La Turquie peu charitable avec les Kurdes

Car, qu’il faille dénoncer le PKK en luttant contre son idéologie totalitaire est une chose, soutenir sans le dire une Turquie qui donne en fait des armes à ce même PKK en refusant aux Kurdes la moindre autonomie, jusqu’à leur interdire d’enseigner leur propre langue.

Ainsi selon Courrier International, Cyrill Stieger du Neue Zürcher Zeitung (Suisse)  » estime que la Turquie doit prendre des décisions plus importantes que sur le voile. « Le tristement célèbre paragraphe 301 du Code pénal, qui sanctionne ‘le dénigrement de l’identité turque’ doit être abrogé si la Turquie souhaite devenir un Etat moderne et démocratique. La minorité des Alévites n’a toujours pas le droit d’enseigner sa propre religion. Dans les écoles kurdes, l’enseignement ne peut pas être dispensé en kurde. (…) ».

On le voit, nos journalistes et pseudo intellos, au lieu de s’occuper de la vie sentimentale de Carla et Nicolas, ferait mieux d’appliquer à la Turquie ce qu’ils pérorent à l’encontre de Bush and Co.

Sauf que cela va évidemment à l’encontre de l’image pacifique de l’islam vendu par eux dans des médias de plus en plus aux ordres de l’idéologie alter-repentante persuadée dans une vision apocalyptique digne du syndrome de Stokölm que l’Occident doit payer son actuelle décadence par… pire que lui, car on ne voit vraiment pas en quoi l’islam serait moins impérialiste et plus tolérant, vraiment pas…

Au contraire, la Turquie islamisée poursuit la politique nationaliste que ce pays a toujours maintenu en réalité : le tournant Atatürk s’avérant assez semblable, avec le recul, aux tournants nationaux-militaristes japonais et allemands qui ont modernisé leur armée et leur technologie, tout en maintenant une vision raciste du monde au sens de se croire supérieur.

Le fait en tout cas que l’actuelle offensive turque se fasse sans aucune protestation, voire avec la bénédiction de l’Occident, USA en tête, en dit long du degré de dépendance de l’Occident envers les régimes autoritaires et totalitaires d’Orient. Régimes qui n’ont rien à faire en Europe, rien du tout.

Jennifer Sochez 26/2/2008

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 623 vues

Tous les articles de Jennifer Sochez

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.