Les USA ou le poil à gratter du monde

les théories nationalistes, tiersmondistes, relativistes, communistes, autoritaristes, qui ont prospéré depuis, n’ont-elles pas, elles, toutes, échouées, malgré leur revival identitaire et altermondialiste actuel ?
De plus, elles ne peuvent même plus désormais se nourrir de ces erreurs tactiques américaines issues de la guerre froide qui leur ont en effet coûté en image de marque, (et ce bien plus qu’aujourd’hui), surtout quand il avait été conseillé dans les années 80, et ce malgré l’échec des années 70 qui vit les USA soutenir plusieurs pays autoritaires d’Amérique du Sud, de continuer à s’allier avec l’ennemi de son ennemi, comme les mouvements islamistes en Afghanistan ; alors qu’il ne fallait surtout pas entrer dans cet engrenage dont on a vu dans les années 2000 le réel degré de nuisance.

Aujourd’hui, et contrairement à ce que l’on pérore ici et là, la haine anti-américaine est bien moindre qu’à l’époque de la chute de Saïgon et de la victoire de Khomeny. Les Emirats arabes unis, la Jordanie, le Maroc, mais aussi le Brésil, le Mexique, l’Afrique du Sud, l’Inde et dans une moindre mesure la Chine, ont tourné la page des sociétés injustes drapées pourtant du discours populiste alors qu’en Europe et même aux USA, d’aucuns tentent encore d’en recoudre les haillons providentialistes. Or, le monde a bien plus besoin de libre dynamique, tempérée par des amortisseurs sociaux et régaliens, que d’économie administrée qui a échoué, non seulement en URSS, mais aussi au Royaume Uni et en Suède.

Aujourd’hui, la qualité des débats inter-américains, leur souci d’équilibrer équité et prospérité, montre bien que les USA loin d’être en déclin ou en récession multiforme, cherchent un nouveau souffle pour transformer l’essai entamé depuis les années 80 quand l’ère de l’Etat Providence et du multiculturalisme béat était triomphant et qu’il fut vaincu par cette ambiance de liberté qui nous manque tant en France, en Afrique du Nord, dans nombre de pays de plus en plus asphyxiés par une classe politico-médiatique des plus réactionnaires malgré leur coloration anti-américaine de plus en plus passée de mode.


Lucien SA Oulahbib 6/2/2008

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 463 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.