La France plus que jamais anti-touarègue!

La France a, bien entendu, choisi son camp depuis très longtemps : au moins depuis 1960 date à laquelle elle avait créé l’État malien confié aux Noirs et qu'elle a imposé aux Touaregs contre leur gré.

Alors que depuis le début de l'opération Serval les militaires maliens et leurs milices s'attaquent aux Touaregs et aux peaux claires faisant plus de 10000 victimes dont la plupart ont été assassinées dans des conditions abominables sans compter toutes les destructions et les pillages ayant visé les Touaregs, cela n'a jamais fait réagir la France qui a laissé faire. Aucune condamnation de ces exactions et de la barbarie avec laquelle l'armée malienne agit.

Mais voilà que cette même France se précipité à réagir sans avoir le moindre de début de preuve sur des prétendues exactions commises par le MNLA sur des prétendues populations noires. Décidément, les êtres humains ne se valent pas tous : ils ne sont pas logés à la même enseigne. On peut massacrer des blancs par milliers et ça ne fait pas réagir madame le France et dès qu'un noir malien est arrêté parce qu'il est soupçonné d'espionnage, cette même France crie au scandale et condamne des violences !

Effectivement, la police du MNLA a Kidal a arrêté des militaires maliens (en civil) venus pour une mission d'espionnage et pour créer des troubles à Kidal. Cette présence militaire malienne clandestine est doublé d'une arrivée massive de populations noires venus du Mali. Le but est de reproduire ce qui s'est passé à Gao il y a quelques mois en suscitant des manifestations de populations noires (en réalité étrangère à la ville) et créer la confusions et des troubles… et l'on peut imaginer la suite. Le MNLA qui a déjoué ce projet et qui a arrêté les militaires (ce qui est tout à fait normal : le MNLA doit protéger son territoire), cela n'a pas plus aux Maliens qui ont osé parler d'"épuration ethnique" (ils sont vraiment ridicules.

Mais plus ridicules que les Maliens, il y a l'AFP qui reprend à son compte ces accusations et qui étaye ces accusations par des témoignages que son correspondant à Bamako a recueilli auprès de citoyens anonymes qui sont à Kidal (toujours la même chanson). Et bien sûr le Quai d'Orsay (pour qui, entre autre, la dépêche de l'AFP a été conçue) réagit pour dénoncer à son tour des violences qui n'ont jamais existé… Honte à la France qui réagit de cette façon et qui montre ainsi son mépris des Berbères et sa partialité.
Et bien entendu, les dépêches de l'AFP sont faites pour faire le tour des médias qui ont tous repris bêtement sans aucune analyse ni réflexion l'intox de l'AFP…

Le MNLA doit tenir bon ; les Touaregs ne doivent jamais lâcher : notre Terre on doit la défendre et rien ne doit entamer notre détermination et notre désir d’accéder à notre liberté. La libération de notre territoire s'impose : on ne peut plus subir ces minables de tous bords qui veulent nous éradiquer. 

Masin Ferkal 4/6/2013

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 974 vues

Tous les articles de Masin Ferkal

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dispersion négative-OIL, Dissolution négative-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 


Comments • comment feed