LES ECROUELLES REPUBLICAINES

1. Pour ensuite le laver de tout soupçon, était-il vraiment nécessaire de condamner M. Drut à 15 mois avec sursis et 50.0000 € d’amende ?

2. Sous la royauté de droit divin, le roi avait le don de guérir les écrouelles. Sous la monarchie républicaine, d’un trait de plume le roi Chirac efface l’opprobre.

La République, fille aînée de l’Ancien Régime, ne serait-elle finalement rien d’autre qu’une régression morale et politique ?

Librement !

26/5/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 118 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.