Hallucinant: la victime de Grenoble en redemande !

Lire cet article irréel du Dauphiné libéré :  "

 Il serait facile, au lendemain de l'agression d'un proche de verser dans la haine, la rancœur. Ce n'est pourtant pas du tout le cas de la famille du jeune cartographe de 24 ans, originaire de Haute-Savoie,  agressé vendredi soir dernier place Grenette à Grenoble, comme nous l'a précisé mercredi un oncle de la victime.

"Une explosion de violence liée aux inégalités de notre société"

"Nous sommes une famille très unie, et ce que nous voulons avant tout, c'est protéger les victimes de cette agression. Tant mon neveu qui est hospitalisé que son amie et ses proches qui en ont été témoins… C'est un traumatisme terrible et ce n'est pas la peine que les médias en rajoutent. Il faut les laisser tranquilles. Il faut savoir que son amie a fait preuve d'énormément de courage puisqu'elle n'a pas hésité à s'interposer pour protéger Martin, attrapant même des agresseurs pour les mettre à l'écart", déclarait-il.

"Outre l'agression, ils sont sous pression depuis les faits. Ils ont dû à plusieurs reprises aller reconnaître des suspects à l'hôtel de police pour aider les enquêteurs et ils ont très peur d'être victimes de représailles."

"Nous voulons aussi dire que nous refusons toute tentative de récupération de cette agression par quelque mouvement politique que ce soit. Nous ne sommes pas dans la haine…. Pour nous, cette explosion de violence est une conséquence des inégalités et des injustices de notre société. Ce n'est pas la peine d'aller viser, untel ou untel. Des explosions de violence de ce genre, il y en aura malheureusement d'autres."

La famille du jeune homme, par la voix de son oncle, rend aussi hommage aux services de secours, de santé et de police pour leur action.

"Sans la présence d'un sapeur-pompier volontaire par hasard sur les lieux qui a prodigué les premiers secours à Martin, l'issue aurait pu être tragique. De même, sans la présence d'esprit des premiers pompiers arrivés sur place, qui l'ont retourné, la blessure au poumon n'aurait peut-être pas été vue à temps. Enfin, il faut saluer les personnels du centre hospitalier de Grenoble. La qualité de leurs protocoles, de leur matériel et leur professionnalisme lui ont sauvé la vie. C'est la preuve que l'hôpital public, ça fonctionne, et bien…

Le préfet aussi a été très présent pour nous et nous a soutenus. Quant aux policiers, ils ont fourni beaucoup d'efforts dans leur enquête pour parvenir à identifier et interpeller les suspects.

D'une certaine manière, c'est la preuve que face à cette agression, qui était totalement gratuite et antisociale, les institutions de la société ont bien fonctionné et c'est un point positif que nous voulons souligner. "


Commentaire de RTV : On croit rêver…pas étonnant que l'un des agresseurs soutienne que la guimauve ci-dessus soit tombée sur son couteau : http://www.ledauphine.com/le-parquet-requiert-le-mandat-de-depot-contre-six-suspects-@/index.jspz?chaine=25&article=289598

Iris Canderson 16/4/2010

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 860 vues

Tous les articles de Iris Canderson

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dispersion négative-OIL, Dissolution négative-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.