Featured

Les délires gauchistes de la droite

Est-il si incroyable de voir une NKM tancer l'actuel Premier Ministre sur le gaz de schiste, comme si elle était membre des Verts ? Non, pas plus qu'il n'est guère étonnant d'apprendre que Sarkozy l'a reçoit en grandes pompes et que l'on apprend qu'il avait élevé au rang de…Chevalier de la Légion d'Honneur, mais oui, l'antijuif styliste Galliano (qui n'a pas sa légion d'honneur -et une Rolex- avant 50 ans est un…). Normal 1er vient de la lui retirer. Un point pour lui. Certes, Sarko ne savait sans doute pas pour Galliano, mais rien que le fait de lui avoir donné (d'avoir pensé à le faire) alors que l'on connaissait déjà les frasques du personnage montre bien en quoi Sarkozy -nommant par ailleurs Frédéric Mitterrand à la Culture- n'avait, très strictement, absolument rien compris à la période, à la dictature du politiquement correct qui voit aujourd'hui ses dires outranciers infirmer par la victoire culturelle des salafistes en Tunisie ; les tentatives de Brice Hortefeux de rallumer sa flamme ne peut que susciter haussement d'épaules et ricanement, même si, à force de se repentir, il arrivera bien à se faire pardonner par… SOS Racisme.

La droite française (hormis quelques exceptions comme Bruno Lemaire et Hervé Mariton) est en fait le soutien le plus sûr d'une gauche idéologiquement aux abois tant les solutions de l'une et de l'autre ne font qu'empirer les problèmes, et donc alimenter les extrémismes qui ne devraient pas attendre très longtemps désormais pour planter leurs crocs (puisqu'ils les ont déjà montré). Or, au lieu d'ouvrir le débat sur les maux divers qui nous assaillent, les médias à la botte du politiquement correct vont dans le sens de ces extrémismes, puisqu'ils verrouillent en diabolisant tous ceux qui sont outsiders, parce qu'ils savent que le déchaînement qui vient suscitera beaucoup d'évènements susceptibles de faire marcher leur vieille machine à communiquer désormais obsolète depuis que Internet permet de se faire une opinion bien plus indépendante que naguère. La scène est en place. Place au show.

Lucien SA Oulahbib 25/8/2012

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 169 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Headline-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.