Les libertés fondamentales en terre d’islam ….

-Jeûne de ramadan qui est obligatoire et imposé par la force à tous les citoyens marocains sous peine d’emprisonnement et de la torture par la police.

- Consommation du vin qui est sous conditions; elle ne doit pas être en public, mais s’effectuer dans des cantines ou des boîtes de nuit…

- Rencontres hommes/femmes ou garçons/filles réprimées de temps en temps dans toutes les villes et tous les villages du pays et surtout à la ville d’Agadir où la police procède quotidiennement à l’intimidation de dizaines de couples en demandant la présentation de l’acte de mariage sous peine d’emprisonnement et de l’amende.

A Khénifra, la police procède de temps en temps à de telles intimidations des couples depuis des dizaines d’années, récemment en janvier et février 2007, la police avait procédé à l’arrestation des lycéens et lycéennes qui avait organisé des suprises-parties et qui avaient été détenus pendant plusieurs jours et ensuite avaient été présentés au tribunal et condamnés à la prison et à l’amende.

C‘est les cas de la fille Nadia une lycéenne de 19 ans, piégée par un officier de police le commissaire hicham. Nadia était en train de faire le ménage chez elle lorsque vers 19 heures d’un soir de début de février 2007 une fille l’avait invité en urgence à une soirée entre adolescents du lycée, Nadia était partie à la hâte en pyjama, dès qu’elle est entrée à la maison où se tiendrait la surprise-partie la police était alertée et arrivait immédiatement pour interpeller tout le monde. Nadia avait été détenue en garde à vue pendant 3 jours puis présentée au tribunal de khénifra à un juge islamiste qui veille sur le respect de la charia islamique dans le pays ; heureusement son avocat l’avait bien défendue en s’appuyant justement sur le fait qu’elle ne savait pas qu’elle y avait une soirée puisqu’elle était allée en pyjama. Nadia avait été condamnée à 3 mois de prison avec sursis et une amende de 5000 dirhams après avoir passé 9 jours de détention.

En terre d’islam, que ce soit en pays modérés ou en pays radicaux, les droits de l’homme sont bafoués et les libertés fondamentales n’existent pas ou peu.

23/3/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

783 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.