BULLETIN D’INFORMATIONS N° 59 des climato-réalistes

Bulletin des Climato Réalistes

 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 59
 
A LA UNE :
  • Une pétition soutenue par le Pr Richard Lindzen
  • Le séisme Donald Trump secoue les agences environnementales américaines
 

THE TRUMP SHIFT

Les carbocentristes qui souhaitaient se rassurer en interprétant telle et telle phrase de tel ou tel conseiller du nouveau président américain comme une évolution dans le point de vue de Donald Trump sur le climat en sont déjà pour leurs frais : comme l’a révélé Motherboard, à la minute où Donald Trump est entré en fonction, la page consacrée au réchauffement climatique sur le site de la Maison-Blanche a disparu ! Une information commentée, entre autres par Courrier International.

Après la page de la Maison Blanche, c’est celle de l’EPA, l’agence environnementale américaine, qui devrait bientôt disparaître, selon Reuters :

Les employés ont été prévenus par les responsables de l’EPA mardi que l’administration [Trump] a donné à l’équipe de communication de l’EPA l’instruction de supprimer la page sur le changement climatique de leur site internet.

En attendant, les crédits de l’EPA concernant le changement climatique sont suspendus, sans doute en attendant un tri qui viendra en son temps.

Sous le titre « The Trump Shift« , Judith Curry commente le séisme qui secoue nombre d’agences fédérales (dont l’EPA) dont le personnel est sommé de cesser toute communication avec le public concernant les travaux financés par les contribuables. De son côté, le Secrétaire d’Etat au Commerce Wilbur L. Ross, dans une lettre adressée au Sénateur de Floride Bill Nelson (un ancien astronaute), indique ne pas voir de raison valable d’écarter le public de l’accès aux publications scientifiques à comité de lecture, à condition dit-il qu’il s’agisse véritablement de travaux scientifiques.

UNE PÉTITION DE LA CO2 COALITION

La CO2 Coalition, par la voix de Richard Lindzen, lance une pétition (traduite ici) pour que les États-Unis (et d’autres) se retirent de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

CLIMAT, POLITIQUE ET IDÉOLOGIE

Deux thèmes sont périodiquement recyclés par la presse alarmiste : celui de l’année la plus chaude depuis le début de la révolution industrielle, et celui de la pause des températures.

Le thème de l’année la plus chaude « on record«

Sous le titre « Climat, politique et idéologie », Istvan Marko commente dans Le Vi le récent rapport de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) selon lequel l’année 2016 aurait été plus chaude que 2015, mais de … 0,04°C ! Soit l’épaisseur du trait des mesures, car selon l’OMM l’incertitude sur cette valeur est de 0,1°C. L’incertitude sur la mesure est ainsi plus grande que la mesure elle-même. David Middleton rappelle par ailleurs qu’entre 1937-1945 il y a eu quatre records battus : 1937, 1941, 1943 and 1944. À l’époque, on battait le record une fois tous les deux ans…

La pause des températures : un mirage ?

L’idée selon laquelle la «pause» observée depuis 1998 ne serait qu’un artefact des mesures est aussi ancienne que la «pause» elle-même. Une publication récente de la revue Science Advances, constatant que les températures mesurées par les bateaux sont plus élevées que celles relevées par les bouées Argo, auraient simplement corrigé un biais instrumental. Une opération de routine, d’après Le Monde. Impossible de ne pas songer à ces mots de Pierre Morel, le fondateur du Laboratoire de Météorologie Dynamique :

Le climat, c’est un peu comme les tests de Rorschach, on y trouve ce qu’on y cherche, on y trouve ce qu’on veut. Il suffit de vouloir quelque chose : on le trouve.

DÉSINFORMITUDE

Ségolène Royal vient de donner un bel exemple de propos de propagande en affirmant que l’éolien et le solaire ont produit le 18 janvier l’équivalent de 8 réacteurs nucléaires. Rémy Prud’homme rectifie : nos renouvelables ont produit ce jour-là autant que 4,3 réacteurs, et « transformer 4,3 en 8, ce n’est pas arrondir, c’est tricher« .

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EST-ELLE DURABLE ?

Baser le déploiement de technologies sur des subventions n’est pas durable

Dans Connaissance des Energies, Alain Fuchs, Président du CNRS redoute que le doublement des moyens alloués à la R&D sur les « énergies propres » pendant les 5 prochaines années se fasse au détriment des véritables innovations de rupture qui sont par essence imprévisibles et viendront comme d’habitude de domaines scientifiques où on ne les attendait pas.

Olivier Appert, président du Conseil français de l’énergie, indique à propos des routes solaires récemment inaugurées par Ségolène Royal, que fonder le déploiement d’une technologie sur des subventions publiques durables n’est assurément pas durable. C’est bien plutôt, selon Jenny Chase, directrice des analyses solaires au sein de Bloomberg New Energy Finance, un moyen de subventionner les entreprises françaises, et non de produire de l’électricité.

Avis favorable pour le parc éolien au large de la baie de Saint-Brieuc

Connaissance des Energies rapporte que le projet d’un parc éolien de 62 unités au large de la baie de Saint-Brieuc a reçu un avis favorable de la commission d’enquête publique. Dans Libre Horizon, Katherine Poujol, présidente de l’association Gardez les Caps, rappelle que la baie de Saint-Brieuc concentre 40 % de la récolte de coquilles Saint-Jacques en France, et commente :

Que l’on ne nous fasse pas croire que 62 machines industrielles de 216 mètres de haut implantées sur des fonds benthiques à une dizaine de kilomètres du littoral n’auront pas d’impacts environnementaux et d’incidence sur la pêche.

Pourquoi les Allemands se tirent-ils une balle dans le pied ?

Sur le site du GWPF, Fritz Vahrenholt, l’un des fondateurs de l’écologie allemande et ancien ministre de l’environnement, qualifie de désastre l’Energiewende, l’équivalent allemand de la transition énergétique, qui vise entre 80 et 95% de renouvelables en 2050.

BÊTISIER

Davos : pour parler climat, toi aussi tu viens en jet ?

Au forum économique de Davos consacré en partie au réchauffement climatique, plus de 1 700 jets privés étaient attendus, rapporte Flightradar24.

COURRIER DES LECTEURS

Merci à Henri Voron de nous avoir signalé une coquille dans le précédent bulletin, coquille provenant de la presse et que nous n’avons pas corrigée. « L’unité de puissance (électrique ou autre) est le watt et ses multiples, kilowatts, méga, gigawatts. C’est un ¨PUISSANCE », pas une énergie produite ou consommée. L’unité d’énergie, le joule, n’est pas utilisée, car trop petite, mais on utilise le kilowattheure qui fait 3 600 000 joules, et ses multiples, dont le mégawattheures, le gigawatheure et même le térawattheure. »

Vous aimez notre bulletin ? Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l’association et soutenez-nous !

Ce bulletin a été réalisé par les climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

Shirley Loral 28/1/2017

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

441 vues

Tous les articles de Shirley Loral

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Conservation positive-OIL, Dispersion positive-OIL, Dissolution positive-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.