Featured

Le Kilimandjaro et la déforestation

(Déjà publié en 2008) :

kili1

 

La courageuse et souriante présentatrice télé Ann Curry avait tenté l'escalade du célèbre mont Kilimandjaro, avec 4 autres membres du "morning show" (le show du matin) de la chaîne américaine NBC, pour "trouver des preuves du réchauffement climatique global". A noter, au passage, que la chaîne NBC est la propriété de la General Electric Co qui a énormément investi dans les énergies renouvelables, solaire et éoliennes. Cette chaîne est célèbre aux Etats-Unis pour sa promotion acharnée de l'alarmisme au réchauffement climatique, notamment via le célèbre Weather Channel qui vient d'ailleurs de subir une forte compression de personnel…De nos jours, la chaîne NBC voit son audience s'effondrer, comme beaucoup d'autres du même genre.

 

Ann Curry (source) qui ignore visiblement tout des avancées de la science dans ce domaine et fait confiance à Al Gore et à la General Electric Co, avait déclaré avant de partir que " Le Mt. Kilimanjaro est devenu une sorte d'image pour enfants du changement climatique. 84% de la glace a été annihilée en moins de cent ans et les experts (NDLR : lesquels ?) disent qu'en 2020 toute la glace pourrait avoir disparu…" (source). Elle a ajouté " qu'elle entreprenait cette ascension pour trouver des preuves du changement climatique". Comme on va le voir, elle s'est grossièrement trompée de cible…

Hélas, tout comme les expéditions précédentes, largement médiatisées et récipiendaires du bonnet d'âne, de :


et comme cela était (une fois de plus) totalement prévisible…
l'expédition d'Ann Curry et al s'est soldée par un lamentable échec.

Pourtant, l'ascension du Kili (comme disent les connaisseurs) est une pratique plutôt courante chez les adeptes de la grimpette en montagne et notamment chez la centaine de natifs qui ont joyeusement accompagné l'expédition, sans la moindre fatigue. De fait, pas moins de sept routes répertoriées mènent jusqu'à son sommet qui culmine à une altitude de 5895m.
Ce qui est moins courant et mérite un bonnet d'âne, c'est d'espérer grimper à près de 6000m d'altitude où la teneur en oxygène est environ la moitié de celle qui règne au niveau de la mer, sans entraînement particulier. De fait, les grimpeurs professionnels ou avertis savent tous que l'ascension du Kili constitue une rude épreuve qui demande une grande pratique et une excellente condition physique. .

Tout le monde le sait, sauf les joyeux lurons du "morning show" de la NBC, avec micros et caméras . Bref, ils sont redescendus dare-dare; le 20 Nov. sans même avoir approché le but de leur expédition qui culminait à quelques 1000 m au dessus de leurs têtes… Un temps exécrable et les premiers symptômes résultant du manque d'oxygène les ont dissuadés de poursuivre leur ascension.
Cette tentative n'avait aucune chance de réussir. Elle fut néanmoins tentée devant micros et caméras.
Il apparaît évident qu'il s'agit, une fois encore, d'une simple affaire de pub et d'audimat.

Tout cela serait de peu d'intérêt et ne mériterait pas un "post" de ma part s'il ne m'avait donné l'occasion de faire le point sur l'état actuel de nos connaissances sur le Kilimandjaro et sur les innombrables âneries qui ont été proférées, parfois très violemment, à ce sujet. Voici une petite chronologie, peut-être un peu trop franco-française, de cette histoire :

  • Dans son oeuvre plusieurs fois primée et qui lui a valu le prix Nobel 2007 "Une vérité qui dérange", Al Gore présente des photos du sommet du Kilimandjaro qui perd sa calotte glaciaire au cours des années. Saisissant ! Il considère que c'est un argument décisif à l'appui de sa thèse du réchauffement climatique anthropique..

  • De nombreux photographes écologistes dont Yann Arthus Bertrand en rajoutent en publiant et en vendant des clichés alarmants sur la situation du Kili. Les télés du monde entier se déchaînent.

  • Dans sa chronique de l'Express du 21/09/2006, Claude Allègre ose remettre en doute le fait que le Kilimandjaro se découronne du fait du réchauffement climatique. Ceci est considéré comme une attaque frontale au dogme en vigueur…

  • Claude Allègre subit alors une véritable bronca de la part des activistes du réchauffement climatique dont les journalistes du Monde ( le journal de référence ! ) et de Libération ainsi que des "climatologues" de l'establishment français qui protestent et dénoncent le "crime" d'Allègre auprès des grandes Institutions Nationales comme l'Académie des Sciences, le CNRS, le Ministre etc.
    Bref selon ces derniers, Allègre serait un dangereux irresponsable (lettre ici). Et bien entendu, les nombreux sites réchauffistes se déchaînent à l'unisson..
  • En octobre 2007, la Haute Cour de Justice anglaise chargée de se prononcer sur l'opportunité et les conditions de la projection du film d'Al Gore dans les écoles, cite, parmi 9 erreurs ou exagérations, les affirmations d'Al Gore liant le Kilimandjaro au réchauffement climatique.
    .
  • En réalité, au grand dam des réchauffistes protestataires, Allègre avait lu la littérature scientifique sur ce sujet, ce que n'avaient sans doute pas fait ses contempteurs, ni Al Gore et ses conseillers (dont Lonnie Thompson), bien sûr .

En effet, voici ce que disait la littérature scientifique à ce sujet :

Dans l'International Journal of Climatology, 24, 329-339, doi: 10.1002/joc.1008, March 15, 2004 (source accessible)

"Une baisse considérable de l'humidité atmosphérique à la fin du XIXème siècle qui a conduit à des conditions climatiques plus sèches ont sans doute provoqué la diminution du glacier du Kilimandjaro."


Journal of Geophysical Research – Atmospheres, 109, D16104, doi:10.1029/2003JD004338, August 25, 2004 (source accessible), sensiblement les mêmes conclusions que dans l'article précédent.


Bulletin of the American Meteorological Society, 84, S48, June 2003 (source accessible) : La température du sommet est restée très basse, ce qui empêche la fonte par contact avec l'air ambiant.

"Les glaciers du Kilimandjaro sont extrêmement sensibles aux variations de précipitation. Le climat du sommet est constant au cours de l'année avec une moyenne annuelle de -7,1°C."

NDLR … Ce n'est pas étonnant à 5900m d'altitude.
Nature, November 24, 2003 (Betsy Mason)

"Bien qu'on soit tenté de faire porter la responsabilité de la perte de la glace (NDT du Kilimandjaro) au réchauffement climatique global, les chercheurs pensent que c'est la déforestation des parties basses de la montagne qui en est responsable. Sans l'humidité apportée par la forêt, les vents qui autrefois étaient chargés d'humidité sont desséchés. N'étant plus rechargée en eau, la glace s'évapore sous l'effet du puissant soleil équatorial."

Bref, toutes les dernières observations convergent pour démontrer que le Kilimandjaro a perdu une partie de ses glaces éternelles, et ceci depuis plus de cent ans, à cause de la déforestation alentour qui réduit l'humidité ambiante, et donc les chutes de neige.
L'ablation du sommet résulte de la sublimation de la glace (cad le passage direct de l'état solide à l'état gazeux) provoquée par le soleil sans aucune fonte.
Tout ceci n'a strictement rien à voir avec le réchauffement global, ni avec l'effet de serre.
Même le Professeur Philip Mote (source) qui n'est pas du tout un "sceptique du climat" l'a reconnu publiquement en 2008 :

"Le Kilimandjaro est un mauvais exemple, grossièrement sur-médiatisé, des effets du changement climatique".

Voici l'avis d'experts dans Pour La Science de décembre 2007, avec, par exemple, cet extrait de :

Georg Kaser, glaciologue et professeur à l’Université d’Innsbruck, en Autriche.
Philip Mote, professeur au Département de sciences atmosphériques de l’Université de Washington, aux États-Unis.

"Le recul des glaciers du Kilimandjaro n’est pas imputable au réchauffement global de la Terre. Des chutes de neige moins fréquentes et moins abondantes en sont responsables."

La plupart de ces articles étaient parfaitement disponibles en 2006, lors du débat. D'autres sont parus depuis, en 2007 et 2008, allant dans le même sens.
On peut donc en conclure que :

  • Allègre avait parfaitement raison.
  • Al Gore avait tout faux. Et ce n'est pas sa seule erreur…
  • Les "journalistes scientifiques" du Monde et de Libération ainsi que la nuée des activistes scientifiques (dont les signataires de cette lettre) qui sont tombés sur Allègre à bras raccourcis suite à ses déclarations à ce sujet, avaient tort.

On attend (patiemment mais sans espoir) des excuses et des correctifs de la part de ces scientifiques et de ces journalistes qui méritent largement un bonnet d'âne fourré en poil d'antilope. Certains d'entre eux semblent d'ailleurs les collectionner…

Quant à l'état actuel du Kilimandjaro, voici ce que dit une dépêche de l'AFP du 13/02/07 : " Le sommet du Kilimandjaro, la plus haute montagne d’Afrique (5.895 mètres), n’a jamais été aussi enneigé depuis une quinzaine d’années à la suite des très fortes précipitations de ces derniers mois, a affirmé mardi un expert. "C’est assez unique. Il n’y a jamais eu autant de neige depuis quinze ans", a déclaré Toni Tschank, le directeur de l’agence Kibo Slopes Safari qui organise des ascensions sur le Kilimandjaro depuis 1991"….

Pensée unique 10/1/2010

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

2 984 vues

Tous les articles de Pensée unique

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Climat unique-LI-DAC, Fresh Air-LIDAC, Headline-RTV, Liens d'actualité

 


Comments • comment feed