Les pro palestiniens lancent leur convoi

La bande de Gaza se prépare à accueillir la plus grande flotte qui soit jamais venue. En liaison avec ces préparatifs, les activistes pro palestiniens,  fidèles à leur esprit extrémiste, se montrent très déterminés à provoquer une confrontation en plein mer.

Thomas Sommer-Houdeville, porte-parole de la Flottille française, a appelle à la mobilisation générale ce 30 juin 2011. « La détermination de l’équipage reste inébranlable, la Flottille humanitaire pour Gaza mettra bien le cap vers les eaux internationales. » a-t-il annoncé sur le site de  Oumma.com.
 
La France a de nouveau  mis en garde contre le projet d’une nouvelle flottille vers Gaza.
 
Le chef de la diplomatie française Alain Juppé a appelé les organisateurs de la flottille vers gaza à annuler leur projet. Selon le ministre, cette flottille est "une mauvaise idée" qui risque de provoquer des confrontations.
 
La France est "préoccupée" par les projets d'une nouvelle flottille à destination de Gaza, une "mauvaise idée" selon Paris, a déclaré mardi Bernard Valero, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. "Il s'agit d'une mauvaise idée qui ne peut une fois de plus qu'attiser les tensions et créer une source de conflit", a déclaré M. Valero, au cours d'un point-presse.
 
"Nous sommes préoccupés par les informations faisant état d'un départ imminent de la flottille et de la participation possible de deux bateaux français à cette entreprise", a-t-il ajouté. Un bateau français a quitté  déjà la Corse, avec six personnes à son bord, pour rejoindre la flottille. Un autre bateau français, le Louise Michel, se trouve actuellement en Grèce.
 
Le navire de la Flottille pour Gaza parti de France samedi dernier ne s'est pas arrêté à Athènes comme cela avait été annoncé. Il approcherait  ce jeudi du point de ralliement secret des participants à l'opération.
 
 
Selon des renseignements collectés par les services de sécurité israéliens, des militants de l'organisation turque IHH vont se joindre à la flottille pour Gaza, bien qu'ils aient annoncé leur désistement. Plusieurs militants de cette organisation pseudo-humanitaire sont liés au Hamas et à des associations finançant les activités du mouvement terroriste.
 
Par ailleurs on apprend qu’un  groupe de militants arabes a acheté un bateau pour 560.000 euros afin de participer à la flottille qui doit faire route vers Gaza, rapporte un dirigeant syndical jordanien. Au meme moment les participants américains à la flottille ont annoncé  ce jeudi à la presse la cargaison qu'ils comptent emporter vers Gaza.
 
La flottille qui doit faire route vers Gaza se base sur une réalité non corroborée, a déclaré mercredi  29 juin le chef d'état-major de l'armée israélienne sur Twitter.
 
"L'aide humanitaire doit pénétrer par les points de passage et non en brisant le blocus", a déclaré la chef de l'opposition Tsipi Livni, Jeudi 30 juin 2011, lors d'une rencontre avec le secrétaire général de l'Onu Ban ki-Moon, à New York. Livni a remercié le secrétaire général qui a fait des déclarations dans le même sens. Concernant les intentions palestiniennes en septembre, Livni a estimé qu'il "s'agit, là-aussi, d'une initiative unilatérale qui ne mènera à rien et n'aidera certainement pas au processus de paix".
 
 
Le cabinet de sécurité a voté le 27 juin  en faveur de l’arrêt de la flottille de Gaza qui prévoit de franchir le blocus maritime dans les prochains jours. Le cabinet a ordonné à Tsahal de “catégoriquement” stopper les navires en faisant son possible pour épargner les vies humaines. Et en attendant l’arrivée des navires, les diplomates israéliens doivent agir de toutes leurs forces pour empêcher le départ des bateaux.
 
 
Les organisateurs de la flottille pour Gaza nient catégoriquement les informations publiées lundi selon lesquelles ils comptaient ''faire couler le sang des soldats de Tsahal''.
 
Selon Dror Feiler, l'un des organisateurs, ''ces rumeurs sont sans fondement''. Interrogé au micro de Kol Israël il a assuré que tous les participants de la flottille ont signé un accord les engageant à s'abstenir de tout contact avec les soldats israéliens, et à ne pas leur jeter des effets.
 
 
Par ailleurs les services de sécurité israéliens redoutent que des substances chimiques soient accumulées sur les navires de la flottille et utilisés contre les soldats de Tsahal, en cas d'abordage.
 
 
Plusieurs “humanitaires” pro-Hamas ont affirmé avoir “préparé des surprises” pour les soldats israéliens et sont prêts à tuer des juifs dans le but d’atteindre Gaza.Les “humanitaires” de la flottille prêts à “gazer les israéliens” avec des produits chimiques
 
“Les participants de la flottille “pour Gaza” pourraient utiliser des produits chimiques, dont certains à base de soufre contre les militaires en cas d’abordage”, affirment des sources sécuritaires israéliennes. Des militants auraient laissé entendre lors de différentes réunions de préparation à cette flottille que “de nombreux militaires israéliens pourraient être tués en cas d’affrontements”, ont précisé ces mêmes sources.
 
 
Tsahal soupçonne les participants de vouloir utiliser des produits chimiques à base de soufre contre les militaires "Les participants de la flottille "pour Gaza" pourraient utiliser des produits chimiques, dont certains à base de soufre contre les militaires en cas d'abordage", affirment des sources sécuritaires israéliennes. Des militants auraient laissé entendre lors de différentes réunions de préparation à cette flottille que "de nombreux militaires israéliens pourraient être tués en cas d'affrontements", ont précisé ces mêmes sources.
 
La porte-parole de l’armée israélienne, le lieutenant-colonel Avital Leibovitz,  a fait état d’informations recueillies par les Renseignements militaires selon lesquelles “des éléments radicaux” se trouvent parmi les participants à la flottille.
 
“Nous savons aussi qu’un des bateaux transporte des produits chimiques incendiaires dangereux que ces militants pour les droits de l’Homme veulent utiliser contre les soldats israéliens”, a-t-elle ajouté. “Si les vies de nos soldats sont mises en danger, ils agiront en conséquence. Mais, nous préférons éviter le contact physique”, a-t-elle ajouté.
 
 
Le ministre de l'Information et de la Diaspora, Youli Edelstein, a déclaré lors d'un briefing des journalistes étrangers concernant la flottille : "si les organisateurs souhaitent transférer des marchandises à Gaza, ils savent qu'ils peuvent le faire en coordination avec les autorités israéliennes. C'est bien la preuve qu'il s'agit d'une flottille dont le seul but est la provocation. Israël est prêt au pire des scénarios. Nous possédons des informations sur des terroristes qui tentent de se joindre à la flottille".
 
 
 
L’idée que les organisateurs de la flottille de 2010 étaient de doux humanitaires avait pris un sérieux coup lorsque sont apparues les images des militants déchaînés armés de couteaux, matraques, chaînes et barres de fer sur le pont du Mavi Marmara, les mêmes qui avaient chanté la nuit leur désir de mourir et de tuer pour l’Islam. C’est le même groupe IHH, dont le chef Bülent Yildirim veut éradiquer le « virus » israélien, qui est à l’origine de la flottille de 2011.
 
 
Ftouh Souhail
 

Ftouh Souhail 30/6/2011

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

126 vues

Tous les articles de Ftouh Souhail

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dispersion négative-OIL, Dissolution négative-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.