Le Grand Effacement

Dur, dur, dur, le métier d'Effaceur : ou comment gommer une part du Réel proscrit. Tout en accusant ceux qui le dénoncent de falsificateurs (la Bible par exemple est dite un livre "falsifié" pour certains effaceurs). Une schizophrénie qui doit faire souffrir tout de même. Mais que l'on peut heureusement effacer en modélisant l'effacement dans un automatisme de type Blockchain :

A efface R1 (réel1) par exemple et propose plutôt R2 (réel2 devant se substituer au réel1) mais cette réalité ainsi diminuée est d'abord stockée afin d'être validée par un réseau regroupant d'autres effaceurs plus spécialisés nommés "décodeurs" ; on les appelle aussi des "mineurs" parce qu'ils vérifient si R1 a bien été relativisé, édulcoré, minoré, afin de le transformer le nouer en R2 ou Réel Licite ; puis après  en avoir ainsi vérifié la texture (et les décodeurs se décodent aussi entre-eux en permanence) R2, ce Réel Purifié, est envoyé vers B ou le public.

 Les communistes de l'ère stalinienne étaient déjà maîtres du genre lorsqu'ils enlevaient  les noms de personnages désormais maudits des  photographies et de divers ouvrages. Ce qui était nouveau. Car naguère la blockchain idéologique en place avait certes beau jeu de nier ce qui existait avant jusqu'à construire en lieu et place ses propres édifices encore plus étincelants que les précédents (ce qui est par exemple proposé pour Notre Dame de paris) afin d'indiquer le passage de la "barbarie à la lumière" (les décodeurs proposent plutôt l'idée de "progrès" à la place de "lumière" à l'origine suspecte). Mais, autrefois, il restait au moins des traces, des souvenirs, des contes et légendes, il était donc difficile d'en effacer la mémoire, surtout orale, même si l'on interdisait de parler telle ou telle langue. Aujourd'hui un pas de plus a été franchi.

À l'ère du djihadisme global par exemple les Effaceurs vont chercher à minorer tout évènement qui ne correspond pas au Réel Prescrit. Ou Réalité Diminuée (la Réalité Augmentée étant réservée aux Milieux Autorisés selon la formule fameuse du regretté Coluche). Toute violence qui pourrait être classifié comme djihadiste sera, avant toute enquête, minorée immédiatement en fait divers, accident, déséquilibre psychique, produit "social" divers (misère du monde etc…). Lorsqu'il s'agit d'un évènement plus consistant dans la chaîne des effets produits, par exemple celui qui se déroule actuellement au Sri Lanka, les Effaceurs proposent en R2 un historique des violences, jusqu'à même évoquer l'idée d'extrémisme bouddhiste, édulcorant d'emblée le fait qu'il existe aussi un groupe nommé le NTJ (National Thowheeth Jama’ath) qui pourrait être le prestataire choisi. Sauf que cela pourrait être "discriminant", "stigmatisant" donc retiré des hypothèses. Par contre s'il s'avère que les responsables sont "d'extrême droite" alors aucune retenue n'est de mise, on n'ira pas les psychanalyser pour repérer le facteur déclencheur, ils seront catalogués en "suprémacistes" et ce R2 pourra être ainsi très aisément dispatché.

Cet effacement est désormais également utilisé par le djihadisme mondial comme outil de combat implicite en ce sens où ne pas revendiquer parfois est une meilleure stratégie car même si telle action est reconnue celle-ci sera de toute façon immédiatement redimensionnée par la blockchain idéologique dominante..

Celle-ci tourne également à plein régime concernant "l'urgence climatique", même si l'idée de bloquer tout le système économique n'est pas encore actée puisqu'il s'agit de se servir de cette dite "urgence" pour produire encore plus de béton, d'acier, plus de piles, de batteries, à moins de croire qu'éoliennes panneaux solaires et voitures électriques peuvent être seulement dessinés… les individus dans ce cas consommant virtuellement désormais toute réalité: ainsi l'on imaginerait se déplacer, voyager, voire même travailler, sans bouger (local ! local! Vous dis-je) n'imagine-t-on pas déjà participer à de grands combats, de grandes jouissances, via les jeux vidéos de plus en plus sophistiqués jusqu'à bientôt devenir ces "holosuites" chères à la série Star Trek ?…  Sauf qu'il faut bien fabriquer ces jeux, les proposer, les stocker dans des gros serveurs qui consomment beaucoup du moins pour le moment.

Le Grand Effacement est multiforme, c'est un grand conditionnement (le blanc est  méchant le migrant gentil, les crimes blancs sont atroces les crimes jaunes noirs basanés sont des conséquences malheureuses etc) tout une purification "spiriticide" (détruire tout esprit critique, tout esprit libre) qui veut faire passer des vessies pour des lanternes et réciproquement.

Tout questionnement non validé est proscrit, catalogué immédiatement par cette blockchain de "populisme" ce qui fonctionne bien pour le moment, même si, bizarrement, de plus en plus de gens refusent de consommer ses produits, quitte parfois à aller dans l'autre sens en surenchérissant sur les évènements en R1 parlant même de "complot"….

Comment a été par exemple construit cette Blockchain fabriquant sous nos yeux le Grand Effacement de R1 par sa modélisation en R2 ? Qui en profite ?… Voilà de bonnes questions, proscrites, bien entendu…

Lucien SA Oulahbib 22/4/2019

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

472 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv, Fresh Air-ARTV

 

Comments are closed. Please check back later.