L’avenir des manifestations miroirs

Pourquoi pas ? Sauf que le problème n'est pas là, puisqu'il ne s'agit plus d'engagement sur un cas précis de géostratégie. Cette jeune femme cherche tout à fait autre chose : le désir absolu de voir, et immédiatement, l'image qu'elle se fait d'elle-même dans le monde, image qu'elle aimerait léguer à son enfant, image miroir d'elle-même dans ce qu'elle a de plus pur, vrai, dénudé, là, tout de suite, avant de rejoindre les copains pour boire l'apéro, après avoir confié l'enfant à l'ex.

Les millions qui ont défilé à Rome, Londres, Berlin, Sydney, Paris, non pas contre l'Iran, mais les USA, voulaient que "la paix entre humains de bonne volonté" devienne un idéal réalisable qui serait aussi désirable qu'eux-mêmes lorsqu'ils se pâment comme miroir-monde.

Ainsi à Rome, Paris, Berlin, Londres, l'on a défilé en réalité en se brandissant soi-même comme pancarte, écran, et il dit: regardez-moi je suis aussi le monde et j'aimerais que celui-ci me ressemble. Les manifestations se sont donc transformées en une sorte de love parade de l'human pride.

Et que montre-t-elle ? Un souci de perfection, de cohérence totale, une volonté de rationaliser l'espace public, (tout en exigeant par ailleurs un irrationalisme des passions et des plaisirs dans l'espace privé).

Ainsi Bush ne pouvait pas avoir raison sur Hussein parce qu'il n'a pas signé les accords de Kyoto. Il aurait suffit que Hussein signât les accords de Kyoto pour enfoncer Bush définitivement Quel rapport ? Aucun. Sauf que ce refus ne colle justement pas avec l'image parfaite, unilatérale, reflétée par le miroir qui, elle, signe les accords de Kyoto, soulage la misère du monde, l'élimine même et définitivement, tout comme le conflit, le malheur, la souffrance, l'inégalité, l'injustice.

C'est émouvant, souvent poignant, c'est précisément ce monde là que les Ben Laden et Hussein veulent tuer pour laisser advenir un monde sans musique, sans danse, sans image, où cette femme et son landeau ne pourra, jamais, crier son amour pour elle-même via le désir absolu d'Humanité.

Ces manifestations donnent ainsi l'impression qu'en se répétant elles vont pouvoir créer un film-monde qui empêcherait Ben Laden et Hussein de jouer le rôle des méchants. Parce que le seul rôle prévu pour eux est celui de victime. Sauf que nos deux compères n'en veulent pas et préfèrent plutôt briser ces gens comme l'on casse un miroir pour en effacer les reflets. Celui d'un monde où en effet l'on avait la prétention que l'universel ne se limite pas à une manière de vivre, mais porte potentiellement en lui un devenir meilleur, idée qu'un tyran conséquent ne peut supporter. Il est dommage que ces manifestants deviennent si irréels qu'ils ne voient pas la mort venir et même leur sourire en guise de reflet.

24 février 2007

 

Lucien SA Oulahbib 10/6/2019

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 339 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv

 

Leave a Reply

Logged in as . Logout? Leave a Reply?

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <font color="" face="" size=""> <span style="">