Bibi en retard d’une guerre

Comme prévu ladite Autorité Palestinienne pousse le challenge jusqu'à tenter de faire encore plus plier un cabinet aux abois qui se croit encore en 66 alors que nous sommes dans une guerre inédite de pure communication dans laquelle Israël a perdu la première bataille.

Mais pas la guerre pas encore. Pour ce faire il faut intégrer ce problème plus général du libre accès au lieu comme c'est le cas ailleurs. C'est un lieu touristique en ce sens qu'il appartient aussi à la communauté humaine. Il n'y a aucune raison de le cantonner à son caractère sacré comme au temps des pharaons ou des religions qui hormis les prêtres et les princes interdisait l'accès au plus grand nombre.

À l'âge démocratique ce n'est plus possible. Voilà pourquoi le gouvernement israélien doit élever le débat au moins à ce niveau là puisqu’il n'est pas capable d'aller plus haut comme je l'ai proposé ici dans le billet sur le centenaire de la déclaration Balfour.

Lucien SA Oulahbib 26/7/2017

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

363 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Editorial de Resiliencetv-ARTV, Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.