Urgence Darfour (paraît-il…)

Soit des centaines de milliers, "seulement" pour l'instant il est vrai, et deux millions de réfugiés. Donc grâce à Bhl tout paraît plus clair : les méchants islamistes au Nord, les gentils musulmans au Sud. Ainsi, il dynamise une campagne de soutien qui avait tout de même peine à démarrer. Pour preuve, hier soir un meeting a rassemblé le tout-Paris jusqu'à Bayrou. Pourquoi un tel retard à l'allumage ? Parce qu'elle suscitait un malaise : comment se fait-il que la-religion-de-paix puisse faire tant d'exactions ? Les journalistes étaient à la peine et se rangeaient à l'idée marxisante habituelle : c'est principalement pour des raisons économiques : le pétrole. Le Nord voulait se débarrasser des populations du Sud et récupérer leurs terres. Pourtant cette explication ne collait pas avec les faits. Il ne s'agissait pas de cela. Puisqu'il suffisait de partager les richesses en tous les "soudanais" pour résoudre le problème.

Il s'agit, semble-t-il, de cette nécessité d'imposer la Charia partout, donc aussi dans le Sud, ce qui implique de briser ces populations qui vivent selon leur islam et préfèrent émigrer plutôt que d'obéir aux décrets venant du Nord. Donc l'explication que Bhl a réussi à imposer est celle-là et il est vrai qu'elle semble plus probante que l'autre, à un iota près cependant, et il est de taille :

Bhl dit qu'il s'agit, au Nord, de l'islam wahhabite, l'islam de Ben Laden, donc, dans sa bouche, du mauvais, du faux islam, tandis que dans le sud, ils vivraient cet islam "laïc" que Bhl a tenté de trouver en Afghanistan et aimerait bien en importer le modèle en Europe en général, en France en particulier.

Or, il semble bien que Bhl, (tout comme Bush et Blair d'ailleurs), se trompe lorsqu'il prétend avoir trouvé le vrai césame en séparant ainsi le bon grain de l'ivraie alors qu'en réalité l'islam de Ben Laden, l'islam des guerriers Janjawid est le vrai islam, celui de la conquête au 7ème siècle et qui a soumis dans le fer et le feu une partie de l'Afrique et de l'Asie. Blair d'ailleurs commence à s'en rendre compte puisque, s'agissant du Royaume Uni et en particulier de son administration scolaire il veut donner liberté aux directeurs d'école d'interdire le port du voile intégral. Une anecdote sur ce point est révélatrice : La BBC organise une sorte de forum aux Emirats, genre " alliance des civilisations" qui réunit divers courants de l'islam ; il y a quelques années, on voyait certaines jeunes filles avec tchador discuter tolérance et libre choix etc ; aujourd'hui, les mêmes arrivent totalement voilées tant et tant qu'il est même difficile de les entendre puisque la voix aussi est voilée (mais le micro arrange tout, comme dit Dark Vador…) et elles exigent d'être admises telles quelles etc…

Et elles ont raison ! le vrai islam en effet l'exige, puisqu'il s'agit moins de purification que d'imposition d'un ordre esthétique et moral puis enfin physique comme veulent l'instituer le gouvernement du Soudan avec la Charia. Et celui-ci, comme les divers adeptes de la juridiction islamique en Europe, ne semble pas flétrir l'islam mais bien l'épurer de ses scories modernes qui en retiennent encore le flux.

Ce qui implique ceci : c'est bien l'islam lui-même, dans sa lettre comme dans son esprit qui pose problème et tant que le débat critique ne se déplace pas aussi là, rien n'avancera et même empêchera précisément les dits modérés de dissocier la lettre de l'esprit.

Car, comment se fait-il que les principales organisations musulmanes françaises, anglaises, ne participent pas à cette "urgence Darfour " ? Il n'y a pas de présence "occidentale", pas l'ombre d'un G.I, que des musulmans et des humanitaires avec quelques soldats de l'Union africaine dépassés par les évènements. Alors ? Ne serait-il pas parce que le gouvernement soudanais, membre à part en tiers de la Ligue arabe, (et non suspendu par ses pairs du fait de ses dits exactions) peut le justifier en expliquant qu'il veut appliquer la loi islamique partout mais que des "rebelles" le refusent et que force doit rester à la loi ?…

Comment se fait-il que tous les gouvernements de la Ligue Arabe ne disent rien, y compris les plus " modérés" ? Comment se fait-il que la Conférence islamique mondiale ne dise rien non plus. Or, qui ne dit mot consent. N'y-a-t-il pas là la réponse à la question ?

On ne critique pas un Etat musulman qui veut appliquer la loi musulmane : CQFD. Il n'y a rien d'islamiste là dedans. Mais de retour aux sources, voilà pourquoi aucun Etat musulman ne bouge. Et ces Etats s'y connaissent en islam. Et le gouvernement chiraquien qui vient d'empêcher le Royaume Uni de proposer à l'Union Européenne une résolution contraignante vis-à-vis du Soudan, l'a bien compris lui aussi…

Voilà pourquoi, s'il faut saluer l'initiative de Bhl, (et signer la pétition qui vient d'être lancée) il est à craindre que celle-ci, s'arrête à mi-chemin. Et s'étiole. A moins qu'elle interpelle également toutes les organisations musulmanes et tous les Etats ayant l'islam comme loi fondamentale pour leur demander ce qu'ils pensent de la situation au Darfour. Leur réponse sera de la plus haute importance…

21 mars 2007

Notes


(1) Dès le début observe Balta , les « Arabes avaient fait la symbiose entre foi et ethnie, islam et arabité. Ils estimaient (et certains estiment encore) avoir la prééminence sur les autres musulmans. (Note 1 : Il est vrai que Bokhari cite ce hadith de Mahomet : «L’abaissement des Arabes est celui de l’islam»)», in
L’islam, Marabout /Le Monde Éditions, 1995, p. 31 note 1) ..

Lucien SA Oulahbib 7/6/2019

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

835 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Evaluation de l'action-OIL

 

Leave a Reply

Logged in as . Logout? Leave a Reply?

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <font color="" face="" size=""> <span style="">