Eradiquer le mal, est un défi pour l’Humanité

Plusieurs manifestations en Pologne, en Allemagne et dans d'autres pays européens, ont  eu lieu ce mercredi 27 janvier à l'occasion de la Journée internationale de la Shoah, qui  était principalement marquée par un discours qu’a prononcé le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, à Auschwitz, et le Kaddish (Prière des morts)  qu’a récité le président Shimon Pérès à la mémoire des 6 millions de victimes de la barbarie nazie, devant le parlement allemand.

Les deux hommes d'Etat ont mis en avant, dans leurs interventions en présence des plus hauts responsables politiques locaux, le danger de la résurgence de l'antisémitisme, et particulièrement celui représenté "par le régime d'Ahmadinejad qui appelle ouvertement à la destruction d'Israël, nie la Shoah, empêche la paix avec les Palestiniens, ébranle la situation au Liban et au Yémen, et tente de prendre le contrôle de l'Irak".

Dans l’esprit du président israélien Shimon Pères et de son Premier ministre Benyamin Netanyahu, ce regain de haine des juifs vise avant tout ce « nouvel Hitler », Mahmoud Ahmadinejad, dont les menaces réitérées de détruire l’État d’Israël sont la première préoccupation des chefs israéliens et d’une population où vivent 230 000 rescapés de la Shoah. « Le monde entier a vu le retour d’Adolf Hitler : cette fois, il est barbu et parle persan, mais ce sont les mêmes mots, les mêmes objectifs et la même détermination à les atteindre », avait déclaré l’an dernier le président de la Knesset, après une diatribe anti-israélienne d’Ahmadinejad.

La visite du Premier ministre israélien pour la Pologne était une visite symbolique chargée d’émotion au camp de la mort d’Auschwitz. M. Netanyahu s’est  rendu  sur le site le plus symbolique de la barbarie nazie (1), ce 27 janvier, date anniversaire de la libération d’Auschwitz en 1945, déclarée par les Nations unies Journée internationale de commémoration des victimes de l’Holocauste.

Le chef du gouvernement était accompagné d'une délégation de députés israéliens et de rescapés de la Shoah, dont son beau-père, seul survivant de sa famille du génocide nazi, qui a fait six millions de morts juifs. 

"Il s'agit d'une visite très émotionnelle. Aucun juif ne peut se rendre dans un tel endroit sans éprouver le poids de l'histoire et de la mémoire sur ses épaules", a déclaré à l'AFP le porte-parole de M. Netanyahu, Mark Regev.  

Lors de cette visite, le Premier ministre israélien s'est entretenu avec son homologue polonais Donald Tusk et était reçu par le président Lech Kaczynski.  

A l'instar des chefs de gouvernement israéliens qui l'ont précédé dans ces visites mémorielles, M. Netanyahu, fils d'un éminent médiéviste aux idées nationalistes, considère l'Etat juif comme la garantie de la sauvegarde des Juifs.  

"Nous ne permettrons pas que ceux qui nient la Shoah se livrent à un nouvel holocauste juif", a-t-il déclaré l'an dernier devant la Knesset (Parlement), en faisant référence aux propos négationnistes du président iranien Mahmoud Ahmadinejad et à son aspiration à "rayer Israël de la carte".  

A la veille de son départ, M. Netanyahu a dénoncé une montée de l'antisémitisme dans le monde à la suite de l'offensive israélienne contre la bande de Gaza il y a un an. "Cet antisémitisme vise à priver l'Etat juif de son droit à l'autodéfense", a-t-il déclaré.  

Inaugurant une nouvelle exposition du musée de Yad Vashem, intitulée "Architecture d'un génocide – Plans d'Auschwitz Birkenau", lundi après-midi, à  deux jours de la journée internationale du souvenir de la Shoah, Benjamin Netanyahu a déclaré "qu'il y a aujourd'hui de nouveaux ennemis qui haïssent les juifs, et qui ont de nouvelles raisons pour exterminer le peuple juif".

La "haine anti-juive" se répand à nouveau et des "appels à l’extermination de l’Etat juif" ont été lancés, a déclaré M. Netannyahou

Faisant clairement allusion à l'Iran,  mais sans explicitement nommer ce pays, le Premier ministre israélien a jouté : "Il s'agit d'un défi pour l'Humanité, et nous verrons au cours des prochaines semaines comment la communauté internationale arrêtera ce mal avant qu'il ne se propage".

Le Premier ministre israélien Benyamin Netannyahou a de nouveau appelé lundi la communauté internationale à s’unir contre les ennemis d’Israël qui souhaitent la destruction de l’Etat juif, des propos visant l’Iran. L’Holocauste a montré qu’il faut arrêter cela "tant qu’il est encore temps", a-t-il fait valoir.

L'Etat hébreu considère par ailleurs le programme nucléaire de Téhéran comme une grave menace. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a mis en doute à plusieurs reprises la réalité de l'Holocauste, et affirmé qu'Israël devait être "rayé de la carte".

Mais à la veille de  cette  Journée internationale de commémoration des victimes de l’Holocauste c’est le Guide Suprême iranien, l’Ayatollah Ali Khamenei qui affirme à présent que “les nations islamiques doivent réfléchir au meilleur moyen de détruire l’entité sioniste”.

Israël est voué à la “destruction”, a par ailleurs estimé le guide de la République islamique Ali Khamenei en dénonçant le “grand danger” que constituerait l’Etat hébreu pour le monde musulman. C’était mardi, lors d’un entretien avec son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

“Assurément, un jour viendra où les nations de la région assisteront à la destruction du régime sioniste. Quand et comment cette destruction interviendra dépendra de la façon dont les nations islamiques aborderont la question”, a ajouté le numéro un iranien.

Tout comme le président iranien Mahmoud Ahmadinejad lundi, l’ayatollah Khamenei a estimé que ”le régime sioniste, qui ne pense qu’à étendre son influence et son emprise sur la région, constitue un grand danger pour le monde musulman”, a affirmé le guide suprême iranien.
 
Ce vieillard corrompu peut baver à souhait avec qui il veut !! Qu il essaye donc de rayer ISRAEL de la carte!! Et c’est l’Iran qui sera exterminée totalement !! Il y a un proverbe israélien qui dit longue bouche …. et petits bras !

Ftouh Souhail, Tunis

(1) De 1940 à 1945, environ 1,1 million d'hommes, de femmes et d'enfants, dont un million de juifs de divers pays d'Europe occupés par les Allemands, ont péri dans le camp d'Auschwitz Birkenau.

Votre messagerie et bien plus où que vous soyez. Passez à Windows Live Hotmail, c'est gratuit ! Inscrivez-vous

Ftouh Souhail 28/1/2010

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

61 vues

Tous les articles de Ftouh Souhail

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Alliance des civilisations-A-LI-DAC, Fresh Air-LIDAC, Liens d'actualité

 

Comments are closed. Please check back later.