4 août 2020
Non classé

Réponse à « l’appel d’Orléans » contre les OGM

Face au décervelage ambiant, mettons les points sur les i : Probablement cultivés et élevés dès le Paléolithique supérieur, les OGM les plus inconcevables, mutants surnaturels entièrement sortis de l’imagination humaine, ont été définitivement généralisés au Néolithique (-10.000 ans), où ils ont irréversiblement remplacé toute alimentation « naturelle », aussi bien en faune qu’en flore. La totalité des espèces vivantes que nous mangeons quotidiennement depuis 12.000 ans sont de monstrueuses aberrations génétiques présentant des modifications artificielles de caractères choisis, surtout taille, poids, rendement reproductif, indolence et docilité. Si quelques espèces de plantes de consommation parviennent à survivre en milieu naturel, la plupart des animaux domestiques et d’élevage sont si génétiquement modifiés qu’ils sont incapables, non seulement de survivre dans leur milieu d’origine (s’orienter, se protéger, s’alimenter), mais même, sans les hommes, de copuler, et surtout de mettre bas un seul petit hors assistance. Outre leur anatomie, toute leur biochimie physiologique est différente de celle des races sauvages. Qui s’en inquiète ?

Non classé

Attention: Les nouveaux Goths arrivent ! Notre monde s’écroulera entre 2012 et 2018

Voici un “vieil” article du Sunday Times traduit par mes soins (11 juin 2006) : Un des plus hauts stratèges militaires britanniques a averti que la civilisation occidentale fait face à une menace du même calibre que les invasions barbares qui détruisirent l’empire romain.Dans une vision apocalyptique des menaces sur notre sécurité le Vice-Amiral Chris Parry a dit que les immigrations futures seraient comparables aux Goths et aux Vandales, tandis que les pirates nord-Africains pourraient attaquer les yachts et les plages de Méditerranée d’ici 10 ans. L’Europe, y compris la Grande-Bretagne, pourrait être sapée par la croissance de communautés immigrées avec peu d’allégeance à leur pays d’accueil – une “colonisation inversée” comme Parry la décrit. Ces groupes resteraient étroitement connectés à leur pays d’origine grâce à l’Internet et aux billets d’avion à bas prix. L’idée de l’assimilation était en train de devenir inutile, selon lui.

Non classé

Le petit Nicolas et les sarkophages…

François Bayrou a raison : en liant aussi solennellement le problème de l’immigration à celui de l’identité française, le favori des sondages a transgressé le tabou des tabous. Le tabou originel. Il existait deux interdits majeurs à ne pas transgresser sous peine d’excommunication immédiate par la Sainte Ligue : associer immigration incontrôlée et insécurité et suggérer que cette immigration sans régulation poserait, à terme, la question de l’identité nationale.

Better Tag Cloud