Featured

Libye, Tunisie, Egypte : l’islam n’est pas la solution

Pour imposer la charia, il faudra écraser les berbères libyens qui ont libéré Tripoli, et bien entendu les Coptes ; il faudra aussi écraser les femmes tunisiennes et toute la jeunesse de ces pays qui se sont battus pour la réelle démocratie pas pour revenir au 7ème siècle. Quant à l'idée qu'un islam à la Turque façon néo-ottomane puisse se construire, ou l'islam à dose homéopathique, il faut savoir qu'en Turquie, hormis le fait qu'il y ait moins de corruption (ce qui n'est pas rien), la liberté a pris un coup dans l'aile, avec enfermement de journalistes, pression sur les moeurs, sur les minorités ; le pouvoir turc profite de la forte croissance des régions turcophones libérées du joug soviétique, et de la déconcentration des leviers du pouvoir : cela n'a rien à voir avec l'islam. Mettre par exemple au pas Istanbul, soit les 3/4 de la richesse turque, et le tourisme se tarira, ce qui ne pourra amener que vers la version originale de l'islam celle de la guerre. 

En Libye, les gouvernements proches, dont surtout "l'Algérie", le "Maroc"… font pression pour faire passer au plus vite la Libye sous la loi islamique afin d'empêcher la reconstitution d'une entité berbère dont le poids pèsera nécessairement sur la majorité berbère au Maroc et la forte minorité en Algérie, du moins les populations qui se revendiquent telles, les autres étant arabisés, surtout depuis la présence française par exemple en "Algérie".

Par ailleurs, il faut expliquer aussi pourquoi la montée islamiste n'est pas le produit d'une "compensation" (comme l'énonce Kepel pour l'islam des banlieues françaises) mais celle d'une réaction contre un modernisme abâtardi qui laissait croire que la modernité se résume aux moeurs des divers clubs de vacances ou à la corruption socialiste révolutionnaire d'un Kadhafi ; car c'est cela qu'il faut dire et que l'on a vu dans "L'Algérie" du FIS (ce fils du FLN) : voir en effet rouler en 700 BMW les fils du régime pendant que l'on crève à 15 dans un 9m2 tout en se prétendant porteur du "socialisme arabe", cette solution au "capitalisme"et à la "démocratie occidentale", il est sûr dans ce cas que les populations se demandent s'il ne vaut pas mieux revenir à l'âge d'or dont les imams payés par l'Arabie Saoudite ou voire le régime lui-même leur parlent à longueur de vendredi. Ce socialisme n'a pas été un exemple de vertu, il a alimenté et fait exploser la corruption au nom de la démocratie socialiste censée être supérieure à la démocratie occidentale. Il est normal que les populations désireuses de vivre décemment et dans la dignité choisissent un modèle plus conforme.

C'est cette faillite morale dont le socialisme arabe est porteur également, soutenu en ce sens par tous les beaux parleurs en Occident vantant le postmodernisme, le tiersmondisme, le culturalisme aussi, tous ces nihilistes, tous ces bonapartistes aussi, qui s'indignent on le sait devant l'ambassade syrienne, yéménite…

Alors que la révolte a été menée par les jeunes générations, berbères comprises, de vieux politiciens sur le retour tentent de capter ce désir de spiritualité authentique à des fins manipulatrices. Or, il faut le dire haut et fort, le socialisme arabe qui a failli est le fils de l'islam croyant nécessaire de revenir à ses fondamentaux, la charia, pour rattraper son retard sur le reste du monde. Ce n'était pas le message de la majorité de la population qui souffre au contraire de l'apartheid contre les femmes (jusqu'à violer des journalistes occidentales Place Tahir), jusqu'à cracher sur elles dans les cours de récréation parce qu'elles sont discréditées dans les cultures d'origine.

Par ailleurs, et précisément sur ce point de la culture, comment est-il possible qu'un pays comme la Tunisie dont on nous vantait au Nouvel Obs et ailleurs l'avancée civilisationnelle, on puisse menacer un directeur d'une chaîne de télévision parce que l'image de Dieu aurait été représentée dans une fiction par celle d'un vieil homme ? Comment est-ce possible ? Pourquoi n'y a-t-il pas eu immédiatement une manifestation d'artistes menée par BHL devant l'ambassade de Tunisie ? (Comment se fait-il d'ailleurs que le même BHL ne dise rien sur cette volonté d'islamiser le processus révolutionnaire en Libye ?)

Ceux qui vont donc mourir pour la liberté vous saluent, alors que les "modérés" vont plutôt saisir la moindre argutie pour empêcher les juifs de secouer le joug arabo-musulman jusqu'à enfin s'en émanciper. Puisqu'ils participent à l'installation de ce joug, rêvant à un sultanat postmoderne où harem esclavage polygamie seraient enfin silencieusement mais officiellement permis au nom de la disparition nécessaire de cette liberté qui force au renouveau, à l'inédit, l'innovation, la création, ce qui est mal, puisque tout est déjà écrit. Certains en effet ne méritent que d'être soumis.

Lucien SA Oulahbib 24/10/2011

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

3 410 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV, Headline-RTV

 


Comments • comment feed

  • Juba_II dit :

    Combien sont ils ceux qui sont passés par l’Afrique du Nord et ont tenter d’exterminer les Amazigh ? Est ce qu’ils ont atteint leur objectifs ? … Nous sommes la depuis la nuit des temps et nous disparaîtront qu’a la disparition de l’existence de toutes vies sur terre. Les Amazigh de la Libye ne sont pas seul, On est avec eux, ce sont nos freres. Bientot il n’y aura qu’un seul drapeau sur toute la Tamazgha , des oisis de Siwa  » Egypte  » jusqu’aux iles canaries. Ce n’est qu’une question de temps.