De la servitude volontaire

Un peuple entier ou pratiquement, des millions en tout cas, des dizaines de millions sûrement, continuent de s'affaisser, se sacrifier, sous nos yeux, mentalement en tout cas, parfois réellement, comme au temps des campagnes d'autrefois, napoléoniennes, monarchiques, révolutionnaires, vietnamiennes, algériennes, toutes sans issues, à terme, mais si glorieuses, joyeuses, jouisseuses, tous ces gens admiratifs un moment, y croyant par leur fougue, sacrifiée, émasculée, culpabilisée (il est honteux de vouloir être seulement soi, de vouloir tout court) sommée de se donner au dieu État, nouveau Baal auquel autrefois l'on sacrifiait des nouveaux-nés, ici des enfants, oui, là, en France, mieux vaut sacrifier des générations entières formées dans le faux le rien au nom d'un État failli. Au nom de pieux mensonges.

Sacrifiées avec jubilation. Corps troués sous les balles de fausses informations et pensées qui parfois se transforment en vraies balles trouant la peau bronzée, lisse, parfumée, ondulante.

Sur Israël (voir le dernier livre de Michaël Bar-Zvi, Pour une politique de la transmission, sur cette question), tout est faux par exemple, et pourtant ce faux est déversé à grandes eaux éducatives dans les oreilles perdues de la République (lire l'interview de Georges Bensoussan : "Vers une marranisation de l'existence juive en France") ; la haine anti-juive dans l'islam existait bien avant la création d'Israël et celui-ci a été forgé sur seulement 20% de son foyer initial et en 1947 il était bien moins étendu que maintenant, or, les Arabes n'en ont pas voulu ; comment pourraient-ils en vouloir maintenant ? Et surtout sans se demander d'abord le pourquoi de leur haine sinon par ce complexe de supériorité qui les fit admirer Hitler, pour certains, mais, tous, ont été élevé dans cet esprit de supériorité depuis toujours ; et quand cela ne se passe pas comme ils le désirent alors la "faute" ne peut être qu'externe (les Croisades, les Juifs, l'Amérique, la France) ou interne (les musulmans ne sont pas "assez" musulmans").

Idem pour la guerre dite d' "Algérie" où tout ce qui est officiellement raconté est non seulement faux, mais de plus en plus ce qui est un comble, même si on peut toujours exhiber des exactions propres à toutes les guerres, là n'est pas l'essentiel, mais surtout dans l'idée que certains (dont mon père) s'était battu pour une "Algérie plurielle" et on lui a répondu de partir vite fait en France avant de se faire trouer la peau de kabyle chrétien désireux de vivre en paix avec ses congénères musulmans et juifs et maltais et italiens et alsaciens et petits fils de communards, et pendant ce temps les livres d'histoire sont gorgées de haine contre Israël et la présence française en Afrique du Nord qui, au-delà des méfaits et des erreurs, a arraché des populations entières du joug turc qui les sommaient de payer le tribut de dominés. Qui le sait hormis une poignée (mise à l'Index de toute façon) ?…

La troisième génération qui nourrit le djihadisme lui-même nourri par ces mensonges (et non pas par le rapprochement supposé de la France avec les USA au Mali en Syrie et ailleurs) n'a même pas idée que l'Algérie n'existait pas en 1830, pas plus que la Palestine, province écartelée et sous domination turque. Cela n'a donc absolument rien à voir avec le fait que la France aurait abandonné "la politique arabe de la France" comme il est prétendu, ce qui est évidemment faux, même sous Sarkozy, cette politique a toujours été présente et s'est même amplifiée par exemple dans son soutien toujours actuel à l'OLP et aux militaires algériens.

Mais il faut revenir aux néo et post-communistes des années 50-60 pour en comprendre la genèse récente : ceux-ci ont voulu se faire une santé à la fois sur le dos de ces populations supposées uniquement "dominées" et aussi à l'encontre  des pro-soviétiques PCF : il était alors de bon ton de se faire une identité anti-SFIO et anti-stalinienne en soutenant les luttes des peuples colonisés (Staline avait voté en faveur de la création d'Israël en 47).

Ainsi, des reliquats post chrétiens, résidus d'une église déjà en guenille et d'un temple protestant depuis longtemps éclaté, rejoignèrent cette fausse rédemption voyant dans "le" colonisé une sorte de Jésus qu'il fallait sauver à Alger comme à Jérusalem ou à Saïgon, Phnom Penh, la Havane… A propos de ce dernier "spot" (très "in" désormais) il n'y avait guère à l'époque de contestation sur le fait que les Rolling Stones soient interdits sous le socialisme, et "Back to USSR" des Beatles n'avait jamais exprimé l'idée que ces derniers y avaient été comme le fit André Gide en son temps (sous l'opprobre générale).

Pourtant, tous ces gens qui ont ainsi menti et même soutenu le mensonge y ont fait trois tours (via quelques manifs rituels également) puis se sont enfuis avant qu'il ne s'écroule sur eux mais ont laissé sous les décombres les éternels sacrifiés, les gens du "Peuple" (traité de populistes s'ils se rebellent) tandis que ces rescapés (tout en n'y croyant plus donc) se dépêchaient pourtant de se répandre dans les universités, éditions, médias, pour continuer à fabriquer le même mensonge (dont ils moquaient dans leurs livres bilan genre "erreurs de jeunesse") tout en les réitérant (le comble) mais sous d'autres formes puisqu'ils en vivent (sur "le" capitalisme méchant, "le" gentil islam éducateur réel d'un moyen âge grossier et ignorant, la théorie du genre etc.).

Pendant ce temps, les gosses se font trouer la peau (d'abord s'ils sont juifs puis tout le monde après) tout en continuant à se faire manipuler dans les écoles et universités, les post communistes les sommant d'extirper toute appartenance, toute différence non autorisée, c'est 1984 puissance mille mais avec le sourire, souriez vous êtes filmés, vous pouvez même donner votre avis vomi dans les poubelles de l'Histoire toutes ces émissions et sites à la botte, mouchoirs à profusion pour les minutes, heures, jours, mois année décennie bientôt siècle de silence assourdissant, le dernier livre de Chantal Delsol, la Haine du monde, en décrit la tournure.

Tant que les mensonges sur la guerre d'Algérie Israël l'islam (réel) continueront, les attentats continueront.


Michel Leubel 26/3/2016

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 288 vues

Tous les articles de Michel Leubel

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Libertés-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.