La France Républicaine des droits de l’homme fout le camp; les fascistes nationalistes et islamistes turcs ont pu manifester leur haine raciste et négationiste à Lyon ce samedi 18 mars sous la protection de la police.

Ce sont des cris de haine raciste qui sont lancés aussitôt contre les arméniens et les français d’origine arménienne (ceux qui comprennent le turc ont pu entendre des paroles de ce style:  » nos pères ont massacré les arméniens, nous finirons le travail « ) avec des pancartes  » plus modérées  » mais qui niaient avec hargne le génocide arménien, perpétré par le gouvernement  » Jeune Turc de 1915 à 1918: plus d’1million d’hommes, de femmes, d’enfants massacrés après des tortures sadiques , avec seulement à peine 500 000 survivants réfugiés d’abord en Syrie, et tout autour en Irak et Russie; beaucoup vinrent en France en 1920 en passant par le Liban)) ; ces  » manifestants  » étaient venus de toute la région (même un bus venu d’Allemagne a été repéré), pour protester contre l’érection place Bellecour à Lyon d’un monument à la mémoire du génocide arménien; or les pourparlers actuels avec les associations qui se battent pour la mémoire des autres génocides, dont celui des juifs, tendent d’ailleurs à le transformer en mémorial contre tous les génocides (convergence spécifique à la région lyonnaise), près de du mémorial en honneur de la Résistance à Lyon.

MAIS IL RESTAIT 500 à 1000 JEUNES manifestants anti-CPE sur la place Bellecour, bientôt rejoints par des centaines de personnes de tous âges et certainement de toutes origines, scandalisés par les slogans négationnistes et la vue de centaines de drapeaux turcs entourant un drapeau européen et 2 ou 3 drapeaux français, puis par des militants d’associations de la communauté arménienne de Lyon qui venaient d’être avertis: et ce sont les cris; FASCISTES, NEGATIONNISTES, ASSASSINS qui fusent spontanément; des bagarres éclatent; des grenades lacrymogènes sont lancées par les forces de l’Ordre contre les jeunes anti-CPE pour  » protéger  » les fascistes turcs (c’est l’organisation fasciste des  » Loups Gris « , reconnaissables, qui encadrent les manifestants); mais certains » manifestants  » deviennent tellement agressifs et menaçants même contre de simples passants que la soirée se finit par une charge des forces de l’ordre contre eux , avant qu’ils reprennent, toujours dans un ordre militaire impressionnant, leur bus.
C’est une honte pour la République et son gouvernement, d’avoir autorisé et  » fait protéger  » une telle manifestation négationniste et fasciste; quelles ont donc été les promesses de contrats économiques du gouvernement islamique turc à Chirac et Villepin pour laisser faire une telle indignité?

C‘est une grande satisfaction pour les républicains de gauche que les jeunes anti-CPE et les passants aient protesté spontanément contre cette manifestation turque; alors que jusqu’à maintenant, seule la droite de De Villiers, Bayrou et l’extrème-droite de Le Pen, protestaient contre l’entrée de la Turquie en Europe, mais eux pour des raisons racistes ou xénophobes.
C’est maintenant, et le symbole est fort de ce qui s’est passé à Lyon ce samedi 18 mars; c’est le peuple de gauche (malgré la complaisance affirmé des socialistes des verts et des LCR) qui , spontanément s’oppose aux nationalistes et islamiques turc qui veulent que la Turquie entre dans l’Union Européenne et nous imposer ainsi leur  » dictature  » anti démocratique, islamiste, fasciste et raciste: il faut connaître en effet l’état actuel de la société turque fanatisée au trois quart par leurs dirigeants, pour reconnaître que ces qualificatifs ne sont pas exagérés: le gouvernement islamiste veut enter dans l’Union Européenne pour que les traités de celle-ci (dont le projet de Constitution) abolissent les lois laïques (discours du ministre des affaires étrangères il y a 2 ans), et vient de proposer qu’une loi soit votée dans tous les pays européen, rétablissant le délit de blasphème, il vient aussi de faire voter un Code pénal ou le simple fait de parler du génocide arménien est puni de 5 ans de prison!!! Une minorité d’intellectuels turcs qui commencent à parler et à reconnaître le génocide arménien sont, dans cette période, arrêtés et condamnés!!!

Et ce n’est pas seulement Chirac qui milite pour l’entrée de cette Turquie fasciste et négationniste, pour, à l’évidence, que nos industriels fassent de l’argent dans un pays ou les contrats précaires sont la norme et non l’exception (quel hasard que cette manifestation est eu lieu juste apres celle contre le CPE!), mais aussi nos responsables bobos socialistes comme l’innéfable Moscovici, ministre de Jospin qui se fait le héraut de cette manoeuvre honteuse. Il faut être clair et intransigeant sur cette question : il est hors de question d’accepter la Turquie dans l’Union Européenne tant qu’elle n’aura pas reconnu le génocide arménien et accepté des réparations financières et territoriales (comme l’Allemagne en 1945 apres le génocide des juifs), tant qu’elle n’aura pas accepté l’autodétermination des kurdes s’ils veulent se constituer en état-nation avec leur concitoyens d’Irak, d’Iran et de Syrie (comme le prévoyait le traité de Sevres), n’aura pas rembarqué ses colons et ses militaires de Chypre, et tant qu’elle n’aura pas éliminé ses fascistes nationalistes et ses islamistes de tous les rouages de l’état.

On reconnaît aussi dans cette affaire le rôle pernicieux de ces historiens qui, récemment et comme par hasard se réclamant souvent de la Gauche, se sont manifestés pour exiger que les lois anti négationnistes et reconnaissant les crimes de l’humanité spécifiques comme l’esclavage soient abolies afin qu’ils ne puissent pas être inquiétés quand ils se font les complices de leur négation; il faut qu’ils comprennent , eux aussi, comme les juges qui se veulent tout puissants et échapper à tout contrôle que, s’ils doivent être indépendants pour leur travail, c’est à la souveraineté populaire de dire le Droit en toutes circonstances et à eux de s’y plier: ça été un des grands acquis de la révolution républicaine de 1789: certains voudraient bien l’oublier. (…) »

Hubert Sage
Secrétaire du Comité Rhone-Alpes d’Initiative Républicaine

Extrait de Respublica, n°429 – Mardi 21 Mars 2006

21/3/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 138 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.