Featured

BULLETIN D’INFORMATIONS N° 68 des climato-réalistes

Bulletin des Climato Réalistes

 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 68

 

A LA UNE :
  • Emission radio des climato-réalistes en direct vendredi 19 mai
  • Des coups de feu tirés sur une université pendant la marche pour la science
 

PREMIÈRE ÉMISSION RADIO EN DIRECT DE NOTRE ASSOCIATION

Après les deux premières émissions consacrées au climat avec Vincent Courtillot et à la politique énergétique avec Rémy Prud'homme (à réécouter ici), voici le troisième volet de notre séries d'émissions climato-réalistes :

« La peur climatique face à la nouvelle donne politique »

vendredi 19 mai de 20h30 à 21h30

sur la radio en ligne Temporium.

Cette émission, qui rassemblera Rémy Prud'homme Benoît Rittaud et Drieu Godefridi, est conçue comme un espace de discussions avec tous. Vous pouvez d'ores et déjà poser vos questions et nous faire part de vos réflexions. Pour suivre et réagir pendant l'émission elle-même, allez sur Facebook en suivant ce lien et dès que le Live commence, regardez, écoutez, et … posez vos questions dans les commentaires !

COMME AU MOYEN-ÂGE, ON PROCESSIONNE POUR LE CLIMAT

Selon des historiens du climat de l'université de Caen, 45% des processions recensées entre le XIIe et le XVIIIe siècle à Paris concernaient un dérangement climatique. Ces pratiques se perpétuent aujourd'hui sous une forme laïcisée : marches pour le climat ou pour la "science", jeûne pour le climat… le réchauffement climatique a ses dévôts qui défilent en invoquant des divinités New Age.

Marche pour le climat : dans la chaleur ou sous les frimas

Dans la chaleur comme à Washington ou sous la neige comme à Denver, des marcheurs ont processionné pour le climat fin avril. Roy Spencer remarque ironiquement qu'à la même heure et sous la même latitude les marcheurs affrontaient des températures qui variaient de +4,5°C à -2,8°C par rapport à la moyenne.

Les bureaux de l'université de Huntsville révolverisés

Pendant la "marche pour les sciences", sept balles de 5,7 mm ont été tirées sur les fenêtres d'un bureau de l'université de Huntsville, non loin de l'endroit où travaille le climatologue climato-sceptique John Christy. Interpellés par Benoît Rittaud à propos de cet incident, les responsables français de la « marche pour les sciences » n'ont pas daigné répondre. Roy Spencer évoque lui un acte d'éco-terrorisme.

Marche pour les sciences et journée de la Terre : même combat

La "marche pour les sciences" coïncidait avec la journée de la Terre. Walter E. Williams, professeur d'économie à l'université George Mason, rappelle à cette occasion qu'en 1970, année où le jour de la Terre a été lancé, le biologiste George Wald (prix Nobel 1967) prédisait que « La civilisation se terminerait dans les 15 ou 30 prochaines années », montrant ainsi comment l'aveuglement idéologique peut amener les plus brillantes intelligences à dire des sottises (traduction en français du texte ici).

REFROIDISSEMENT DE L'ANTARCTIQUE OUEST, STABILITE DE L'ACTIVITE CYCLONIQUE

Antarctique : régression de la banquise, mais refroidissement de la péninsule Ouest

En novembre 2016 la banquise Antarctique a perdu presque 2 millions de km² (par rapport à la moyenne de la période 1981-2010). Rassurons le journaliste de 20 minutes qui s'alarme : elle n'a cessé d'augmenter depuis 1981 comme le montre cette courbe éloquente du NSIDC (National Snow and Data Center). La contre-performance de la banquise en 2016, événement isolé, évoque d'avantage un effet de la variabilité naturelle qu'un changement de tendance. D'autre part, une récente publication de ScienceDirect nous apprend que la péninsule Ouest de l'Antarctique s'est refroidie à un rythme de -0,47 °C par décennie entre 1999 et 2014. Ce refroidissement intervient après une période de réchauffement de près de 20 ans (+0,32 °C par décennie) sur la période 1979–1997.

Activité cyclonique : une grande variabilité naturelle depuis 40 ans

La mise à jour au 30 avril 2017 des données du site Weatherbell montre une activité cyclonique marquée par une grande variabilité inter-annuelle au cours des 40 dernières années. On n’observe pas de tendance haussière ou baissière de la fréquence des tempêtes tropicales et des ouragans pour le globe depuis 1971. Et pourtant le GIEC a les cyclones à l'œil

LES CORAUX DE LA GRANDE BARRIÈRE DE CORAIL SONT RÉSILIENTS

Les coraux de la Grande Barrière de corail ont subi pour la deuxième année consécutive un phénomène de blanchissement. « La Grande Barrière ne s'en remettra pas » prophétise Le Monde sur un ton navré. Outre que la zone affectée n'est pas la même qu'en 2016 et qu'on n'a pas fini de démêler les effets du passage concomitant d'un cyclone de catégorie 4, les coraux de la Grande Barrière s'avèrent en réalité très résilients comme expliqué dans cet article. Malgré son titre racoleur (« coraux le scandale du blanchissement »), les deux scientifiques qui participaient à l'émission « La méthode scientifique » sur France Culture ont fini par s'accorder sur ce point.

TRANSITION ENERGETIQUE

La question de la transition énergétique est-elle bien posée ?

Selon un rapport de l'Académie des sciences, les programmes en matière de politique énergétique devraient mieux tenir compte des contraintes physiques, technologiques et économiques.

Dans l’état actuel du débat, nos concitoyens pourraient être conduits à penser qu’il serait possible de développer massivement les énergies renouvelables comme moyen de décarbonation du système en le débarrassant à la fois des énergies fossiles et du nucléaire. Nous voulons ici rappeler un certain nombre de vérités.

Feu vert au projet éolien de la baie de Saint-Brieuc, 5 jours avant le premier tour

Le préfet des côtes d’Armor vient d'autoriser la construction de 62 machines de 216 m de haut tournant à 280 km/h en bout de pales. Selon l'association Gardez le cap, ces éoliennes produiront en un an à peine une journée de la consommation électrique française, à un prix 5 fois supérieur au prix du marché. Selon Ouest France, les pêcheurs sont très réservés : doux euphémisme.

Les éoliennes exclues du champ d'application du code de la santé publique

Répondant le 04 mai 2017 à une question écrite d'une députée, le ministère de l'Environnement a confirmé que les installations éoliennes relevant du régime des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) sont exclues du champ d'application du code de la santé publique. Le bruit et les hautes fréquences au nom de la protection de l'environnement !

BÊTISIER

Hibernatus

Une écologiste de Greenpeace a décidé de passer une année entière à l’intérieur d’un congélateur pour attirer l’attention sur les dangers des changements climatiques .

Je suis super contente de pouvoir dédier une année de ma vie à un projet aussi important et utile. Je suis certaine que ce type de coup d’éclat est nécessaire pour que la population se sensibilise et que les gouvernements agissent sur des questions environnementales.

Arnold Schwarzenegger vient à la rencontre d’Anne Hidalgo

Arnold Schwarzenegger est venu signer avec Anne Hidalgo une convention de coopération entre leurs organisations respectives (le C40 et le R20) nous apprend 20minutes. Le style amphigourique du communiqué de presse de la mairie de Paris laisse augurer de l'efficacité de cette coopération (et de la bonne utilisation des deniers publics). Morceau choisi :

L’une de leurs priorités sera de soutenir la nouvelle génération de femmes qui s’engage dans le monde entier en faveur du Climat. Cela prendra la forme d'un programme de mentorat, qui accompagnera des centaines de jeunes leaders sur tous les continents, qui soutiendra de nouveaux programmes de recherche sur l'impact du dérèglement climatique et l’organisation d’événements ambitieux de sensibilisation du grand public.

CONFÉRENCE DE RICHARD LINDZEN À PARIS

Mardi 23 mai 2017 à 14h30.

à l'ESCPI (École supérieure de physique et de chimie industrielles)

10 Rue Vauquelin, 75005 Paris

Amphi Joliot de l’ESPCI (escalier N dernier étage)

Inscription obligatoire à l'adresse suivante : radio-club@espci.fr

Lors de cette conférence Richard Lindzen expliquera en anglais les origines et les bases de l'alarmisme climatique.

ACTIVITÉS DE L'ASSOCIATION

Une publication de Jean-Claude Pont

Jean-Claude Pont, ancien mathématicien, était professeur d’histoire et de philosophie des sciences à l’université de Genève. Aujourd’hui retraité, il vient de rejoindre le comité scientifique de notre association. Réagissant à un article de la revue Science … & pseudo-sciences, il a écrit ce texte publié sur le site de notre association.

Le site des climato-réalistes

Retrouvez les trois derniers articles publié sur le site de notre association :

La Grande Barrière de Corail : état des lieux
L’acidification des océans : causes anthropiques versus variabilité naturelle
Les ours polaires se portent bien

Vous aimez notre bulletin ?

Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l'association et soutenez-nous !

Ce bulletin a été réalisé par les climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur notre site ainsi que sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

Iris Canderson 13/5/2017

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

217 vues

Tous les articles de Iris Canderson

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Conservation positive-OIL, Dispersion positive-OIL, Dissolution positive-OIL, Evaluation de l'action-OIL, Headline-RTV

 

Leave a Reply

Logged in as . Logout? Leave a Reply?

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <font color="" face="" size=""> <span style="">