La fuite en avant du gouvernement Fillon en matière de Sécurité routière

Il y a bien sûr la pression financière, dont le déficit de la sécu, mais aussi ce désir de sévir indirectement au fur et à mesure que se dérègle le civisme et le respect envers l’Autorité de l’Etat. Car on ne comprendrait pas autrement ce refus de différencier comme il a été dit plus haut. A moins que l’Etat ait pu sombrer dans un relativisme absolu qui ne hiérarchise plus les infractions comme les problèmes.

Rouler alcoolisé et rouler vite, sur autoroute adaptée, ce n’est pas, du tout, la même chose. Et mettre 110 sur une trois voies alors que 130 est permis sur une deux voies, c’est le comble de l’aberration. Le gouvernement cherche l’impopularité et hasard ou coïncidence : il l’a trouve ! même si le Premier Ministre résiste mieux : pour combien de temps ? Le résultat des municipales sans doute. Après ? La crise, la vraie, va émerger. Enragés contre Mous. Qui va gagner ? En France, toujours les Enragés…

Iris Canderson 13/2/2008

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 444 vues

Tous les articles de Iris Canderson

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.