Vers le soft totalitarisme

Ne parlons pas des diverses charges sur l'islamophobie (qui vient de buter Bhutto), sur les radars autoroutes (moins de 5% des accidents), sur la condamnation judiciaire à l'encontre du journal Le Parisien parce qu'il n'avait pas écrit à la fin d'un article sur le champagne qu'il "fallait en boire avec modération". N'oublions pas également les grandes messes sur le réchauffement climatique, sur le sida, etc… La nouvelle idéologie du soft totalitarisme se met en place avec ses prêtres et ses cérémonies, son Inquisition et son excommunication. Nous glissons à vitesse grand V vers une société fliquée façon Terreur et Enragés, ou comment les plus grands pourfendeurs du "fascisme" le pratiquent à doses de moins en moins homéopathiques…

Comment se fait-il que l'écolo-gauchisme ait franchi cette étape du soft totalitarisme, sorte de fascisme déguisé en réalité ? Un ami considère que contrairement à ce que l'on pouvait penser, le gauchisme n'est pas le fils du communisme mais du fascisme (d'où sa haine viscérale envers ce qui lui ressemble : ou la révolte contre le Père).

J'émettrais un bémol : si l'on admet que Lénine dévie Marx (en en appelant à une extermination, réelle, de tout ce qui n'est pas "prolétarien", chose que repoussait Engels lorsqu'on lui demandât le sens du terme "dictature du prolétariat") on peut plaider dans ce cas que c'est plutôt Lénine, bien plus que Mussolini qui serait le père spirituel réel de Bové et Besancenot (et, maintenant, ou, du moins, un peu, via Morin précisément, (ex-léniniste), de Sarkozy? Qui l'eut crût ?…).

Mais ceci ne se voit pas (encore) parce qu'il est distillé sous la forme de pilules roses jour après jour dans les émissions roses, précisément, que sont devenus nombres de magazines radios et journaux, comme l'on parlait autrefois du minitel rose : ainsi, comment ne pas être d'accord puisque on l'avale en riant de plus en plus grassement, (en grimaçant ?).

Avec cette pilule du soft totalitarisme on voit la vie en rose si, et seulement si cependant, l'on dévoile, d'un côté, ses préférences sexuelles avec forces révélations salaces, tout en se déchargeant sur Bush (et Sarkozy…qui, justement, fait tout pour ne plus avaler de telles couleuvres) et, de l'autre côté, vous devez jurer sur la Bible Hulot que vous serez sage comme un ours des Pyrénées, ou, du moins,un ours blanc, et, promis, papa Hulot vous emmènera pour vous montrer là où ça fond, profond.

Voilà la force de soft totalitarisme ou la victoire totale de la cuisine quiétiste tant dénoncée par Blaise Pascal : prendre par le sexe des sentiments, jusqu'à la vie privée du Président dont la future femme n'a plus rien à cacher derrière ses lunettes noires onassisiennes, ensuite laissez faire laisser passer sur ce plan (avec quelques procès ici et là pour néanmoins rassurer les éternelles chaumières, bien utile en temps électoral), laissez mijoter au feux doux de cette nouvelle idéologie qui peu à peu contrôle ainsi votre thermostat mental.

Bonjour chez vous n°6. Qui est le n°1 ? Je suis le N°2 N°6. Mais ! je ne suis pas un numéro ! je suis un homme libre! cria le n°6 tandis que la grille (des programmes) se referma sur son visage rembruni.

27/04/2008

Lucien SA Oulahbib 19/6/2019

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 771 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Alliance des civilisations-A-LI-DAC, Débats-RTV, Evaluation de l'action-OIL, Fresh Air-ARTV

 

Comments are closed. Please check back later.