comprend pas particulièrement pourquoi
RFI, qui est, d’abord, une radio du service public français ayant une obligation de réserve, -ce qui implique une information équilibrée-, ait pris fait et cause pour le déni de réalité en donnant uniquement la parole à ceux qui parlent d’agression israélienne.

Pour preuve, le fait que le samedi 22 juillet 2006 RFI invite pour commenter la semaine écoulée Mr Boutros Ghali (ex- secrétaire général de l’ONU et de la Francophonie, ami de Jacques Chirac), dont la violence des propos anti-israéliens n’est à aucun moment pondérée par le journaliste RFI.

Boutros Ghali va par exemple jusqu’à nier les liens organiques entre le Hezbollah et l’Iran, parlant juste d’échanges diplomatiques et sympathiques de « communiqués ». On croit rever. L’accord militaire entre la Syrie et l’Iran qui vient d’etre signé n’est pas non plus souligné. Les menaces du président iranien sont ignorées. Le fait que le Hezbollah ait kidnappé deux soldats israéliens et tué sept autres sera à peine mentionné et évidemment jugé moins grave que la riposte israélienne effectuée uniquement pourtant sur les bastions de l’organisation totalitaire, bastions nichés au coeur de la population civile, et également dans des écoles des hopitaux et des mosquées…

Sans épiloguer plus longtemps, observons enfin que la plupart des commentaires s’appuient en réalité sur un apriori non dit mais implicite : l’action du Hezbollah est justifiée du fait de la présence israélienne et ce meme pas sur les territoires contestés, mais en général : en un mot, c’est l’existence d’Israel comme entité indépendante qui est contestée et ce meme si elle revenait aux frontières de 1948 puisqu’on exigerait tout aussitot le retour des  » 4 millions cinq cent mille réfugiés palestiniens  » alors qu’ils étaient 800 000 au départ et que plus d’un million cinq cent mille Juifs ont été expulsés des pays arabes alors que la plupart de leurs ancetres étaient présents dans ces contrées bien avant l’invasion arabo-islamique de ces pays…

Boutros Ghali n’en a pas parlé sur RFI. Il a juste dit que la riposte israélienne ne fera qu’alimenter la haine et l’antisémitisme, autrement dit Israel doit se taire et seulement enterrer ses morts… Alors que depuis 1948, les dirigeants arabes ont tout fait pour attiser la haine en accusant Israel de tous les maux, évitant ainsi de se remettre en cause…
Ce n’est pas la faute d’Israel si ces pays vivent dans un sous-développement tel que meme les islamistes du cru sont obligés de le dénoncer…

Non, décidément quelque chose ne tourne pas rond dans la diplomatie française et dans les médias qu’elle controle directement comme RFI…

Lucien SA Oulahbib 22/7/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

803 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.