Featured

Aveuglement sur les attaques anti-homosexuelles

L'aveuglement et le matraquage idéologiques sont aujourd'hui tels que les pseudo-intellectuels mythomanes habituels viennent déverser leur fiel à l'abreuvoir médiatique où trône généralement leur rond de serviette ou serpillière propagandiste pour dénoncer non pas les principaux responsables de la majorité des attaques anti-homosexuelles à savoir les adeptes de l'islam, mais plutôt montrer du doigt la Manif pour tous Trump ou Bolsonaro alors que ces derniers, au-delà de leur opinion, libre en démocratie, polémiquent plutôt dans les faits avec les courants LGBT qui eux instrumentalisent l'idée dans la volonté de l'imposer comme nouvelle norme "progressiste" obligatoire.

Au lieu de nommer un chat un chat et d'observer que la majorité des actes anti-homosexuels ou anti-juifs sont plutôt l'apanage de mahométans, la lumpen-intelligentsia fait feu de tout bois sur les ondes pour cacher soigneusement l'origine des agresseurs en France : impossible de savoir alors que l'on sait précisément qui se cache derrière en particulier en "banlieue parisienne" comme daigne l'indiquer de temps en temps un médias hors des clous. Voilà l'ignoble.

Alors qu'il faudrait prendre le problème à bras le corps à savoir l'hostilité farouche de l'islam à tout ce qui n'est pas sous sa férule, le pouvoir et ses affidés préfèrent profiter de ces agressions pour remettre en selle dans les écoles une théorie du genre qui peinait à prouver qu'elle n'existe pas. Voilà l'odieux. Le fait de se servir de ces attaques pour encore plus se faire le cheval de Troie des idéologies victimaires et nihilistes refusant de voir que les cultures importées n'ont pas fait du tout un travail en la matière quant à la tolérance nécessaire si l'on veut vivre dans une société démocratique réelle.

Leurs aboyeurs préfèrent noyer le poisson en indiquant que dans certains pays africains, sud-américains, slaves, de confession chrétienne, l'homosexualité est tout autant défiée jusqu'à être interdite, or ce n'est pas la question, en Europe en tout cas, d'autant que si l'on veut vraiment faire les comptes les condamnations à mort et autres violences sont plutôt l'apanage des pays dits musulmans.

Cette cécité est de plus en plus insupportable, d'autant plus que à l'instar de la propagande stalinienne les médias effacent systématiquement le nom des agresseurs, comme s'il s'agissait de fantômes, d'entités abstraites sans identité.

En fait, la hantise de voir leur base électorale attaquée fait que les dirigeants et leurs sbires se taisent et trouvent des boucs émissaires toujours à "l'extrême-droite" jusqu'à les menacer de les priver d'antenne (entendu sur France Info) alors que l'homosexualité et la réelle extrême droite ont souvent fait bon ménage et surtout que l'homosexualité comme pratique et fantasme transcendent les étiquettes politiques et religieuses mais ce de manière en effet cachée, honteuse.

Nos idéologues vont même jusqu'à lisser la chose en prétextant qu'en réalité les choses se savent plus aujourd'hui, on attend avec impatience le lissage statistique sur cinq cent ans pour confirmer ce dire, jusqu'à peut-être mettre aussi un peu en cause le "réchauffement climatique" pourquoi pas qui ferait chauffer un peu trop la "libido", un argument comme une autre à l'ère du degré zéro de la pensée critique occidentale.

Lucien SA Oulahbib 31/10/2018

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

261 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV, Headline-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.