Battisti, Trump, sale temps pour les menteurs

Alors que les charges contre Trump sont en passe de sombrer dans le fameux puits sans fond de l'Histoire (les démocrates misant en désespoir de cause sur d'éventuelles "obstructions à la justice" sans fondement cependant s'il n'y a pas eu "collusion avec les Russes") par contre les charges contre Cesare Battisti s'avèrent bel et bien réelles du fait de ses très récents aveux.

La seule solution, par exemple pour un BHL qui aura, toujours, soutenu, bec et ongles, l'assassin (mais aussi Mamère, Sollers, Buffet…), sera sans nul doute de s'enfoncer encore plus encore dans le complotisme, la fausse nouvelle, bref le populisme fasciste qu'il dénonce pourtant à chaque instant, en mettant en avant le fait que sans doute Salvini en personne aura été dans la cellule de prison désormais italienne de Battisti pour lui arracher ses aveux (avec la participation de Trump et de Poutine, tout est possible) ou encore que Battisti aurait eu la promesse de les voir publier dans un best seller à venir (avec version hollywoodienne, Sean Penn jouant son rôle) d'où son opportunisme à avouer.

L'on n'est d'ailleurs pas très loin dans ce souci de trouver des circonstances atténuantes lorsque l'on lit plus attentivement l'article du dit journal "Le Monde" qui relate ces aveux en observant qu'il est surtout question de ses très difficiles conditions de détention au sein d'une prison réputée pour sa rudesse, une cellule de "3 m sur 3" le journaliste faisant même parler un ancien des Brigades Rouges pour le confirmer, insinuant par là qu'au fond Battisti aurait bien plus avoué pour arracher une mesure de "clémence" quant à ses conditions que de "soulager sa conscience" comme il est écrit ; comme l'on soulage sa vessie d'un trop plein quitte ensuite à envisager autre chose, demain est un autre jour, revenir en sou neuf, vieux sage, changement d'identité (qui n'existe pas comme la théorie du genre) et donc écriture et cinéma à la clé (Battisti se transformant en femme ce serait chic tous les LGBTIQ avec elle!) on en revient toujours là dans nos démocraties encore plus molles qu'une montre de Dali.

Mais quid de ses souteneurs alors ? Eric Naulleau dans un tweet accusateur exige des comptes. "Vous n'aurez pas ma haine" pourrait-on lui rétorquer, mais oui, oublions voyons, une erreur par ci par là, dix, vingt erreurs, et alors, "mieux vaut avoir tort avec Sartre que raison avec Aron" n'est-il pas, il y a tant de vilains étrangers à pourchasser, Trump, Orban, Salvini…Ont-ils du sang sur les mains ? On en trouvera… Par contre Maduro peut continuer à dormir, et le nouveau tyranneau chinois aussi.

La "gauche" en réalité, du moins non radical socialiste, n'a jamais été démocrate, elle a toujours été partisane de la dictature, en particulier celle du Parti sur le Prolétariat. Et puisque les "masses" sont "dominées" il faut donc les éclairer, briser toutes les institutions, dont la prison, l'hôpital psychiatrique l'école, la famille, ont clamé les intellectuels à la suite de Sartre, dont un Bourdieu Foucault Deleuze, ces maîtres à penser d'un BHL et aussi d'un Raphaël Glucksmann. La cerise sur le gateau étant de voir la "droite" soutenir les mêmes, ou comment  " les bourgeois nous vendront même la corde pour les pendre" disait Lénine, reconnaissons qu'il ne disait pas que des bêtises.

Lucien SA Oulahbib 26/3/2019

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

314 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dissolution négative-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.