Le Hezbollah menaçant face à une force internationale

«Cette force sera accueillie par les balles du Hezbollah, qui l’assimilera à des troupes d’occupation du Liban, au même titre que les Israéliens actuellement», déclare au Figaro Anis Naccache, qui est proche de la direction du mouvement chiite pro-iranien.
Depuis sa tanière, Nasrallah n’a pas réagi publiquement à la proposition d’envoyer des soldats de l’Otan ou des Casques bleus sécuriser la frontière entre le Liban et Israël. Mais selon Anis Naccache, Nasrallah a fait passer «via des contacts indirects, un message clair à Kofi Annan» selon lequel le Hezbollah «luttera contre une force internationale, qui représenterait les envahisseurs».

Le 23 octobre 1983, un double attentat quasi simultané avait frappé les contingents français et américains de la Force multinationale d’interposition, qui avait été déployée pour tenter de stopper la guerre civile libanaise. Au total 241 marines et 58 Français périrent dans ces violences, attribuées au groupe Amal islamique et à son homme fort de l’époque, Hussein Moussaoui… aujourd’hui membre de la direction du Hezbollah « .

Georges Malbrunot

Nim Myotis 27/7/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 176 vues

Tous les articles de Nim Myotis

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.