Featured

La lutte finale de la lumpen-intelligentsia

Il est regrettable d'observer que seuls les post gouailleurs rabelaisiens (Charlie) et les néo-libertins (tribune de Catherine Deneuve and Co) restent en mesure, parmi la gente non encore traitée d'extrême-droite (mais punaisée désormais de réactionnaire et d'islamophobe) de relever le gant (pour combien de temps ?) celui de cette démesure crasse qui nous sert de "culture".

Elle se trouve propagée par l'idéologie néo-léniniste tentant désespérément de se régénérer dans le décolonialisme transgenre du post-tiersmondisme et autre néo-millénarisme vert (alter-religieux) cette nouvelle mixture parlant par exemple de "réfugiés climatiques" ; et elle ferraille encore, quoique dos au mur (médiatique) tant et si bien cependant qu'elle arrive à transformer ses défaites en victoires successives (à énoncer par exemple qu'Elisabeth Badinter ne devrait plus être écoutée) malgré sa faillite, monumentale, un peu partout dans le monde.

Ainsi prétendre que la France ne recueille pas assez de "migrants" (assimilés désormais à des déportés… avec Macron aux barbelés aux dernières nouvelles made in l'OBS) alors que depuis des dizaines d'années elle en a accueilli des millions en dit long sur l'ignorance de la lumpen-intelligentsia dont l'OCDE traçait naguère le visage dans une étude déjà ancienne (2003,p.14) :

 

" (…) les partisans du multiculturalisme exacerbé conduisent parfois certains pays à adopter des politiques migratoires peu cohérentes avec les autres politiques (par exemple des politique en faveur de certaines minorités ethniques ou l’enseignement des langues et des cultures d’origine, au détriment de l’acquisition de la langue du pays d’accueil, élément indispensable pour obtenir, garder ou retrouver un emploi)".

Seulement le problème est de plus en plus mondial, et qu'il devrait plutôt mobiliser les centaines de milliards de dollars dudit "réchauffement climatique" parce que autant celui-ci reste dans une large mesure hypothétique (basée uniquement sur des projections statistiques et non sur des observations physiques) autant l'accélération de l'effondrement du tiers-mondisme (dont le nationalisme arabe, et le wahhabisme en quête d'un second souffle récemment) entraîne des crises majeures multiformes qui entraînent une succession d'effet domino. 

Un seul exemple en positif pour montrer l'inanité de l'idéologie néo-utopiste ambiante : des "migrants" installés dans un village calabrais (à Riace) ont retapé celui-ci et le font revivre, imaginons que cela puisse être le cas dans nombre de villages européens désertés et ce sous le couvert non seulement de l'UE mais aussi de l'ONU ne voilà t-il pas un projet qui mériterait au moins attention ? Eh bien non ! On cherchera à "accueillir" dans des "camps" une population avide de vivre et non pas d'être assistée.

Sauf que toute une ribambelle d'associations vivent de la générosité aisée de milliardaires en mal de culpabilité et qu'elle verrait d'un mauvais oeil lesdits "réfugiés" abandonner cette étiquette passive. Cela se passe déjà pareillement pour les 500.000 réfugiés palestiniens (réfugiés d'une guerre, et non pas issus d'une expulsion) qui sont devenus 4 voir 7 millions alors qu'ils auraient pu se fondre dans les territoires issus des accords d'Oslo.

Aujourd'hui certains veulent créer la même situation à l'échelon planétaire alors que l'expérience a montré que déverser des sacs de riz en Afrique pour lutter contre la famine n'a fait qu'aggraver celle-ci puisque cela a tué la production vivrière locale et a accéléré l'exode rural.

Toute cette complexité est balayée ; il en va de même pour ces idéologues qui osent comparer le joug totalitaire arabo-musulman et la position anti-avortement de certains gouvernements alors que le premier vise à réprimer toute liberté qui ne serait pas codée par un texte daté, tandis que les autres tentent de considérer que l'avortement ne peut pas être la méthode contraceptive principale en particulier dans les milieux populaires, ce qui ne veut pas dire cependant que ces gouvernements comme en Pologne ne soient pas travaillés par des excès contraires comme refuser des avortements médicaux liés à des mal formations avérées…

En tout cas si cette question tracasse, de même que la PMA/GPA, c'est bien parce qu'il existe un refus profond récusant l'idée que l'on doit se passer de père ou de mère ou encore que la grossesse serait une tare dont il faudrait se débarrasser pour plaire à l'entourage comme un intéressant article d'Alexandra Desanctis dans National Review l'a relaté récemment.

Tout cela n'a rien de "progressiste" mais relève plutôt du technicisme machinique ou alors la notion de "progrès" s'est perdue dans les abysses de l'idéologie pseudo "émancipatrice" celle-ci oubliant que l'émancipation, dans son absolu, est précisément l'autre nom de ce qui est critiqué au niveau économique lorsque les "inégalités" de revenu sont montrées du doigt du fait d'une certaine forme de thésaurisation amplifiée par les placements financiers spéculatifs, alors qu'un réel "progrès" en la matière consisterait précisément à faire attention au fait que l'émancipation ne peut ne pas rimer avec affinement et magnificence, du moins si l'on cherche à être ensemble (dans le même souffle/pneuma) et non pas seulement vivre (hypocritement) ensemble, ce qui impliquerait sur ce dernier point au lieu de punir en montant le taux d'imposition ou en traquant les "évadés fiscaux" de convaincre les richissimes qu'il vaudrait mieux pour tout le monde de participer à la création ou au renforcement de fondations mondiales à même d'investir dans des projets réels de développement qui complexifierait l'exode mondial Sud-Sud, Sud-Nord.

C'est à la modernisation des instances mondiales qu'il faudrait s'attacher voilà ce que serait un réel progressisme universalisant positivement, un réalisme non utopiste mais imaginatif, innovant (ce que j'appelle l'imaginaire de la néo-modernité) au lieu de s'attacher à culpabiliser les puissants (pour souvent vouloir se mettre à leur place ou à s'y soumettre dans les alcôves).

 

 

 

 

 

 

 

Lucien SA Oulahbib 11/1/2018

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

216 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv, Climat unique-ARTV, Editorial de Resiliencetv-ARTV, Headline-RTV

 

Leave a Reply

Logged in as . Logout? Leave a Reply?

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <font color="" face="" size=""> <span style="">