Le multiculturalisme alimente la montée islamiste

Ainsi l'on accusera les Croisades, le colonialisme, comme causes ultimes du délabrement actuel, comme l'on accuse aujourd'hui Israël d'être la cause de l'effondrement palestinien ou les Etats-Unis d'être la source majeure du totalitarisme islamiste. Or, tout ceci est faux et archi-faux, du début à la fin, du supposé âge d'or dit andalou (basé sur une conquête soit dit en passant, mais ceci est effacé) à la naissance d'Israël, dont les frontières en 1948 étaient bien plus étriquées qu'aujourd'hui (et pourtant il n'a pas été accepté par les Arabes), en passant par les Croisades qui n'avaient rien d'un expansionnisme, puisqu'il s'agissait de libérer la terre du Christ occupée par les arabo-musulmans qui n'avaient rien à y faire, ou alors tout le discours sur le colonialisme n'est qu'à sens unique : inique lorsqu'il s'agit de l'Europe, libérateur quand la colonisation est arabe.

L'Afrique du Nord n'a rien d'arabe par exemple. Elle a été conquise. Et le sang a coulé abondamment. Même si les dirigeants marocains (où les berbérophones sont majoritaires) et algériens (qui ont effacés la pluralité des composants de ce pays au profit de sa dissolution dans la Ligue Arabe) s'échinent à imiter l'Orient islamique qui lui-même ne serait rien sans les cultures perses mésopotamiennes, kurdes (Saladin était kurde, Avicenne perse), phéniciennes, grecques (les lettrés arabophones n'ont, pour l'essentiel, fait que traduire les Grecs).

Ne parlons pas du poids qu'a pris le religieux islamique dans les affaires publiques et qui peut d'ailleurs expliquer pourquoi Bagdad s'effondra, détruit par les Mongols et non par les Croisés ! tandis que les Turcs prirent le relais pendant huit siècles tout en ayant colonisé beaucoup de pays sans que nos pourfendeurs actuels du colonialisme n'y trouvent à redire tant ils apparaissent de plus en plus comme les porte plumes et les porte voix de l'arabo-islamisme, faute sans doute de n'avoir pas pu voir triompher le soviétisme le maoisme ou le castrisme, et ne l'avoir pas fait triomphé en France et en Europe.

Q
u' à cela ne tienne !
par des dessins animés (comme
Azur et Azmar dont le comble sera de faire marier une occidentale et un "arabe" sans expliquer qu'elle doit nécessairement se convertir à l'islam et par là abandonner tous ses droits), par des livres scolaires, des films, certains vont ainsi se précipiter pour magnifier le passé arabo-islamique avec autant de force qu'ils mettent à dénigrer le passé européen dont les côtés positifs permettent précisément qu'ils puissent (se) cracher dessus sans souffrir de lapidation ou de décapitation.

En mentant sur le passé, en alimentant par des oeuvres dites de "tolérance" l'idée que l'état de délabrement des pays dominés par l'arabo-islamique (hormis les zones tenues par le tourisme et les complexes militaro-industriels) sont le résultat du colonialisme et maintenant du "néo-libéralisme" on alimente en réalité le ressentiment de ces populations (cause principale des émeutes de 2005) au lieu de créer les conditions véritables d'un dialogue et donc d'une intégration sincère. Or, c'est précisément en agissant de la sorte que l'on alimente le racisme, et, par là, le vote extrême.

25 octobre 2006

Lucien SA Oulahbib 28/4/2019

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 052 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv

 

Comments are closed. Please check back later.