Pourquoi la victoire du Portugal?

 
 photo © Irena  Elster

Sans doute parce qu'il a été plus question dans son équipe de constance, longévité et vivacité alors que ces trois aspects semblent contradictoires pour l'équipe de France.

Quand Ronaldo explique que cela fait depuis 2004 qu'il attend cette victoire on comprend tout de suite que celle-ci ne s'est pas construite par génération spontanée comme on le croit pour l'équipe de France actuelle où l'on confond brillance, fulgurance, et miroitement charismatique de l'effort long.

Cela faisait depuis en effet plus d'une décennie que l'équipe portugaise se cherchait (et se cherche encore cependant au vu des difficultés traversées durant cette coupe) et il a fallu le déclic : le fait de ne plus se considérer comme une équipe systématiquement inférieure parce qu'issu d'un pays considéré comme mineur en Europe depuis plusieurs siècles déjà.

Dans la crise existentielle que vit l'Europe on voit bien que le Royaume Uni n'est plus, que l'Allemagne ne peut plus se contenter d'être technique, de même que l'Italie qui n'arrive plus à s'impulser du sang neuf. De jeunes nations surgissent, plus probes dans leur jeu comme l'Islande et le pays de Galles.

Il n'est pas ailleurs inexact de dire que l'argent pourrit tout, cela n'a pas empêché le Portugal, précisément, de gagner. Celui-ci en voulait plus, plus homogène, uni derrière son drapeau au-delà des différences de couleur, on n'en peut dire autant de la France qui malgré un Sissoko et un Évra tenaces a perdu beaucoup de temps avec des joueurs d'origine nord-africaine qui refusaient la même osmose suite aux mensonges qu'on leur a inculqué depuis le plus jeune âge : pourquoi en effet s'enquiquiner pour une nation supposée avoir saigné à mort leur pays d'origine alors qu'il s'agit d'une contre-vérité notoire mais qui hélas n'a pas pignon sur rue bien au contraire en France.

Observons également qu'il n'y a pas de joueurs d'origine asiatique au moins vietnamienne, ce qui semble bien étrange à moins de se souvenir que là-aussi le passé en Indochine n'est pas encore passé….

Michel Leubel 11/7/2016

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

851 vues

Tous les articles de Michel Leubel

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv

 

Comments are closed. Please check back later.