Á quoi joue l’Iran?

Depuis 1979, soutenu par le gauchisme/tiers-mondisme/palestinisme international (Médiapart en étant la nouvelle version tchékiste) et aussi par l'antisionisme national socialiste (comme Égalité et Réconciliation) l'Iran (ce feu espoir foucaldien) cherche désespérément la guerre en s'en prenant au maillon faible, l'Union Européenne, puisque le Royaume Uni en ayant saisi un superpétrolier iranien à destination de la Syrie ne faisait qu'appliquer les sanctions de celle-ci et non pas celles provenant des USA, contrairement à ce que prétend la désinformation.

Cette dernière en effet veut, à tout prix, charger uniquement Trump et en particulier son conseiller spécial diabolisé à outrance alors qu'au-delà des erreurs et impasses de l'équipe Bush junior les Kurdes ont pu être sauvé des griffes de Saddam et ont même permis cette reconquête contre l'État islamique hybride fait précisément de créatures de Saddam et de Ben Laden.

L'Iran veut la bombe non pas à l'instar du Pakistan pour s'équilibrer géopolitiquement en face d'une Inde que serait l'Arabie Saoudite puisque cette dernière ne l'a pas tout comme l'Égypte ; elle veut la bombe non pas pour l'avoir face à Israël sur le plan géopolitique mais symbolique au sens spirituel mystique mythique transcendantal c'est-à-dire afin de personnifier la réunification islamique ou le khomeynisme lui-même, chose que le Pakistan ou la Turquie ne sont pas à même de faire, l'Egypte n'étant pas intéressée ayant tournée la page du nassérisme cet ancêtre du khomeynisme.

Certes les sunnites djihadistes dominés par les franges du wahhabisme saoudien ne veulent pas en entendre parler de cette prééminence iranienne. Pas plus que le wahhabisme mainstream d'ailleurs. Mais le rapport de forces est de moins en moins en leur faveur, surtout depuis la défaite dudit "État islamique" et de la défaite non dite de l'Arabie Saoudite au Yémen. Et puis la gauche mondiale alliée au palestinisme sont de plus en plus des alliés surtout en cas de conflit avec l'Occident.

Est-ce que précisément ce conflit pourrait être évité ? Il semble en tout cas que la question du nucléaire a peu de choses à voir avec l'intervention iranienne en Syrie au Liban et à Gaza. Ne serait-ce pas l'arbre qui cache la forêt?…

Lucien SA Oulahbib 20/7/2019

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

516 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV

 

Comments are closed. Please check back later.