Les indignations sélectives : ET LES OUIGHOURS ALORS ????

En ces jours de guerre entre le Liban et Israël , car on ne peut pas parler d’autre chose , guerre totalement déclarée par le Hezbollah , sans préavis , il semble opportun de rappeler certaines évidences qui font pourtant cruellement défaut aux discours victimaires que l’on ne cesse d’entendre .

Depuis plusieurs décennies , le conflit du Proche Orient occupe sans interruption le devant de la scène internationale . Sans jamais changer de discours : « les Palestiniens sont les victimes de l’occupation Israélienne » et les Américains sont de grands méchants car ils refusent de donner tort à Israël . A part les discours du Hamas , du Hezbollah ou de l’Iran , qui ont au moins le mérite de la franchise et qui réclament l’éradication d’Israel , les autres se perdent en motifs fumeux sur la manière dont les Israéliens se conduisent et dont ils voudraient les voir se conduire .. discours qui finissent par être tellement fumeux qu’ils en sont totalement incohérents et contradictoires .

Il y a pourtant un endroit dans le monde ou des populations musulmanes sont beaucoup plus malheureuses que dans les territoires occupés de Palestine , mais personne n’en parle jamais .
Il s’agit de la province du Xingjiang en Chine . Non seulement les Ouighours sont persécutés , mais ils représentent une communauté importante d’environ 9 Millions d’individus , et représentent la moitié de la population musulmane chinoise .

Voici ce que nous dit Monsieur M. Paul George, analyste autonome de la région d’Ottawa (Canada) ..dans les Publication du SERVICE CANADIEN DU RENSEIGNEMENT DE SÉCURITÉ :

« La plupart des administrateurs supérieurs et tous les commandants militaires du Xinjiang sont des Han nommés par Beijing. Fait caractéristique, les Han contrôlent les principales industries du Xinjiang, et sa production économique est expressément axée sur les besoins du centre. Les musulmans sont dans une large mesure confinés aux emplois traditionnels dans le domaine agricole et l’élevage et ont peu d’occasions d’avancement dans les autres secteurs.

Lorsque Mao Tsé-toung s’est emparé du pouvoir en Chine, les Ouïgours constituaient quelque 80 p. 100 de la population du Xinjiang. Un demi siècle après , ils ne sont pas plus de 50% .

A partir des années 1950, on encourageait officiellement la migration de Han vers le Xinjiang.

La colonisation du Xinjiang par des Han a été dirigée avec vigueur par l’organisation pseudomilitaire Bin Tuan, connue officiellement sous le nom de Corps de production et de construction du Xinjiang (CPCX). La Bin Tuan a été formée dans les années 1950, lorsqu’une partie des troupes dont on s’était servi pour réprimer la résistance musulmane à l’autorité de la Chine ont été libérées du service commandé et affectées à des projets de développement agricole. Dissoute en 1975, elle a été rétablie en 1981 et conserve la fausse appellation militaire de Xe Division agricole.

Le CPCX compte environ 2,28 millions de membres, dont quelque un million de travailleurs. Malgré son prétendu statut de non-combattant, il a appuyé efficacement l’APL lorsqu’il s’est agi de réprimer l’agitation musulmane dans le Xinjiang au cours des années et de mettre fin au soulèvement de 1990 dans le Baren. L’une de ses principales fonctions consiste à gérer le «goulag chinois » : il a la responsabilité d’ensemble de centaines de milliers de prisonniers criminels et politiques déportés dans le Xinjiang. Nombre de ces exilés deviennent par la suite des résidents permanents et travaillent sur des terres contrôlées par le CPCX d’où les Ouïgours et d’autres groupes autochtones ont été délogés.

La Banque mondiale s’est trouvée mêlée à une controverse majeure touchant le CPCX en 1996, lorsque l’important dissident chinois Harry Wu a déclaré sous serment devant le comité des relations étrangères du Sénat américain que l’organisation dirigeait 14 camps de travaux forcés, ou Laogai, dans le Xinjiang dans le cadre de projets de développement soutenus par des prêts de la Banque. Ces prêts visaient à aider les Ouïgours, mais, selon des témoignages de deux anciens représentants ouïgours du CPCX, ils avaient en fait permis de consolider le contrôle du gouvernement sur la région et facilité la répression des dissidents anti-Chinois. Par suite de ces révélations, le Trésor américain a retiré son appui aux projets financés par la Banque mondiale auxquels participait le CPCX.

Les politiques discriminatoires donnant la préférence aux Han plutôt qu’aux résidents locaux en matière d’accès aux emplois, à l’éducation, aux soins de santé et aux autres services, alliées à l’insensibilité de Beijing aux moeurs culturelles et religieuses traditionnelles du Xinjiang, ont accru le ressentiment qu’inspire aux musulmans le fait d’être traités comme des citoyens de seconde classe sur leur propre territoire. Par exemple, les communistes ont interdit l’écriture arabe traditionnelle utilisée dans la région depuis plus de mille ans et détruit des milliers d’ouvrages historiques. Les autochtones du Xinjiang sont forcés d’apprendre le chinois s’ils veulent profiter de quelque possibilité économique que ce soit.

Les politiques d’assimilation de la Chine attaquent particulièrement les valeurs traditionnelles. On donne des récompenses financières aux Han qui épousent des membres de la communauté musulmane, et leurs enfants éventuels sont inscrits seulement comme Chinois. L’abandon de la politique stricte de limitation de la progéniture à un enfant dans le cas des Han disposés à aller s’établir dans le Xinjiang représente la tentative suprême de la Chine pour diluer l’ethnie musulmane; les deux enfants qu’ils sont autorisés à avoir sont un avantage qui encourage d’autant leur migration. Cette politique systématique tendant à réduire le patrimoine musulman du Xinjiang.
L’agitation anti-chinoise dans le Xinjiang découle donc à la fois de la répression culturelle et religieuse et de la manipulation démographique. Les tentatives rigoureuses de Beijing pour assimiler les Ouïgours par la répression de leur religion, de leur rassemblement et de leur langue ainsi que par l’introduction systématique d’immigrants Han dans la région y ont suscité un profond ressentiment contre le régime. »

Alors devant ce silence absolu qui caractérise le traitement des Ouighours et ce déferlement de nouvelles sur tout ce qui se passe dans la région du Proche Orient , on est enclin à se poser la question suivante :

Est-ce vraiment l’avenir des Palestiniens qui préoccupe le monde en général ,et le monde musulman en particulier , ou ne serait-ce pas tout simplement , comme le revendique l’Iran et le Hamas , une pure volonté d’éradication d’Israel …

Imagine-t-on un instant que l’Inde traite les séparatistes Cachemiris comme la Chine le fait avec les Ouighours ? Elle aurait l’intégralité de la communauté internationale sur le dos si jamais elle se risquait à le faire .

Et aujourd’hui , dans le conflit qui oppose Israël et le Hezbollah , c’est à dire tout le Liban puisque le Hezbollah participe officiellement au gouvernement libanais , le véritable enjeu n’est-il pas tout simplement dirigé totalement contre Israël , en permettant au passage à la Syrie et à l’Iran de renforcer leur présence sur le territoire Libanais .

Si la communauté internationale veut arriver à crever l’abcès du Proche Orient , il faudra bien qu’un jour , elle accepte de voir cette question posée . Car à partir du moment ou les objectifs de certains seront clairement énoncés , et qu’ils sont parfaitement inacceptables , il sera beaucoup simple de trouver les réponses appropriées et de les affirmer avec fermeté sans tergiversations .

Et une fois de plus , lorsque je vois que les USA restent le principal bouc émissaire des frustrations du monde arabo- musulman , surtout en ce qui concerne le conflit du PO , je me dis que finalement le destin des palestiniens , comme celui des ouighours n’est pas l’objectif réel des indignations sélectives dont nos médias nous abreuvent .

29/7/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 414 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.