Featured

L’inégalité n’est pas cause mais conséquence

 Ce terme est voué aux gémonies comme si par exemple l'absence en France voire en Europe de géant du numérique serait la faute de Google alors qu'il n'existait pas il y a cinquante ans. L'absence d'harmonisation fiscale en Europe et dans le monde serait-elle due à Apple ou Amazon ? On mélange tout. Le fameux 1% qui détiendrait selon les jours entre un tiers voire la moitié ou plus des richesses mondiales les possède-t-il par extorsion ou plutôt par effet de propriété ?

On sait que la thèse marxiste de la baisse du taux profit  liée à la mécanisation et son ajout léniniste quant à sa compensation par l'impérialisme sont faux puisque que la richesse globale a augmenté et s'est même accélérée à partir des années 80-90 lorsque la plupart des pays ont choisi plutôt de libérer l'économie que de la corseter. 

Suffirait-il alors de s'approprier les gains du 1% pour que les richesses soient non seulement réellement partagées mais produites ?…Rien n'est moins sûr tant ces mécanismes sont aussi complexes qu'une montre suisse. Certes les hauts salaires et les forts dividendes apparaissent disproportionnés. Mais ils le sont d'autant plus que certains refusent délibérément d'encourager les salariés à devenir actionnaires, ce qui empêche que la charge des responsabilités de gestion et d'innovation soient pris en charge autrement que dans un cercle restreint, et que par conséquence la répartition des bénéfices devienne plus équitable.

La notion de "gouvernance" a été très décriée surtout au niveau mondial alors qu'elle permettrait de penser à une imposition globale des grands groupes mondiaux afin de s'attaquer aux poches de misère, même si souvent celles-ci proviennent d'abord de l'impéritie de gouvernements non seulement corrompus mais véhiculant encore des conceptions collectivistes bien plus inégalitaires encore. Les drames actuels en Afrique, Amérique du Sud, Asie, Proche et Moyen Orient, s'expliquent pour une grande part par cette combinaison de corruption d'incompétence et de refus d'autrui tel Israël. Imaginons qu'il puisse exister une sorte d'échanges fructueux entre ces parties, cela ne veut pas dire que les différences doivent s'effacer (comme on l'a cru pour l'Union Européenne) mais que leur existence même permettrait l'éclosion de biens divers et variés dont la diversité même permet l'échange et par là l'assomption du terme de richesse dans toutes ses acceptions (intérieures et extérieures).

Au lieu de s'élever à ces hauteurs, certains se contentent de gausser contre la faiblesse de la hausse étatique du SMIC français comparée précisément au décuplé des profits dudit 1%, sauf que comparaison n'est pas raison lorsque l'on sait que le SMIC tue le salaire minimum et que celui-ci peut n'être qu'une étape pour le salarié, surtout lorsqu'il est mieux formé. La ventilation salariale est liée nécessairement au système des compétences. L'inégalité, ici, est plutôt à observer dans les disparités régionales et de genre, ce qui pose en effet problème mais n'est pas en tout cas un élément fondateur de la notion même.

Plus profondément il faut se méfier de cette attaque en règle envers une notion que la vie sociale arrive à contrebalancer de diverses manières, soit par la solidarité, l'égalité des chances, soit par la compensation précisément liée aux compétences : ainsi un manque d'héritage, un déficit de prestance naturelle peuvent être compensés par des acquisitions en termes d'instruction et de dextérité à construire et développer des réseaux d'influence.

Il nous faut sortir de cette fausse pensée magique qui laisse accroire qu'elle serait mieux à même d'en "finir" avec cette notion alors que les expériences passées ont prouvé qu'il n'en était rien d'une part, et que, d'autre part cette notion est suffisamment complexe pour ne pas la laisser entre les mains d'idéologues.

Lucien SA Oulahbib 16/12/2017

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

454 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Dispersion positive-OIL, Evaluation de l'action-OIL, Headline-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.