« PAS D’AMALGAME ! »


Téléchargement (26)En ces temps de grande confusion géopolitique, je voudrais revenir sur l’article d’Ivan Rioufol intitulé “Vivre à l’israélienne, destin de la France” (texte intégral ICI), comme toujours d’une grande lucidité et parfaitement argumenté, mais dont la conclusion me pose néanmoins problème. Voici :
  
“La politique israélienne est contestable quand elle poursuit son humiliante extension sur des territoires palestiniens. Reste que sa résistance à l’islam politique est celle d’un démocratie face à un totalitarisme. La France ferait bien de s’en inspirer, dans les moindres détails, et de retrouver l’alliance perdue”.
  
Autant j’abonde dans le sens de l’auteur lorsqu’il souligne la légitimité du combat mené par la démocratie israélienne contre l’islam totalitaire qui, d’ailleurs, est aussi le nôtre, autant la pure et simple vérité historique commande de ne pas donner corps aux mensonges proférés à l’échelle planétaire contre Israël.
  
Ainsi, les territoires palestiniens n’ont-ils de palestinien que le nom dès lors qu’il s’agit en réalité, depuis la guerre des Six Jours, de territoires disputés dénommés à tort Cisjordanie plutôt que Judée-Samarie malgré une présence juive multimillénaire attestée par une multitude de témoignages authentiques.
  
 S’agissant plus spécialement du “peuple” palestinien, créé ex nihilo pour les besoins d’une mauvaise cause qui empoisonne le monde entier, cette croyance abusive en une réalité fictive n’a finalement d’autre résultat que de faire le malheur des Arabes palestiniens pris au piège d’une monumentale imposture.   
 
La propagandastaffel antisémite à l’oeuvre dans notre pays n’épargne personne, pas même nos élites médiatiques et politiques les plus honnêtes intellectuellement à l’instar d’un François Fillon (voir en PJ) qui, bien involontairement selon moi, s’est comme tant d’autres laissé piéger par la tyrannie de la pensée unique ! 
  
En effet, dans son livre “Faire" (Albin Michel, septembre 2015), M. Fillon a écrit (p.203) : “L’humiliation sans fin du peuple palestinien et la frustration du monde arabe ont alimenté le dépit d’une jeunesse d’origine maghrébine confrontée au chômage et à l’incompréhension d’une grande partie de la communauté nationale. L’échec est cruel”.     
     
Sans vouloir donner des leçons de maintien à quiconque, il me semble néanmoins hautement salutaire de s’informer auprès des meilleures sources ayant une bonne connaissance de l’intérieur de l’islam, par exemple le Palestinien Waleed al-Husseini réfugié en France et fondateur du Conseil des ex-musulmans de France :  
  
“La classe politique française regarde l’islam à travers le prisme occidental. Elle omet de prendre en considération les caractéristiques et les facteurs fondamentaux qui déterminent sa nature religieuse en se contentant d’attribuer la violence à la marginalisation de la communauté (…) Cette tendance à minimiser l’ampleur de la radicalisation sur l’ensemble de la communauté musulmane est une forme de cécité qui facilite le travail des radicaux, leaders et bergers du troupeau qui grossit dangereusement”.* 
 
_____________________
 
* Waleed al-Husseini : “Blasphémateur ! – Les prisons d’Allah” (Grasset, janvier 2015) suivi de “Une trahison française – Les collaborationnistes de l’islam radical dévoilés” (RING, mars 2017).
 
 

Librement !
Philippe S. Robert

FRANCE

Philippe Robert 10/6/2017

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

154 vues

Tous les articles de Philippe Robert

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Libertés-LIDAC, Liens d'actualité

 

Comments are closed. Please check back later.