Lutter contre les dérives djihadistes : Il est urgent d’agir !

La découverte d’un projet d’attentat sur la Côte d’Azur met en lumière le nombre élevé de jeunes Français en Syrie engagés dans des mouvements djihadistes, près de 700, et la dangerosité de ces individus à leur retour en France.

Jacques Myard a déposé une proposition de loi, il y a 9 mois, pour interdire la participation de Français à des conflits armés hors du territoire de la République en l’absence d’accord exprès des autorités françaises. Cette proposition de loi prévoit cinq années d’emprisonnement, 75 000 euros d’amende et la déchéance de la nationalité française en cas d’infraction à la loi.

J. Myard précise qu'il a fait partie de la Commission d’enquête sur le fonctionnement des services de renseignement français dans le suivi et la surveillance des mouvements radicaux armés mise en place en janvier 2013 qui avait mesuré l’ampleur du phénomène.

Notre législation se trouve à l’heure actuelle souvent impuissante pour appréhender ces jeunes, faute de preuve et sachant que seuls les faits relevant de l’association de malfaiteurs en liaison avec une entreprise terroriste peuvent être poursuivis par la justice.

Il est inadmissible que de jeunes Français rejoignent des mouvements armés alors même que la France les combat. Il est ainsi révoltant de voir ces « djihadistes français » participer au massacre de civils et rebelles syriens au nom de la lutte contre les « mécréants ». Une telle situation a des conséquences directes sur la France, nombre de ces djihadistes étant tentés à leur retour, comme on le voit avec le projet d’attentat déjoué, de mettre en pratique leur dangereux savoir-faire acquis sur le terrain auprès des groupes armés djihadistes.

C’est pourquoi Jacques Myard saisit le Ministre de l’intérieur, M. Valls, le président du groupe UMP Christian Jacob ainsi que le président de l‘Assemblée nationale, C. Bartolone, afin d’inscrire au plus vite sa proposition de loi à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale.

Il urgent d'agir et surtout de prendre conscience que nous ne vivons pas dans un monde de bisous nounours , à défaut nous l'apprendrons à nos dépends .

Pour vous reporter au texte de la proposition de loi n°1263, cliquez sur le lien suivant :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion1263.asp

Jacques Myard 29/3/2014

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 184 vues

Tous les articles de Jacques Myard

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Conservation positive-OIL, Dispersion positive-OIL, Dissolution positive-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.