Featured

Doit-on jeter à Trump la première pierre ?

Pas sûr. Non pas parce qu'il n'y aurait pas de pollution, ou que les déchets ne poseraient pas un problème. En particulier ce continent fait en déchets. Mais bien précisément parce que peu de choses efficaces sont faites contre ces deux fléaux. Pourtant la Caste, au lieu de se servir de toute cette mobilisation, sincère à n'en pas douter, pour soulager la misère qui accentue le déboisement et l'épuisement des terres arables, elle veut, au contraire, immobiliser des centaines de milliards pour effectuer en réalité une ultime captation de capitaux à son profit ; sur la base non pas encore une fois de lutte contre la pollution voire pour investir dans le développement, mais pour aller encore plus loin dans l'application d'une vision scientiste de la probabilité (et non de l'observation qui la dément comme le prouvent les scientifiques de l'ACR. Tout en s'en mettant plein les poches.

On nous promettait il y a dix ans la fin de la neige. La disparition de la banquise, des ours blancs. Tout cela est faux comme on peut le voir sur le site de l'ACR et aussi de Pensée Unique.Le carbone n'est pas l'ennemi en soi de la planète comme l'a montré son spécialiste François Gervais, certainement pas des plantes d'autant que l'on voit le Sahel reverdir ! (Voir également les vidéos de la Contre-COP 22). Et l'idée d'un "charbon propre" semble être de moins en moins une chimère.

L'air parisien, lyonnais, londonien, new-yorkais est bien plus propre aujourd'hui que naguère, bien plus certainement que l'air pékinois actuel, tout cela malgré la hausse actuelle des critères anti-pollution bien plus drastiques, et, surtout, grâce à l'augmentation des politiques de lutte contre la pollution avec l'installation systématique de filtres et l'éloignement des cheminées d'usines. Voilà la vraie politique de lutte pour préserver l'environnement et non pas tout ce mantra eschatologique visant à fonder une nouvelle religion polythéiste (sciences manipulées+ multiculturalisme broyeur simultanée de la diversité et de l'universalité).

Que Trump s'y prenne de manière brutale en mettant seulement en avant les intérêts américains est une chose, mais de là à s'en servir de bouc émissaire, jusqu'à s'allier à la dictature chinoise, en est une autre, d'autant que rien n'est fait encore une fois pour lutter contre la principale pollution, celle des déchets que l'on voit polluer nos rues, nos prairies, nos rivières, nos océans… Pourquoi ne pas avoir une politique réelle en la matière au lieu de se baser sur des probabilités (alors que les observations disent le contraire : depuis 15 ans la hausse des températures, 0,7°, stagne).

C'est que le débat est empêché, ici, comme ailleurs, cachez ici ces observations (là-bas ces femmes) que je ne saurais voir, au profit d'une vision millénariste d'une Humanité pécheresse (en particulier les mâles blancs de plus de 50 ans) condamnés à aller en enfer (les 4° promis au 22ème siècle) énième orgueil en réalité d'une fraction des élites nostalgiques de ce nouveau droit divin qu'était devenue la domination idéologique du scientisme productiviste de gauche et de droite et qui s'ennuie aujourd'hui : nous pouvons détruire la Terre avec la guerre nucléaire, mais pas l'Univers se lamentait déjà Blanchot.

D'où, dans ce narcissisme généralisé mondialisé amplifié par le miroir des médias, l'idée de lancer une nouvelle religion en appelant à la frugalité, à la sobriété, mobilisant même les enfants pour agir non pas maintenant contre les comportements polluants comme cracher par terre, jeter son cadavre de bouteille d'eau, de bière, gaspiller l'eau, l'électricité, privilégier les circuits courts, mais pour nous culpabiliser en général alors que rien ne se fait en particulier sinon enrichir des laboratoires traçant des courbes illusoires que des animateurs et des idéologues viendront vendre à leur profit.

Alors que l'Afrique a tant besoin de puits. Alors que les villages français se meurent. D'investissements. Toutes ces contrées dévoyées par des élites corrompues qui forcent des pans entiers de leurs jeunes à venir grossir des métropoles exsangues tandis qu'à l'extérieur, d'autres exclus veulent se déverser, faute de développement dans leurs pays dominés par un arabo-islamisme de plus en plus inutile (voir d'ailleurs la révolte actuelle des Berbères du Rif), ils viennent défiant la mort et manipulés conjointement par les mafieux et les no borders au sein d'une vieille Europe égoïste et saturée ; égoïste parce qu'au lieu de revigorer sa démographie par une politique nataliste et familiale vigoureuse elle préfère profiter éhontément de ce déversement de migrants, soucieux pour une grande part de vivre en démocratie malgré les manipulations djihadistes ; alors qu'il serait justement possible d'accomplir une réelle politique mondiale de développement réel, durable, mais cette élite, saturée de narcissisme et de fric facile, préfère faire peur au nom de sa nouvelle religion perlée de statistiques autant invraisemblables qu'illusoires de plus en plus démentis par les faits comme il a été montré plus haut.

La seule chose agréable cependant est de voir leur mine défaite d'enfants rois, Trump leur a enlevé leur hochet, fini de rigoler, et le bébé réchauffiste pleure en regardant le miroir de son portable : eh non cette fois il n'est pas le plus beau, on lui a volé son quart d'heure de gloire, ouin ouin !!! Vite ! Vite ! Empêchons cela, empêchons-le, virons-le, qu'un tribunal international le condamne pour "délit contre l'Humanité", les procureurs sont là. Le 7ème continent de déchets aussi, et lui peut dormir tranquille, il est là, et alors ?… Puisque les statistiques nous disent que nous allons griller dans cent ans, mais oui, et la neige ne devait plus exister d'ici dix ans, il y a dix ans, mais oui… et le Nord deviendrait le Sud, et le Sud le désert, or le désert reverdit… N'y-a-t-il pas nécessité d'être plus prudents, d'oeuvrer au sein d'une pensée "complexe" puisque le monde, la Terre, ses interactions, sont complexes ? Mais non, vous n'y êtes pas. Pas du tout. Il faut basculer en énergie verte (à la production infime), démanteler le nucléaire (qui ne produit pas de CO2). J'aimerais d'ailleurs voir nos idéologues munis de marteaux piqueurs aller démanteler les centrales, j'aimerais bien…

Lucien SA Oulahbib 2/6/2017

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

389 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv, Climat unique-ARTV, Editorial de Resiliencetv-ARTV, Headline-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.