« Caricatures » danoises ?Non.Plutôt la triste vérité…

C'est donc plutôt ceux qui s'en réclament qu'il faut interroger : pourquoi dans votre interprétation de l'islam il n'est question que de meurtres, d'attentats sanglants, de décapitation… filmées ?…

On rétorquera tout aussitôt qu'ils ne connaissent pas le "true"islam, sauf que personne se réclamant de ce dernier ne va le leur expliquer (parce qu’ils vont, toujours, leur trouver des circonstances atténuantes). Pourtant ceux qui manifestent à cet instant sous le drapeau du Hamas s'appuient sur un nombre impressionnant de versets et surtout sur la vie de ce qu'ils appellent "l'Envoyé" et leur devoir consistera à l'imiter jusqu'au bout…

D'ailleurs l'histoire de la prise de pouvoir en islam le montre amplement : un ensemble de "pieux" se retire, se purifie, se transforme en guerriers, et va à la conquête de ceux qui se sont fourvoyés : comme l'a fait le premier d'entre-eux : il se retire de la Mecque, tolérante, "multiculturelle", où même des représentations de la Vierge étaient présentes près de la Pierre Noire, mais il refuse, désormais, qu'aucune autre voix que la sienne puisse émettre un son divin.
Voilà la vérité.

Aussi est-il amusant de voir vociférer certains qui pensent que la question principale tourne autour de la représentation même de leur Guru alors qu'en réalité ils écartent du même coup l'objection ci-dessus : comment se fait-il que beaucoup d'entre-eux voit en lui un Chef (un Fürher) en ce qu'il conduit discerne combat et qu'ils veulent, justement, l'imiter ?

Est-il vrai, oui ou non, que les principaux documents accompagnant les musulmans d'Al Keida ayant tué 3000 innocents de toutes les nations et religions sont truffés de versets et d'exploits relatant la Sunna ?

Est-ce vrai oui ou non ? Certains spécialistes ont toujours négligé ce fait.

Ainsi, Gilles Kepel, en présentant son livre, Al Keida dans le texte, se targue de juger la pensée benladeniste ou de l'islam radical en la considérant très "pauvre" idéologiquement, tout en se demandant avec un large sourire si Ben Laden n'aurait pas un "pois chiche" en guise de cerveau, bref, l'islamisme radical ne lit pas comme lui Kepel, ou l'ensemble des "spécialistes" et par conséquent ce sont des idiots. Par contre peu de chercheurs vont chercher à comprendre pourquoi tant de personnes interprètent ainsi l'islam, pourquoi ? N'est-ce pas parce qu'il y aussi une part de responsabilité du texte lui-même et qu'il faut bien dans ce cas le critiquer au lieu de se contenter de donner des réponses uniquement sociologistes ?

En fait il est nié aux musulmans qu’ils puissent non seulement interpréter de façon radicale, mais l’appliquer tel quel. Et s’ils le font c’est que la cause est sociale : « ils ont tellement soufferts » avait sorti une fois Jeanne Moreau, comme si, du fait qu’ils sont du Sud, dominé comme chacun sait par le Nord (après cinquante ans d’indépendance pourtant) ils n’avaient comme seule issue que l’attentat suicide. Pourtant, la misère n’est pas moindre en Afrique, en Amérique du Sud, que dans les pays dominés par le national arabo-islam, pourquoi n’y-a-t-il pas ce genre d’attentats ? En 2001 il n’y avait pas de guerre en Irak… Et le plan Barak-Clinton proposait de rendre 98% des territoires conquis à la suite de la guerre préparée par Nasser…

Le ver est dans le fruit. Le communisme s’explique aussi par Marx, même si Lénine en a dévié l’esprit. Aussi a-t-il été bon de montrer la face négative du marxisme, comme il est aujourd’hui essentiel de montrer que l’islam, bien plus que la Torah et les Évangiles, a justifié le recours à la force, dans le texte même ; or, que fait-on ? Au lieu de critiquer on va montrer que les Chrétiens eux aussi, les Juifs aujourd’hui eux aussi, ont usé et/ou usent encore de la force? Sauf que le problème n’est pas seulement là, mais aussi dans le fait que les adorateurs de ce livre nommé Coran, (alors que l’adoration d’un objet est interdit pour les vrais croyants…) vont, eux, utiliser la force, en premier, et vraiment, et vont l’interdire à tous les autres au nom de leurs principes ( donnez-moi la liberté au nom de vos principes et je vous la refuserai au nom des miens)… Drôle de façon de résoudre le problème en proposant le désarmement unilatéral : Sharon l’a fait, on voit déjà le résultat… La Perse islamique s'en frotte les mains.

Aussi s’agit-il bien de souligner que ces dites caricatures danoises ne font que dévoiler le côté obscur de la force islamique, celui de la domination totale…Répondre seulement que les autres religions ont aussi leur côté obscur devient de plus en plus hors sujet si l’on élude cet aspect de plus en plus central, décisif même.

Février 2006

Lucien SA Oulahbib 13/6/2018

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

889 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Liens d'actualité

 

Comments are closed. Please check back later.