France: des « élites » en roue libre

Tout semble inconsistant, incohérent (jusqu'aux demandes contradictoires de la Préfecture de Paris concernant le trafic urbain en Ile de France des 29 et 30/11/2015 lors de la COP21) tous ces "responsables" alignés en rang d'oignons aux Invalides le vendredi 27 novembre 2015 (on les sentait contents d'être là membres d'un même Corps qui les chouchoute encore avec des retraites et des pensions dorées) elles ont si failli (sécurité, chômage…) que certaines de ces élites en viennent, faute de mieux sans doute, à expliquer ledit "terrorisme" par le "réchauffement climatique", il faut se pincer pour le croire.

Et pendant que le sang coule d'aucunes d'entre-elles vont plus loin encore, profitant de ce "merci pour ce moment" pour recadrer et peaufiner leur image mise à mal par quelques affirmations qu'elles avaient émises sans doute dans un moment d'égarement car le bon sens et la vérité présents en permanence ne peuvent être enfouis sans cesse, de temps en temps ils s'échappent (rattrapés bien sûr ensuite par des expressions du genre "mes propos ont été tronqués" etc…).

Ainsi un Emmanuel Macron, sachant qu'il a intérêt à donner le plus tôt possible un coup de barre à gauche s'il veut réussir son OPA sur un parti socialiste balloté et en voie d'implosion, s'est fendu d'une analyse lumineuse généralement agitée à l'extrême gauche mais aussi dans certaines officines en mal de formules faciles à apprendre telle que la "part de responsabilité de la France dans ce qui lui arrive" qui serait issue d'un désormais fameux "terreau", comme si les êtres humains étaient des plantes qui selon la terre dans lesquelles ils étaient enracinés devenaient c'est selon des roses ou du chiendent.

Mais, même en admettant (parce qu'il est tard et que la chouette de Minerve vient de s'envoler) que la comparaison (n'est pas raison) puisse tenir, comment se fait-il qu'un tel "terreau" ne soit pas également implanté dans ces pays d'Amérique du Sud et d'Afrique subsaharienne où la "misère sociale" s'avère être bien plus tangible ?…

Il y a certes dans ces pays des règlements de compte qui parfois donnent l'apparence de mini-guerres civiles larvées, mais il n'y a pas d'organisations programmées pour aller massacrer des individus buvant une bière écoutant du rock, allant apprendre ou faire ses courses dans une structure juive (à l'exception de l'Argentine pour ce dernier point) ou préparant la nouvelle mouture d'un journal satirique, cela n'existe pas dans ces contrées, non, et si l'on vous dit le contraire sachez que c'est faux, strictement, et que vous avez alors en face de vous un de ces commanditaires du politiquement correct qui sous ses airs affables et "compréhensifs" vient de jeter le masque.

Et pourtant nombre de ces "voix autorisées" viendront jouer de ce pipeau dans les médias si saturés de ce genre de béni-oui-oui pour se dédouaner, à bon compte, d'analyses plus ardues à commencer par se demander s'il n'y a pas une corrélation entre activation (d'une certaine lecture) de l'islam et complexe de supériorité raciste amenant à aller agresser celles et ceux qui n'acceptent pas que l'on leur dicte une façon de vivre.

Et dans le même registre de rectification d'image ne voit-on pas un Michel Onfray se fendre d'analyses internationalistes à la façon d'un Monsieur Jourdain faisant de la prose sans le savoir puisque l'islam a toujours été sur une position défensive c'est même écrit et ce dès l'instant où la famille de Mahomet eut refusé que ce dernier lui imposa sa façon de voir en lui demandant d'aller à Médine plutôt que rester à la Mecque s'il voulait vraiment vivre comme il l'édictait.

Et, partout dans le livre concerné qui recueille ses propos la violence est requise parce qu'il s'agit de se "défendre" contre les "mécréants" (entendez ceux qui refusent de se voir dicter leur conduite). Aussi l'argumentaire de l'E.I est aisé : tant que la Terre entière ne sera pas régi par et sous le drapeau de l'islam ce dernier sera en droit de se défendre.

Qu'un Onfray, qui se targue de dévoiler ce que "la" philosophie nous cache, n'ait pas vu ce subterfuge tactique (la meilleure défense étant l'attaque) en dit long sur le degré d'inconsistance de nombre de ces voix autorisées…

Il en est de même pour cette corrélation indiquée plus haut entre "réchauffement" climatique et "terrorisme" alors qu'un Jacques Duran (physicien, directeur de recherches au CNRS) peut indiquer ceci quant aux derniers propos alarmistes :

" (…) contrairement aux affirmations médiatiques, les données du GISS de la NASA montrent que le mois d'août 2015 n'a pas été plus chaud que celui de 2014. De manière plus rigoureuse et tenant compte des incertitudes, en réalité, le mois d'Août 2015 est indistinguable des mois d'Août 1998, 2003, 2006, 2010, 2011,2012,2013 et 2014.

Pour ce qui est des mesures satellitaires, comme on le voit, le mois d'août 2015 est loin de battre les records. Pour ces deux organismes, août 1998 a été le mois d'août le plus chaud et le mois d'août 2015 est indistinguable d'une kyrielle de mois d'août dont les marges d'erreur pénètrent dans les rectangles bleus.

En résumé, nous constatons, à partir des graphiques officiels que les journalistes feraient bien de consulter avant de rédiger leurs articles, que ni le Groenland, ni la sept22glace arctique, ni les températures du mois d'août n'inspirent, en cette année 2015, d'inquiétude. Au contraire, l'évolution des observables disponibles montre que l'on peut rester optimiste. S'il est certainement possible que la température globale augmente un peu dans les mois qui viennent du fait du très intense El Niño qui sévit en ce moment dans le Pacifique (ci-contre), il est tout aussi probable que le La Niña qui lui succédera, tôt ou tard, provoquera une baisse équivalente des températures comme il en a toujours été, au moins depuis que nous disposons d'observations fiables.

 

En attendant, chers lecteurs et chers lectrices, restons vigilants et circonspects quant au déferlement médiatico-politique qui accompagne la "mise en condition" du public en vue de la COP21 qui se tiendra à Paris à la fin de ce mois de Novembre et au début de Décembre. Tout cela n'a que très peu à voir avec l'évolution réelle du climat. de notre planète."

(voir l'analyse complète ici).

Il serait pourtant si pédagogique au lieu de s'enfermer dans des explications unifactorielles mettant tout, absolument tout y compris donc le terrorisme sur "l'activité humaine" -perçue de plus en général (alors qu'entre la Chine et la France la production de CO2 penche, proportionnellement, plutôt du côté chinois avec sa consommation de charbon, idem pour l'Allemagne d'ailleurs depuis qu'elle a renoncé au nucléaire…) il serait plus judicieux de parler plutôt de lutte contre la pollution, le gaspillage, les déchets, il serait plus utile de palier aux manques d'éducation de populations qui jettent canettes papiers dans les rues et les fleuves, au lieu d'asséner des "vérités" eschatologiques.

Mais non ! Au lieu d'expliquer prosaïquement qu'il faut rendre plus propre la vie urbaine afin de mieux y respirer il sera question d'affirmer que "l'humain" est pratiquement devenu un mal en soi qu'il faudrait presque supprimer pour sauver la planète, le tout au nom d'une religion qui n'a pas (encore) de nom, mais fait bien sentir sa serre à défaut d'avoir un impact sur l'effet du même nom.

Lucien SA Oulahbib 28/11/2015

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 146 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Climat unique-ARTV, Economie-rtv, Editorial de Resiliencetv-ARTV

 

Comments are closed. Please check back later.