J’ai écouté « C’est arrivé demain »sur Europe 1

Bayrou venait faire la promo de son livre qui va sortir jeudi, et où il est question, d'espoir, de République, de démocratie, etc, que des thèmes inédits quoi, avec un je-ne-sais-quoi de troisième voie du genre on prend les meilleurs et on essaye de travailler au consensus, idem pour les minorités qui ne doivent pas être écrasé par la majorité, c'est la démocratie façon Habermas, celle du communicationnel, où l'on n'admet pas qu'il puisse exister des positions irréconciliables, qu'au bout du compte il y a des différends non logiques mais idéologiques et qu'avec ceci seul le rapport de forces compte… Bayrou est au centre, il croit donc que si les hommes de bonne volonté se parlaient il n'y aurait plus la guerre, c'est tout à fait faux, fou, c'est du christianisme mou, mâtiné de marxisme à l'eau de rose où tout le monde sera beau et gentil quand l'esprit de propriété aura disparu…

Aussi n'est–il pas étonnant qu'à l'émission de Mots croisés il y a quelques temps, Bayrou admettait qu'une femme voilée pouvait s'afficher avec tout en rendant son service comme agent de la fonction publique, façon Royaume Uni vous voyez, et avec le succès que l'on sait… sauf que la réalité est bien plus complexe car d'une part cela remet en cause la neutralité de la République (pourquoi ne pas venir avec ses menottes et son épingle dans le nez puisque, moi, je suis punk version grunge, et c'est ma religion…), d'autre part, que dire à ces musulmanes qui ne portent pas le voile et qui sont montrées du doigt par celles qui le portent ? Qu'elles doivent le porter puisqu'elles sont musulmanes, voire nord africaines d'origine?…Qu'elles doivent rester musulmanes puisqu'elles sont nées telles et que ce serait trahir ses origines, ne pas être assez "communicationnelle" en voulant à tout prix se fondre dans le moule ?

On le voit, avec Bayrou, c'est le multiculturalisme puissance mille sous couvert de tolérance, alors que depuis que celui-ci a été imposée depuis quelques temps les choses se sont aggravées au lieu de s'adoucir : où est le hic dans ce cas ? Mais l'UMP de Sarkozy est elle aussi à deux doigts de franchir le Rubicon en voulant à tout prix réitérer les erreurs qui ont coulé la possibilité de créer une Algérie qui aurait pu avoir le devenir des USA, sauf que des forces ont voulu séparer les communautés, les frigidifier dans des codes à part, au bénéfice évidemment des extrêmes et c'est ce que veulent faire les idéologues mous du consensus destructeur et non pas salvateur…

Julie Depardieu, elle, venait parler du fim de Téchiné " Les témoins" à propos des années sida et d'un scénario censé les incarner : un homosexuel devient ami d'un docteur qui lui présente un couple hétéro et cet homo tombe amoureux de l'homme du couple…sauf que, là aussi, les années sida, c'est non seulement la confusion des sentiments ou la révélation des plus cachés, c'est aussi, mais ce n'est pas dit dans la discussion, la victoire du consensus mou où le fait de refuser une relation homosexuelle apparaît réactionnaire, puisque l'homosexualité n'est pas considérée comme une donnée génétique mais un choix donc une posture culturelle, nécessairement progressiste par rapport à la vieille famille hétéro qui de toute façon vote de Villiers voire Le Pen, c'est bien la preuve…L'éloge de la partouze était aussi monnaie courante…

Certes, Julie Depardieu ne parlait pas de tout cela, mais rien que l'explication du scénario sonnait faux puisque tout tourne autour des préjugés, de la peur d'avouer sa maladie, sa sexualité, bref de la culpabilité, alors qu'il s'agit, aussi, de souligner que durant les années sida c'est surtout la faillite et la mort d'une certaine contreculture qui exigeait de tromper son conjoint afin de sortir de la morale bourgeoise, d'où ensuite l'idéologie de la capote, la capotalisation de la morale après sa caporalisation, la capote étant considérée comme plus fidèle que la fidélité alors qu'elle peut craquer aussi… D'où aussi cette mise en équivalence des sexualités comme si elles étaient des choix, il suffit de voir la façon dont sont présentés les brochures au lycée pour comprendre pourquoi les islamistes et les évangélistes recrutent à tour de bras…

Enfin le rédacteur en chef des Enjeux-les Echos s'est fendu d'un propos invraisemblable, celui d'affirmer mordicus que nous sommes, en France, dans une société libérale, et que, justement, les Français n'en veulent plus, voilà pourquoi ont-ils voté non au référendum, voilà pourquoi Bayrou monte et qu'un besoin de nounou se fait sentir… Là, on croît rêver alors que jamais la France n'a été aussi social-conservatrice, social-nationaliste avec son exception française étendue partout, et ce n'est pas parce que, en effet, quelques parachutes dorés confectionnées à base de stock-options ont défrayé la chronique qu'il s'agit d'une preuve absolue de libéralisme mais plutôt de mercantilisme, d'appât du gain, qui, selon Max Weber, transcende toutes les périodes historiques puisqu'elle est le propre de l'humain en société, (et les savants nous disent que l'homme a toujours été en société)…

Bref, avec ce genre de propos et de placidité, la France n'est pas sortie de l'auberge…espagnole qui plus est, où Babel fait désormais office de modèle à atteindre, tout en rêvant à l'arche de Noé, bien sûr qui nous sauverait du déluge qui vient…Anne ne vois-tu rien venir ?…

4 mars 2007

Lucien SA Oulahbib 8/6/2019

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

828 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv

 

Leave a Reply

Logged in as . Logout? Leave a Reply?

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <font color="" face="" size=""> <span style="">