4 août 2020
Non classé

Un monde sans Israël : les nouveaux manuels scolaires palestiniens

Selon Haaretz, les nouveaux manuels scolaires palestiniens pour les élèves de terminale rejettent l’existence d’Israël et vont dans le sens opposé à une éducation pour la paix ou la coexistence. Tel est le résultat d’une étude détaillée de l’ONG Palestinian Media Watch qui a été présentée à la commission Education et Culture de la Knesset mardi dernier.
«Les enseignements rejettent à plusieurs reprises le droit d’Israël d’exister, présentent le conflit comme une bataille religieuse pour l’Islam, fondent la création d’Israël comme un projet impérialiste » écrit l’ONG dans son rapport de février intitulé « de la bataille nationaliste au conflit religieux : Les nouveaux manuels scolaires palestiniens de terminale présentent un monde sans Israël ».

Non classé

Mon voyage en Israël : Tel Aviv (2)

Le décalage horaire (une heure de plus) ne m’a pas perturbé. Comme je l’ai noté, j’ai commencé ma découverte de la société israélienne à 3 heures du matin. La douanière n’a toujours pas saisi pourquoi je lui ai dit – successivement – que c’était la première fois que je venais dans le pays et que je l’adorais déjà ! Elle doit voir arriver des pélerins par milliers chaque année, mais elle n’a pas dû comprendre qu’il existe des Européens, non juifs, qui viennent en Israël par affinités sincères pour ce peuple, et pas seulement pour ses monuments. Qu’elle se rassure, les Texans avaient eu la même réaction lorsque j’avais débarqué dans l’Etat de Dubya…
Tel Aviv est une très belle ville. Elle mêle ce côté chic et branché des grandes villes occidentales avec le côté communautaire cher aux Juifs de l’immigration.

Non classé

Trafic d’esclaves au Soudan

Le phénomène de l’esclavage n’est pas une nouveauté au Soudan. Les premiers à le dénoncer furent deux enseignants de l’Université de Jartum. Défiant la censure du régime, ils avaient révélé que depuis 1985 il existait un authentique trafic d’esclaves au Soudan. Selon les associations humanitaires internationales, il existe des milliers d’esclaves dans le nord du pays.

Non classé

Thermopyles toi-même !

Mercredi 21 mars, premier jour du printemps, sur une émission de France 2 à une heure de grande écoute, j’entendais une bien gentille chroniqueuse, mignonne mais un peu simplette, nous conseiller vivement de ne pas aller voir un film qui pourtant a fait un tabac outre-atlantique au motif l’on n’y voit que des actes virils (sic) et que l’on «baigne dans une mer de testostérone» qu’elle disait la pauvrette!

Il s’agit du film qui retrace la bataille historique et héroïque des Thermopyles ayant opposé Grecs et Perses.

Non classé

Le hurlement des “300”

Etre une critique de cinéma est un métier difficile aujourd’hui. Pas seulement parce que vous naissez avec des oeillères et que vous avez tendance à saluer les mêmes films, les mêmes messages et la même idéologie, viellotte, poisseuse et fatiguée de la gauche caviar.
Non. Surtout parce que vous pouvez être tiraillé entre votre amour du cinéma et votre carcan idéologique. Lorsque Team America est sorti en 2004, la grande majorité de nos chers journaleux ont salué ce film écrit et réalisé par les créateurs de South Park, bien que ces derniers massacrent la gauche et lancent un tonitruant America Yea au reste du monde. Durant le film, une chanson interroge le spectateur : Seriez-vous prêt à vous battre pour la liberté / La liberté n’est pas gratuite / Il faut la défendre / Ou nos enfants en paieront le prix / Seriez-vous prêt à vous lever pour la liberté / Ou fuirez-vous comme des femmelettes ?
Les références idéologiques sont plutôt claires, non ? Pas pour nos chères critiques, qui ont feint de ne pas les comprendre. Maintenir le lecteur dans l’état pré-foetal de la pensée gauchiste est un devoir qui exige toutes les dérives, même les plus grotesques. Après tout, nos chers médias voient troubles à l’air libre, pourquoi seraient-ils lucides dans les salles obscures ?

Non classé

L’intégrisme écologique

Il y a deux ans, Bjorn Lomborg, jeune professeur de statistique appliquée aux sciences politiques de l’université d’Århus, au Danemark, et ancien membre de Greenpeace, publia un livre au titre intéressant: L’Environnementaliste sceptique. Sans que je sois d’accord avec toutes les conclusions de cet ouvrage, il me paraît constituer un élément essentiel sur les questions d’environnement qui se posent aujourd’hui à la planète. Beaucoup de scientifiques, intéressés par les problèmes écologiques, ont lu ce livre, eux aussi avec un très grand intérêt. Malheureusement, Bjorn Lomborg a eu le tort de rappeler quelques évidences dérangeantes:

Better Tag Cloud