11 août 2020
Non classé

Fatwa judiciaire en Chiraquie

« Christian Belmer, enseignant, a été suspendu de ses fonctions pour quatre mois, placé en garde à vue, poursuivi par son proviseur le 24 avril devant la justice du Havre, pour avoir notamment écrit sur un blog, sous un nom d’emprunt, une critique d’un tract en faveur de la Palestine distribué auprès des professeurs de son lycée : « C’est donc au sein même de l’Éducation nationale que l’idéologie anti-occidentale, pro-arabe et donc anti-judaïque s’exprime de la façon la plus ouverte et violente. » Où est le délit ? » (Ivan Rioufol, dans Le Figaro du 16 mars 2007).

Non classé

L’Observatoire International des Libertés est né ! AG le 30 juin

L‘Observatoire International des Libertés est en effet immatriculé à Paris depuis fin février 2007. Cet Observatoire a pour but de veiller tant en France qu’à l’étranger au bon exercice des libertés fondamentales telles qu’elles sont définies notamment par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de l’ONU, les différents textes fondateurs européens, et les textes constitutionnels français. Il veillera aussi à ce que, de façon plus spécifique, les valeurs fondamentales de l’identité française, basées sur la laïcité, la liberté de conscience, l’égalité entre les sexes, la liberté d’entreprendre et de jouir de ses biens, soient respectées.

Non classé

Royal et Bayrou, duo bien-pensant

Oui, Ségolène Royal et François Bayrou se ressemblent. Même autocontentement, même légèreté, même conformisme. Répliquant à Nicolas Sarkozy et à son projet de ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, elle s’est offusquée de « l’amalgame assez ignoble», tandis qu’il a vu, dans l’exhortation de Jacques Chirac, dimanche soir, à ne « composer jamais avec l’extrémisme », un « rappel à l’ordre» destiné à son présumé dauphin. Impeccable bien-pensisme.

Non classé

Affaire Claude Duviau

Je veux bien croire, comme l’affirme un certain Gérard Filoche, que l’affaire Claude Duviau ne relève pas du fait divers et n’aurait donc pas dû être traitée comme telle par les journalistes. Ce qui est arrivé à Claude Duviau est la conséquence d’un système qui s’acharne sur ceux sur lesquels il perdure. En France le droit du travail a tué le travail productif et a imputé ses dégâts sociaux aux employeurs. Quand les salariés s’en prennent aux 35 heures, quand les jeunes se battent pour travailler le dimanche dans les grandes zones commerciales, on se demande bien pour quoi ou pour qui roule le harcèlement textuel. A part pour les syndicats et l’inspection du travail, on ne voit pas bien. Sauf que ces institutions qui ne représentent plus grand monde contrôlent la France et doivent leur prospérité aux milliers de tracasseries administratives et sociales. Les reliques du passé n’auront pourtant pas la peau de la libre entreprise, seulement celle du salariat : qui serait assez fou pour entreprendre encore en France et a fortiori pour embaucher du personnel ?
Mais si vous n’avez pas encore renoncé à cette idée alors ne jetez pas la pierre à Claude Duviau, vous pourriez bien un jour connaître le même sort.

Better Tag Cloud