ÉTAT DE GUERRE

Pourquoi ceux des Français qui pensent bien ou, circonstance aggravante, qui s’imaginent être seuls à détenir la vérité quasiment de droit divin dénieraient-ils alors au vulgum pecus, ainsi renvoyé à ses chères études intellectuellement végétatives, la moindre capacité à s’émanciper de leur tyrannie?
 
 Au nom de quoi des gens d’une parfaite intégrité morale comme Olivier Pétré-Grenouilleau, Sylvain Gouguenheim, Claude Allègre, Eric Zemmour ou encore Michel Houellebecq et d’autres serait-ils empêchés, en usant abusivement contre eux de procédés sectaires, de faire connaître leur propre conception du monde ?
 
 Le 12 juin 2005, l’historien Olivier Pétré-Grenouilleau* accorde un entretien au Journal du Dimanche et provoque, entre autres, l’ire d’un Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais qui porte plainte pour négation de crime contre l’humanité en fondant leur accusation sur la loi (Taubira) No2001-434 du 23 mai 2001.
 
 De plus, le collectif réclame que M. Pétré-Grenouilleau soit suspendu de ses fonctions universitaires pour “révisionnisme”. Christiane Taubira elle-même s’en mêle en faisant valoir que l’intéressé étant professeur d’université, “payé par l’Education nationale sur fonds publics”, ses thèses posent problème…
 
 En 2008, Sylvain Gouguenheim publie “Aristote au Mont Saint-Michel – Les racines grecques de l’Europe chrétienne”. Le procès en islamophobie fait à l’auteur prend de telles proportions que le directeur de l’époque de l’ENS-Lyon se voit obligé de convoquer une réunion du Conseil scientifique de l’Ecole, heureusement sans suite.
 
    Et encore, en 2012, e, publiant son livre “L’imposture climatique ou la fausse écologie” (Pocket, 2012), Claude Allègre ne se voit-il pas lui aussi cloué au pilori par 410 chercheurs et climatologues qui en appellent à Valérie Pécresse, à l’époque ministre de l’Enseignement supérieur, pour se plaindre d’Allègre !
 
    Ce livre de Claude Allègre a bien une connotation politique comme d’ailleurs l’auteur lui-même le revendique. La preuve n’en est-elle pas la réaction outrancière des 410 qui serait, selon Claude Allègre, “une réaction de gens qui voient que mes idées gagnent du terrain et qui s’affolent”. Réponse finale à la COP 21.**
 
    Avec son livre “Le suicide français”, Eric Zemmour quant à lui fait mouche à un moment de l’Histoire de France où la sentence d’Albert Camus vient à se réaliser aujourd’hui avec fracas : “Mal nommer les choses ajoute au malheur du monde”. Eric Zemmour nomme les choses et se voit chassé comme un malpropre !!
 
    “La loi du 1er juillet 1972 s’inscrit dans le cadre de la grande loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Elle paraît modestement ajouter de nouveaux délits à ceux qu’énumère déjà le Code pénal; mais la loi Pleven est, à sa grande soeur de 1881, ce que le cheval de Troie fut aux adversaires des Grecs : une offrande funeste”.***
 
    Et, pour ma part, je n’aurai de cesse de rappeler le voeu ardent formé par Philippe Nemo dans son ouvrage, “La France aveuglée par le socialisme” (François Bourin éditeur, novembre 2011), à propos de la liberté d’expression trop souvent jugulée par des lois mémorielles votées au gré des passions des uns et des autres :
 
    “Si un jour le pays se ressaisit et se donne un gouvernement et un parlement connaissant la valeur vitale des libertés intellectuelles et le tort qu’une société se fait à elle-même en les diminuant, un des premiers projets de loi à déposer sur le bureau de l’Assemblée sera celui-ci :
 
    “Article unique. Les lois du 1er juillet 1972, 13 juillet 1990, 21 mai 2001, 30 décembre 2004, ainsi que l’article R.625-7 du Code pénal et l’article 475 du Code de procédure pénale sont abrogés.”
 
    “Par cette réforme, la France pourra de nouveau se représenter son avenir. Et de ce seul fait, elle sera en meilleure position pour s’y préparer”.
 
    Enfin, je ne suis pas sûr que Michel Houellebecq connaisse un sort aussi infamant que ses prédécesseurs tant les évènements se précipitent; car ce qui se passe actuellement tant chez nous que dans le reste du monde va peut-être finir, après la terrifiante fusillade de Charlie Hebdo, par faire tomber les écailles des yeux du plus grand nombre. Inch’Allah…
 
__________________
 
    * Olivier Pétré-Grenouilleau est aussi l’auteur de l’ouvrage essentiel “Les traites négrières – Essai d’histoire globale” (Folio, novembre 2006).
 
    ** COP 21 : 21ème conférence climat à Paris en décembre 2015 (Paris climat 2015). Plus de 40.000 participants seraient attendus pour brasser du vent…
 
    *** Eric Zemmour : “Le suicide français” (Albin Michel, octobre 2014) pp. 65-66.   

Philippe Robert 8/1/2015

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

997 vues

Tous les articles de Philippe Robert

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Conservation positive-OIL, Dispersion positive-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.