Featured

COUPLES D’ENFER de Georges Feydeau

Après GEORGE DANDIN, FRANCESCO ou GIACOMO, LA TRILOGIE
 
Tarif spécial RESILIENCETV : places à 50%!!!
la nouvelle comédie du Théâtre Alicante
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 
COUPLES D’ENFER
Quatre « courtes » de Georges Feydeau
Adaptation & mise en scène : Stéphane Aucante
Musique & chansons : Grégoire Béranger
Théâtre de la Reine Blanche
2 bis passage Ruelle, Paris 18, M° La Chapelle ou Marx Dormoy
Du 5 au 9 décembre, du mercredi au samedi 21h
Matinées les jeudi & vendredi 14h, dimanche 16h

Tarif spécial RESILIENCETV : places à 50% : 12,50 € (au lieu de 25)
CONTACTS RÉSA:
 
Stéphane AUCANTE : 06 09 01 57 24
 

 

 

 

 

 

 

 


« L’enfer » en raccourci : Associant quatre pièces courtes de Georges Feydeau — Fiancés en herbe, Amour et Piano, Feu la mère de madame, Léonie est en avance — « Couples d’Enfer » est la drôle d’histoire drôle — et en chansons — de couples qui se font et se défont à cause d’un père que sa fille ne veut pas épouser, d’une leçon de musique donnée à grands coups de bâton, d’un retour tardif du « Bal des Quat’ z’arts », ou d’un pot de chambre trop grand pour être mis sur sa tête… Georges Feydeau, dont l’art diabolique est de dire beaucoup sur l’humain à partir de rien (ou presque), est ici servi par trois artistes interprètes qui, pareils à des laborantins fantaisistes, osent toutes les combinaisons de l’amour, jusqu’à l’absurde… Attention, la folie guette !
« L’enfer » vu par la presse : « Couples d’Enfer » est la parfaite association de textes courts, drôles, cyniques, caustiques de Georges Feydeau et d’une mise en scène totalement déjantée et burlesque de Stéphane Aucante. Un régal ! (Le Populaire du Centre) Tour à tour acteurs, commentateurs dans leur blouse blanche et musiciens, les trois comédiens enchantent le public qui, un peu étonné au départ, se prend rapidement au jeu et rit aux éclats (La Montagne) Les spectateurs ont ovationné le trio de comédiens au terme d’une prestation exceptionnelle (La Ruche)
 
Un peu plus d’enfer » : En fin de sa carrière, peu de temps avant de devenir réellement fou (à cause de la syphillis semble-t-il…), Feydeau livre à la postérité quelques courtes pièces d’une drôlerie folle et féroce sur la vie de couple, de 7 à 77 ans… Peut-être sont-elles autobiographiques ?… Car sans aller officiellement jusqu’au divorce, le couple Feydeau a vite battu de l’aile, et quand il écrit ses comédies en un acte, Feydeau vit à l’hôtel…

Utilisant tout ou partie de ces comédies en les liant les unes aux autres par des chansons, le Théâtre Alicante ose quelques instants de vie « normaux » de couples « normaux », c’est à dire, selon Feydeau, une succession « ad libitum » de scènes de ménage sans objet et sans fin, des scènes où l’on est capable de s’étriper pour un retour de bal un peu tardif ou un pot de chambre qu’on ne veut pas mettre sur sa tête…

Matière en tout cas, on l’espère, à un spectacle « diaboliquement» drôle, où chacun pourra sans doute se reconnaître, au détour d’une phrase ou d’une situation. Car tels sont la force et le génie de Feydeau, son absolue modernité : nous tendre un miroir à peine déformant qui rend parfois salées les seules larmes qu’il suscite, celles de l’expression « rire aux larmes »…

Entre les mots (les maux ?) du théâtre, ceux des chansons fonctionneront à la manière d'un choeur qui commente, analyse, juge, se moque, s’émeut parfois… (Re)mettre des chansons dans Feydeau, en faire un "personnage" à part entière, c'est aussi revenir à l'origine du vaudeville, où théâtre et chansons alternaient, et revenir à une sorte de « spectacle total » en somme…

 


Iris Canderson 24/11/2012

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

2 361 vues

Tous les articles de Iris Canderson

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Article Resiliencetv, Conservation positive-OIL, Dispersion positive-OIL, Dissolution positive-OIL, Evaluation de l'action-OIL, Fresh Air-ARTV, Headline-RTV, On a testé pour vous-RTV, RTV-arts

 


Comments • comment feed