Featured

Grève: les dits « souverainistes » alliés aux léninistes

Comme prévu les soit disant souverainistes et autres pseudo patriotes ont laissé les commandes (des trains également) aux vieux briscards léninistes et post chrétiens avides de préserver voire accroître leurs prérogatives tout en ânonnant le vieux catéchisme marxiste que même Zemmour psalmodie à souhait : la liberté c'est mal la concurrence encore pis, ah ! qu'il était bon le temps d'après-guerre et du pompidolisme à la croissance glorieuse malgré un 68 qui se fit contre les élites, y compris léninistes.

Sauf que tout est faux ou presque : le communisme a broyé l'espoir sous des torrents de sang et a infantilisé un peuple soumis et désormais livré aux fous d'Allah avec la complicité des gaullistes incapables de tenir le rang de la France au Vietnam et en Algérie  (alors que des solutions référendaires étaient possibles surtout en Algérie en 1958 avec un FLN vaincu et rejeté par les autochtones) et même la sortie de l'OTAN a eu du mal à cacher que la France a laissé les USA couler le Concorde alors qu'il aurait bon que De Gaulle voyage dans cet avion et non en Caravelle, surtout à New York.

Aujourd'hui l'élite léniniste masquée en écolo genré tente de garder son pré-carré au sein de l'État parasité jusqu'au bout le défendant bec et ongles face aux appétits non dénués d'arrière-pensées de l'autre élite issue du mercantilisme technocratique allié aux franges étatistes fonctionnarisées -cette descendance pas si lointaine des pensionnaires royaux- et tous vivent au crochet du peuple en particulier ses parties les plus dynamiques puisque l'impôt n'est payé que par elles (comme autrefois où seul le Tiers-État payait). 

Entre ces deux crocodiles le peuple n'a qu'à "marcher" droit la tête basse ayant comme seul divertissement la Française des Jeux et la fausse joie de voir un Besancenot et un Mélenchon tenter de souffler sur les cendres d'un feu qu'ils auront étouffé eux-mêmes depuis longtmeps, Marine Le Pen en retrait ainsi que Dupont Aignan, croyant pouvoir en ramasser quelques braises alors qu'ils se font chasser à chaque fois qu'ils tentent de battre leur coulpe sur un pavé parisien toujours aussi snob : mieux vaut avoir tort avec les rouges/verts et leurs mains ensanglantés que raison avec les dits souverainistes ou encore les "libéraux" honnis par tous ; il est vrai que ces derniers n'ont pas de main et donc peuvent aussi se mouvoir dans l'utopie pavée de belles images d'Épinal sur la mondialisation heureuse façon Trudeau/Macron.

Le seul point positif de toute cette période fut en effet l'élection de la Présidence de la République au suffrage universel, ce qui aujourd'hui étouffe la France n'est donc pas ce point fort mais la verticalité la soumission, le fait que le peuple ne se fait pas assez confiance pour prendre ses affaires en main. Car le problème n'est pas d'opposer ce dernier aux élites en soi, puisque leur conflit est nécessaire, mais de considérer que le peuple n'a pas les élites qu'il lui faut, même si elles se renouvellent il est vrai ces temps-ci.

Sauf que cette dialectique de rafraîchissement reste bloquée par divers verrous bien défendus par les chiens de garde du techno-léninisme post-genré et les opportunistes de tous bords transformés en poissons pilotes communicants allant par exemple jusqu'à comparer un chemin de fer anglais et français alors que le premier n'avait pas bougé depuis l'époque victorienne et que le voyageur anglais paye bien moins d'impôts, même s'il règle (un peu) plus cher son billet ce qui se compense largement surtout en matière de confort et de régularité contrairement à la légende parisienne.

Ainsi loin d'entrer dans une époque réconciliant citoyens et patriotes, République Nation Démocratie étant des réseaux de relations inextricables, la lutte actuelle pour sauvegarder une approche archaïque du pouvoir et du prestige se fait au détriment de leur modernisation, or, c'est cela qui est en jeu : de quelle "modernisation" parle-t-on ? Pourquoi faire ? Les forces aujourd'hui en présence sont résolument incapables d'y répondre.

Lucien SA Oulahbib 3/4/2018

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

467 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv, Headline-RTV, Libertés-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.