Le racisme se répand dans le monde musulman

L'antisémitisme musulman est la conséquence de l'"arabisation-wahabisation" de l'Islam. Le 21/01/10 le Jakarta Globe (Indonésie) a rapporté un discours de Mahathir Mohamad, ex-1er ministre de Malaisie, lors d'une conférence de soutien à Jérusalem-al Qouds comme ville arabe. Cet homme disait que si l'administration américaine d'Obama ne progressait pas dans la guerre en Afghanistan, ou pour clore le centre de détention de Guantanamo, cela était dû à des forces qui empêchaient le Président des Etats-Unis de progresser et que l'une de ces forces était le "lobby juif"! (1)

Il a jouté que "les Juifs ont toujours été un problème en Europe et on a dû les confiner dans des ghettos, les massacrer et, pourtant, ils se sont relevés et ils tiennent en otage aujourd'hui des gouvernements entiers. De plus, après leur massacre par les nazis d'Allemagne, ils ont survécu pour redevenir une source de grands problèmes pour le monde"

Ces mots horribles ne sont pas sortis de la bouche d'un fanatique ordinaire, mais de celle d'un 1er ministre qui a gouverné l'état à majorité musulmane le plus performant sur le plan économique, de 1981 à 2003. Les phrases de cet ex- ministre ne sont pas anodines et ne sont pas exprimées à l'emporte pièce. En octobre 2003, il était le président de la 10èmeConférence Islamique quand la Malaisie a reçu 50 pays membres de l'Organisation des Etats Islamiques. Son discours d'inauguration était émaillé de propos fanatiques concernant Israël et les Juifs. Ainsi par exemple, il a dit "Les Européens ont tué 6 millions de Juifs sur 12 millions. Mais aujourd'hui, les Juifs gouvernent le monde par des intermédiaires qui reçoivent des ordres de se battre et de mourir pour eux…" (2). Son allocution fut applaudie debout par les dirigeants musulmans dont aucun n'a désavoué les propos antisémites. De telles déclarations publiques pleines de haine contre Israël et les Juifs, non seulement de cet ex-ministre, mais aussi du président iranien, de groupes tels que le Hamas, Hezbollah, al Qaeda, les Talibans ou de membres de la Ligue Arabe, montrent l'étendue et le profond ancrage de l'antisémitisme à travers le monde musulman.

Du moment que ce sont des dirigeants politiques ou religieux qui répandent ce fanatisme doctrinaire, l'espace pour un Islam modéré ou d'opposition reste très limité du fait des menaces de rétorsion par la violence d'une foule qui se déchaîne contre toute personne qui dénonce ce fanatisme. Et l'antisémitisme musulman (3) est la conséquence de l'"arabisation" de l'Islam, en particulier l'islam wahabite. Dans la compréhension et l'exercice de leur foi, les Musulmans non arabes (1,1 milliard d'âmes sur 1,5 milliard de musulmans soit 80%) se sont inclinés devant les préjugés politiques et culturels des Arabes, notamment les fanatiques de la secte saoudienne wahabite qui gouverne l'Arabie.

Les récents propos antisémites de Mahathir sont concomitants avec la mise en accusation de Geert Wilders devant une cour aux Pays Bas, pour ses vues anti-islamistes.

Alors que les Musulmans demandent que Wilders soit puni pour son attitude anti-islamiste, leur silence – et je veux surtout parler des Musulmans d'Occident qui jouissent d'une totale liberté de parole en démocratie – à propos de l'antisémitisme de Mahathir les rend totalement responsables de la désacralisation de l'Islam, en laissant se répandre les obscénités de doctrines fanatiques.

 Il est important de noter que le développement de cette haine après l'Holocauste est directement liée au fanatisme anti juif et anti israélien qui s'est développé parmi les musulmans. Ceci explique d'une façon éclatante pourquoi la culture politique du monde musulman est si terriblement en retard par rapport à celle du monde environnant.

 
  Par Salim Mansur, journaliste – salim.mansur@sunmedia.ca

Toronto Sun- 13/02/10

Traduction par Albert Soued http://soued.chez.com pour www.nuitdorient.com

Note de la traduction

(1) 80% des Juifs américains ont voté pour Obama et, à ce jour, à peu près la même proportion approuve sa politique

(2) Israël n'a jamais compté que sur lui-même pour venir à bout de ses ennemis, et souvent, les Etats-Unis se sont opposés à sa politique

(3) Haine antisémite qui s'est développée surtout depuis la dernière guerre mondiale avec le wahabisme dans le monde, financé par les revenus du pétrole.

 

 

Anti-Semitism Widespread in Muslim World
By Salim Mansur,

Toronto Sun, February 13, 2010
http://www.torontosun.com/comment/columnists/salim_mansur/2010/02/12/12859576.html
Muslim anti-Semitism represents to a large extent the “Arabization” of Islam

A Jan. 21 item in the Jakarta Globe from Indonesia reported a speech by Mahathir Mohamad, the former prime minister of Malaysia, at a conference in support of Al-Quds (Jerusalem).

Mahathir was quoted stating that the lack of progress by the Obama administration in ending the war in Afghanistan, or in closing the terrorist detention centre at Guantanamo, was due to the "forces in the United States which prevent the president from doing some things. One of the forces is the Jewish lobby"

He said Jews "had always been a problem in European countries. They had to be confined to ghettos and periodically massacred. But still they remained, they thrived and they held whole governments to ransom"

Moreover, he continued, "Even after their massacre by the Nazis of Germany, they survived to continue to be a source of even greater problems for the world"

 

These despicable words are not from the tongue of any common run-of-the-mill bigot. Mahathir was the elected head of government from 1981 to 2003 of one of the more economically successful Muslim-majority countries.

The former prime minister’s remarks were not some carelessly expressed random thoughts. In October 2003, Mahathir was the chairman of the Tenth Islamic Summit Conference as Malaysia hosted the more than 50-member Organization of Islamic Countries. His opening address to the assembled Muslim leaders was punctuated with bigoted references to Jews and Israel.

Mahathir said, for instance, "The Europeans killed six million Jews out of 12 million. But today the Jews rule this world by proxy. They get others to fight and die for them"

He received, the press reported, a standing ovation from Muslim leaders and none disowned his anti-Semitic views.

Such hate-filled public statements against Jews and Israel  by Mahathir, or Mahmoud Ahmadinejad of Iran, or the leaders of Hamas, Hezbollah, Taliban, al-Qaida and member states of the Arab League, are indicative of how deep-seated and widespread is anti-Semitism across the Muslim world.

 Since political-religious leaders promote this bigotry, the space for any Muslim opposition — and not merely against Jews — is restricted with the threat of mob violence ever present against those who dare denounce such bigotry.

 Muslim anti-Semitism represents to a large extent the "Arabization" of Islam,  particularly the majority Sunni Islam, in modern times. In other words, non-Arab Muslims — they constitute four-fifths of the world’s Muslim population — willingly defer in understanding and practising their faith tradition to the cultural and political prejudices of Arabs, especially to Wahabi sectarianism of the Saudis.

 Mahathir’s recent anti-Semitic remarks were made about the same time Geert Wilders was taken to court in Holland for his anti-Islamic views.

While Muslims demand Wilders be punished for anti-Muslim bigotry,  their silence — especially those Muslims enjoying the benefits of freedom and democracy in the West  — over Mahathir’s anti-Semitism shows how greatly responsible they are  in desecrating Islam by the filth of their own bigotry.

 It is quite proper to note the rise in post-Holocaust anti-Semitism is directly related to the widespread bigotry against Jews and Israel among Muslims. It is also a measure of why the Muslim world’s political culture is so terribly retarded relative to that of the non-Muslim world.

 

 

Albert Soued 15/2/2010

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

2 182 vues

Tous les articles de Albert Soued

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dispersion négative-OIL, Dissolution négative-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 


Comments • comment feed