Featured

Lettre d’Informations N° 78 des climato-réalistes

Bulletin n° 78

 

A LA UNE
 

  • Mobilisation générale contre les éoliennes
  • Les îles du Pacifique s'agrandissent
 

MOBILISATION GÉNÉRALE CONTRE LES ÉOLIENNES

Jean-Louis Butré, Président de l’« Association Développement Durable », vient d’adresser à Nicolas Hulot une lettre ouverte qui dénonce les 10 mesures proposées par la « commission Lecornu » pour accélérer le processus d’implantation des éoliennes industrielles en imposant des procédures dérogatoires au droit commun français (notamment l’impossibilité de saisir les Tribunaux Administratifs).

A suivre, la procédure d’enquête publique concernant le projet d’implantation de 62 éoliennes géantes (209 m de haut) entre les îles de Noirmoutier et Yeu qui se déroulera du 04 avril au 23 mai 2018. Un projet dément selon le collectif « Touche pas à nos îles », dont le porte-parole a été reçu par France Inter le 16 février.

A surveiller également le projet de parc éolien en mer du Tréport dont une partie du périmètre se trouve dans le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale, ce qui nécessite l’avis favorable de l’Agence française pour la biodiversité (AFB). Un avis favorable « avec réserves » a été rendu le 20 février. L’AFB sera très vigilant sur la mise en oeuvre des recommandations et réserves a indiqué le président de l’AFB Philippe Martin.

LA MONTÉE DES EAUX EST LE POUMON DU MALADE IMAGINAIRE

En période de refroidissement global post El Niño le thème de l’année la plus chaude depuis …devient moins porteur. C’est pourquoi l’attention du public est attirée sur le niveau de la mer. Une nouvelle étude faisant tourner force modèles aurait déterminé que l’élévation du niveau de la mer accélérait de 0,084 ± 0.025 millimètres par an depuis 1993. « Le poumon, le poumon vous dis-je ! »

Mesurer l’augmentation du niveau de la mer au millimètre près (alors que la précision des radars altimétriques est supérieure à 2 cm) est déjà une gageure. Détecter une accélération d’une mesure déjà fortement entachée d’incertitudes relève de l’exploit dans la manipulation le retraitement des données.

Judith Curry fait d’ailleurs état d’un étude de 2015 (Visser et al.) qui montre que selon le modèle choisi (parmi 30), on obtient une décélération, une augmentation linéaire ou une accélération.

LA MER MONTE, MAIS LES ÎLES DU PACIFIQUE S’AGRANDISSENT

Par le blog de Joanne Nova on apprend qu’une version du rapport spécial du Giec sur les conséquences d’un réchauffement de 1,5°C (qui doit être publié au mois de septembre 2018) a fuité. Selon les rédacteurs, coordonné par la Française Valérie Masson-Delmotte, les politiques climatiques (les INDC) présentées en 2015 à la COP21 ne permettent pas de stabiliser le réchauffement au niveau souhaité par les Etats îliens, les plus vulnérables à la montée du niveau des océans.

Une étude publiée dans la revue Nature montre pourtant que l’archipel de Tuvalu dans le Pacifique s’accroît en superficie, contredisant l’idée que toutes les îles basses devraient être bientôt englouties par la montée des eaux.

De même les îles Fidji (qui présidaient la COP22) sont loin d’être menacées de submersion comme le montre cet article.

PAS DE LIBERTÉ POUR LES ENNEMIS DE LA LIBERTÉ DU CLIMAT

Un vote du Conseil de Paris se propose d’assigner en justice les compagnies pétrolières pour leur responsabilité dans le changement climatique : « Ouvrir la réflexion sur un dépôt de plainte, c’est poser la question de la reconnaissance juridique de l’écocide, c’est-à-dire des crimes contre le climat », jubile un élu, Saint-Just des temps modernes.

Les poursuites contre le secteur pétrolier contre le changement climatique prenant de l’ampleur, la compagnie Exxonréplique en assignant les avocats qui la poursuivent. Le Centre Sabin a dénombré en 2017 plus de cent poursuites devant les tribunaux américains à propos de « réclamations soulevées par les impacts du changement climatique ou la réduction des émissions des gaz à effet de serre ».

Quant au professeur Peter Ridd, expert reconnu de la Grande Barrière de Corail, il se débat contre l’acharnement de son employeur, l’Université James Cook, qui cherche à l’ostraciser pour ses prises de position « déviationnistes ». Son crime ? il estime que la Grande Barrière de corail, non seulement n’est pas en perdition mais se remet très bien des dégâts causés par les ouragans, les étoiles de mer et le blanchissement des coraux. Un article de ce site fait le point sur la situation de la Grande Barrière de Corail après la période de blanchissement de l’été 2016.

PUBLICATIONS

En décembre 2017 Henrik Svensmark a publié dans Nature Communication un article qui décrit comment l’ionisation favorise la croissance des aérosols à partir des noyaux de condensation des nuages. Une traduction de cet article en français a été publiée sur Skyfall.

CONFÉRENCES

Dîner-débat avec Benoît Rittaud

Lundi 26 février 20h30, à Lyon (Hôtel Métropole, 85 quai Gillet)

« Climat et politique : amis ou ennemis ? »

Réservation : par courriel : observatoirelibertes@free.fr, ou téléphone : 06 64 94 49 09

Conférence de François Gervais

« L’effet de serre atmosphérique, l’équation carbone, climat, énergie »

samedi 17 mars 2018 à 16h00

à Polytech’Tours – 7 avenue Marcel Dassault – 37200

UNE ÉMISSIONS SUR ARTE

Nils-Axel Mörner sur Arte le 17 février 2018

L’Emission « L’océan en danger ? » opposait Françoise Gaill, biologiste et chercheuse au CNRS, et l’océanographe climato-sceptique Nils-Axel Mörner

SUR LES BLOGS DE NOS PARTENAIRES

Deux articles de Jean-Pierre RIOU

Le site des grognards d’Aix en Provence

Grâce à la collaboration de Marcel Terrier le travail de Charles Vernin (décédé en novembre 2017) se poursuit. Charles Vernin animait depuis plusieurs années un site d’information scientifique sur le changement climatique et avait publié et écrit de nombreux textes avec les Grognards. En 2003 il avait co-écrit avec Marcel Leroux un article pour la revue Arts et Métiers magazine : « Prévoir le temps prendra du temps ».

DERNIÈRES PUBLICATIONS SUR LE SITE DE L’ASSOCIATION

 
SOUTENEZ NOUS EN ADHERANT A L'ASSOCIATION DES CLIMATO-REALISTES

Le montant de la cotisation est de 30€ minimum pour une personne seule et 50€ minimum pour un couple.

 

Pour adhérer à l’Association des Climato-réalistes, remplissez le formulaire d’adhésion (téléchargeable ici) et renvoyez le avec votre chèque à l’adresse suivante :

Association des climato-réalistes
35 avenue de Breteuil
75007 Paris
 
Si vous préférez effectuer un règlement par virement, téléchargez ici le RIB de l’association (n’omettez pas dans ce cas de mentionner vos nom, prénom et adresse E-mail de façon que nous puissions vous identifier).
 
Facebook Twitter Google Linkedin Viadeo
Michel Leubel 24/2/2018

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

488 vues

Tous les articles de Michel Leubel

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Conservation positive-OIL, Dispersion positive-OIL, Dissolution positive-OIL, Evaluation de l'action-OIL, Headline-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.