» 2030 – alors nous prenons le pouvoir « 

Ce changement le transforma. Il lui offrit aussi un fauteuil au premier rang face au clash des civilisations dont les flammes s'embrasent. Si les conservateurs américains paraissaient intolérants à Bawer, c'était de la mousse comparés aux islamo-fascistes qui se multiplient en Europe. Theo Van Gogh a produit un film sur les mauvais traitements envers les femmes dans la communauté islamique : il a été assassiné par un islamiste sans remords, qui a déclaré avec défi à la mère du défunt : " Je ne peux rien ressentir pour vous parce que vous êtes une infidèle ". Une rumeur a balayé le monde musulman au sujet de soldats américains à Guantanamo qui auraient jeté le Coran dans les toilettes : la violence s'est enflammée dans le monde. Des journaux européens ont publié des dessins injurieux pour Mohammed, et des menaces de mort ont afflué, des ambassades ont été incendiées, et des Musulmans rouges de colère promettent le jihad à travers le monde.

Clairement, le monde musulman n'est pas composé uniquement de fanatiques meurtriers – mais seuls ceux qui se font des illusions pourraient nier que la oumma est sous la domination de ses membres les plus radicaux, médiévaux et intolérants. Ce sont eux qui ont le vent en poupe à cet instant de l'histoire. Quarante pour cent des Musulmans de Grande-Bretagne ont une opinion favorable d'Oussama ben Laden. Des occidentaux optimistes continuent d'appeler les Musulmans modérés à s'exprimer plus fort. Mais, comme le demande Bawer : " Où étaient les Musulmans modérés ? Des Musulmans britanniques semblent sincèrement déplorer les attaques de Londres. Mais bien que des centaines de milliers d'entre eux aient marché pour protester contre les invasions de l'Afghanistan et de l'Irak, l'attentat du 7 juillet n'a pas provoqué de manifestation de protestation d'envergure contre le terrorisme islamique… Si du moins cette majorité silencieuse existait, elle serait la plus silencieuse des majorités jamais vues. Elle est restée silencieuse après le 11 septembre, Madrid, Beslan, et le meurtre de Van Gogh ".

L'Europe est une balise pour les immigrants arabes et musulmans, qui affluent vers la liberté, le confort et les commodités offertes dans les nations occidentales. Il n'y a pas d'émigration correspondante d'Europe vers le monde islamique. Les immigrants cherchent une vie meilleure, qui est largement disponible, en particulier pour les généreux avantages sociaux de l'Europe. Mais l'Europe n'assimile pas ses immigrants musulmans et ne le souhaite pas. La Norvège désigne sa population musulmane comme le " communauté colorée " et elle est fière de garder ses membres " colorés " séparés de la majorité de la société norvégienne (au nom du multiculturalisme, bien sûr). Mais si un Musulman tentait de devenir un norvégien ordinaire (ou un Suédois, ou un Suisse, ou un Français), il rencontrerait une résistance rigide. Le " Multiculturel " peut ainsi recouvrir une multitude de pêchés ethnocentriques.

Beaucoup d'immigrants musulmans résistent aussi à l'absorption avance Bawer : ils considérent la société occidentale fondamentalement corrompue et sans valeur. Ils veulent vivre en Europe et récolter les bénéfices de la civilisation que la Chrétienté, le rationalisme et les Lumières ont créés – mais ils la méprisent et espèrent la détruire.
Dans ce chaudron bouillant (rappelez-vous les émeutes d'octobre 2005 en France) s'insère la démographie. Les familles musulmanes ont beaucoup d'enfants, alors que les familles européennes n'ont même pas les bébés nécessaires au remplacement de la population.

L'historien Bernard Lewis a prédit que l'Europe sera à majorité musulmane d'ici la fin de ce siècle "au plus tard ". A Stockholm, des adolescents musulmans sont vus arborant des T-shirts indiquant " 2030 – alors nous prenons le pouvoir ".
Le coeur de livre de Bawer n'est pas de retracer le fondement démographique familier, mais de sonder les aspects politiques, moraux et psychologiques de la réponse de l'Europe à cette menace existentielle. La réponse affligeante, bien trop souvent, est qu'ils capitulent. Bawer rappelle comment la police d'Amsterdam, répondant à une plainte des Musulmans, a démantelé un mur érigé sur le site de l'assassinat de Van Gogh qui mentionnait " Tu ne tueras pas ". Quelques universitaires de gauche en Norvège ont suggéré d'établir des cours de justice appliquant la sharia pour les citoyens musulmans. La chaîne de télé britannique n°4 a annulé un documentaire sur les abus contre les filles dans la communauté musulmane parce que la police a averti que cela pourrait " augmenter la tension communautaire ".

Cette autocensure était exactement ce que le journal danois Jyllands-Posten tentait de dénoncer avec ses dessins.
Cette impulsion – pour affirmer la valeur de la liberté d'expression en dépit des menaces et de la violence – est la meilleure preuve pour manifester depuis un certain temps qu'il demeure un esprit vivant dans la vieille Europe défaillante.

Mona Charen

Adaptation française de Simon Pilczer

Février 2006

Sentinelle 5769 29/8/2017

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

848 vues

Tous les articles de Sentinelle 5769

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Libertés-RTV, Liens d'actualité

 

Comments are closed. Please check back later.