Featured

Pas de Libye sans Tamazight!

 Une centaine de personnes ont répondu à l’appel de Tamazgha pour un rassemblement de solidarité avec Imazighen de Libye. Toutes et tous sont venus dire "Pas de Libye sans Tamazight !".

Ce rassemblement est surtout un message des Imazighen de l’Hexagone aux Imazighen de Libye pour leur dire "Nous sommes avec vous dans votre combat pour faire en sorte que la Libye soit réconciliée avec son identité et son Histoire. Pour en finir avec des siècles de domination et d’humiliation."

 

Les organisateurs ont clairement affiché leur souhait de voir le nouvel Etat libyen comme un Etat démocratique, moderne et laïc.
Les représentants des associations AZAL, Tikli et de la Charte de Figuig ainsi qu’un porte parole du Collectif des Amis de Rachid Ali Yahia ont pris la parole pour exprimer leur soutien avec les Imazighen de Libye.

Les représentants de Tamazgha qui ont pris la parole ont dit leur fierté des Imazighen de Libye qui ont su mettre Tamazight et la question identitaire au centre de leur lutte contre le régime de Kadhafi depuis le départ de la révolution libyenne. Ils ont également tenu à préciser que si le régime de Kadhafi est tombé, les méfaits de l’idéologie kadhafiste qui a régné quarante-deux-ans durant sont présents et continueront à faire des dégâts si rien n’est fait pour les combattre. En effet, l’hostilité à l’amazighité est d’actualité en Libye même au sein du CNT qui n’a aps hésité à afficher ses visées anti-amazighes en voulant imposer la langue arabe comme seule langue officielle de la Libye et en se dépêchant de proclamer l’islam religion de l’Etat et choisissant la chari’a comme source principale de la législation du futur Etat. Ce même CNT s’est dépêché également de nommer Abdelhakim Benhadj, islamiste et ancien djihadiste passé par les camps d’entraînement afghans, comme Commandant militaire de Tripoli au lendemain de sa libération principalement par les Berbères.

Mais les représentants de Tamazgha n’ont pas épargné aussi les autorités françaises et à leur tête le Président de la République, Nicolas Sarkozy, dont l’attitude est jugée méprisante à l’égard des Imazighen. La France reste fidèle à sa politique arabe et contribue à faire croire que la Libye est arabe, et le discours de Nicolas Sarkozy à Benghazi en septembre dernier en témoigne.

Enfin ils appellent l’ensemble des Imazighen, aussi bien en France qu’en Afrique du Nord et ailleurs à se mobiliser autour des Imazighen de Libye qui ont plus que jamais besoin de leur soutien.

Les organisateurs n’avaient résisté, avant le début des interventions, à proposer aux présents de chanter ensemble l’hymne national libyen en tamazight, Iderfan.

Ce rassemblement a été également l’occasion de diffuser et d’échanger des informations et de sensibiliser l’opinion à la problématique amazighe en Libye. D’ailleurs il a été donné lecture du communiqué du premier congrès national amazigh libyen qui a été également diffusé, avec d’autres informations, dans un document de quatre pages.

La Rédaction.
 

 

L’hymne national libyen en tamazight entonné au Trocadéro

 

Iderfan à Paris par Tamazgha_Paris


Télécharger le document distribué par Tamazgha au Trocadéro
(Tamazgha aux côtés des Imazighen de Libye)

 

PDF - 379.8 ko

 

Reportage photos


 










 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Démonstration exemplaire des Berbères à Tripoli
Masin Ferkal 10/10/2011

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

3 320 vues

Tous les articles de Masin Ferkal

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Conservation positive-OIL, Dispersion positive-OIL, Dissolution positive-OIL, Evaluation de l'action-OIL, Headline-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.