L’insolente et méprisante référence aux années 30

 À cette époque les Juifs traqués étaient installés, reconnus, ils étaient allemands, hollandais, polonais, français… ils étaient pétris de toutes ces cultures, ils ne venaient pas d'arriver en quête d'un avenir meilleur qu'ils avaient déjà. D'où l'anachronisme. Volontaire. Clientéliste. Vrai "populisme" que cet amalgame…

Aujourd'hui l'on confond suspicion envers cet autre qui exige de s'installer et de partager immédiatement les mêmes droits et ce funeste complexe purificateur considérant que l'individu intéressé à son confort serait issu d'un désir externe à la culture européenne alors qu'il habille celle-ci d'une passion humaine (trop humaine) celle d'être fier et de le montrer en vivant du mieux possible. Les puristes n'ont jamais été de toute façon d'accord avec toute joie de vivre, ils la trouvent vulgaire, médiocre (classe moyenne) aujourd'hui ils disent "populiste" (roulant au diesel et écoutant Johnny).

Et ils sont légions désormais désireux, eux, de traquer l'impur ou le "néo-libéral" nouveau Belzébuth mettant à sac la planète alors qu'elle n'a jamais été aussi prospère verdoyante même malgré ses impairs et manque bien sûr qui peu à peu s'effaceront comme s'amoindrissent la famine la misère la mort précoce, ne pouvons-nous pas regarder le chemin parcouru sur cinq cent ans au lieu de s'adonner au sempiternelle spectacle de fin de monde (tout en attendant Godot) ?…

Un vieil internaute (Kabyle d'ailleurs) a eu cette remarque judicieuse : "autrefois je m'en souviens l'on mangeait les fruits à même l'arbre mais à 45 ans l'on mourrait…

Tant de problèmes demeurent, mais faut-il jeter le bébé avec l'eau du bain ? Faut-il croire que restructurer enfin les institutions européennes en vue d'un mieux réel pour la diversité des peuples censés en bénificier signifieraient derechef la guerre de tous contre tous ? D'aucuns disent que "le nationalisme c'est la guerre", mais il fut plutôt question de (néo)empires en l'occurrence qui ont été cause des malheurs de 14 et de 39 jusqu'à cet empire communiste dont la capitale fut Moscou et pour laquelle moururent nombre de ses affidés en France et non pas en vue de libérer cette dernière comme la propagande ose encore l'émettre….

Il y a, avec tous ces mensonges, omissions, délires, matraquage multiforme s'accumulant, quelque chose de plus en plus malsain dans l'air, de suffoquant même, quelque chose comme de la nitroglycérine historique…

Lucien SA Oulahbib 22/5/2019

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

355 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV

 

Comments are closed. Please check back later.