Champigny:stage pratique « décolonial »

Comment se défranciser ? Lyotard dans son Économie libidinale racontait que pour "tuer le français qui est en soi" le préposé FLN se faisait tueur de "colons"; ce faisant ce dernier oubliait qu'il était lui même "colon" lorsqu'il se disait "arabe et musulman"…; il oublie aussi que la France avait été là-bas en 1830 plutôt parce que les "barbaresques" infestaient la Méditerranée avec leur razzia, et surtout aussi parce que les Turcs ne voulaient rien faire sinon gifler l'envoyé français. Mais tout cela a été désappris.

Rien d'étonnant à ce que certains se demandent comment maintenant aller plus loin sinon enlever les comportements "blancs", les façons de penser et d'être "occidentales", les notions "blanches" (juives, grecques) de liberté de pensée, de conscience, l'égalité entre humains, entre citoyens, le fait que l'État et ses représentants ne soient pas des "dominants" en soi mais la condensation d'acquis politiques sociaux culturels.

Il faut effacer tout cela. Comment "briser l'État blanc" (bourgeois naguère) ?

En passant transitoirement par le sas de décontamination du "décolonial" ; pour aller où ? Vraisemblablement devenir compagnon de route du djihadisme ; du moins à entendre la leader desdits "Indigènes" qui justifie le viol s'il n'est pas fait par un blanc, qui soutient la "cause palestinienne" parce qu'aucun pouce de terrain conquis par l'Islam ne doit être perdu, et s'il est possible en conquérir d'autres, en France, pourquoi pas, c'est aussi du moins ainsi que celle-ci manipule les idiots utiles du post gauchisme alter-islamiste qui lui servent de marche-pied.

  Si "la civilisation occidentale" est l'ennemi absolu des non blancs, voire de la Terre elle-même, pourquoi ne pas se dépatouiller de cette civilisation ? Quitte à répudier, effacer, épurer ses influences, détruire ses représentants, là, cette femme, par terre, que l'on roue de coup, comment ose-t-elle porter un uniforme au lieu d'être aux fourneaux ou dans un harem ? Mmh ?…

J'entendais la préposée à la dénonciation du "racisme d'État"  disserter sur RTL (le 2 janvier 18 au soir) à propos des peines plancher ou pas, montrant du doigt tel syndicat de policier en indiquant qu'il était proche de "la droite", marmonnant certes une réprobation mais sans plus, comme si cette violence n'était pas précisément issue de ce refus volontaire d'être non seulement "citoyen" mais membre d'une Histoire, quitte à la critiquer, celle de la France ; or, le fait même de poser ainsi la question semble complètement étrange pour elle sans doute, pour certains aussi, cela leur est étranger, au sens littéral, ils ne se sentent pas partie prenante de cette histoire, mais d'une autre, qui les a poussé à venir s'échouer en France, celle du tiersmondisme victimaire, du communisme guevariste tout gentil si gentil qu'on lui écrit à Paris une Ode, du bolivarisme et son allié le palestinisme djihadiste en dernier lieu.

Aussi la case du "décolonial" est une bonne transition pour y adhérer, malgré leur échec retentissant puisque celui-ci n'est pas du tout reconnu, pas du tout, au Venezuela c'est à cause de Trump, mais oui, en Iran aussi, ne parlons pas de jérusalem, du Congo…

Il paraît que ce sont plutôt des gosses de treize à quinze ans qui tabassent ; soit les purs produits de la génération bourdieusienne et foucaldienne présupposant que l'ennemi c'est "la"domination en soi celle de l'ordre en soi du pouvoir en soi, sauf qu'il faut bien l'incarner le montrer du doigt autrement c'est abstrait ; hier c'était le bourgeois, aujourd'hui encore du reste, mais bien derrière maintenant la figure du "blanc", du juif aussi (qui est un peu blanc) cela suinte déjà des livres d'histoire officielle de l'école de la République française, alors pourquoi se gêner s'il faut tabasser des représentants de "l'État raciste" (5000 et quelques l'année dernière) de l'État qui empêche qu'un autre ordre s'installe, cet ordre qui fait fuir les pompiers, les bus, qui menace, deale en paix… Comment s'appelle cet ordre nouveau ? De quoi est-il le nom ?…

Chut… c'est à cause du réchauffement climatique tout ça… Ah oui ?… Oui…Une preuve ? La guerre en Syrie, mais oui voyons ; et à Champigny aussi ? Et pourquoi pas ?… Cela expliquerait pas mal de choses… Quoi par exemple ?… Pas mal de choses… Quoi exactement ? Cessez vos questions, circulez il n'y a rien à voir, mais à construire, comme une belle réalité toute Potemkine…

Lucien SA Oulahbib 3/1/2018

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

258 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV

 

Comments are closed. Please check back later.